Vous êtes ici : 
  • Accueil
lundi 07 janvier 2008

Bionnassay - 10 down (Quechua)

Bionnassay - 10 down (Quechua)
Choisir un duvet est bien difficile. Les performances thermiques affichées par les fabricants et les vendeurs sont souvent trompeuses. Les prix vont du simple au triple pour des sacs de couchage acceptant les mêmes températures et peu de vendeurs les ont vraiment essayés. Bref, ils vous diront souvent ce que disent les fabricants. En essayant d'éviter les débats philosophiques duvet/synthétique, mais en recherchant  le meilleur rapport qualité/prix pour de vraies performances, je réalise en situation des tests de duvets 4 saisons afin de vérifier ceux qui valent vraiment le coup. On commence avec le duvet haute montagne de Quechua... go! 

Les données fabricant

Composition : tissu intérieur en polyamide soft, tissu extérieur polyamide Ripstop® déperlant et coupe-vent.
Coupe : forme anatomique, large aux épaules et serré au niveau des pieds (permet une liberté de mouvements mais pas de perte de chaleur).
Accessoirisation : capuche préformée avec cordon de serrage, collerette d’épaule anti-froid, rabat interne isolant de la fermeture, biais capuche en polaire. Sac de compression pour réduire le gabarit et sac de stockage.
Dimensions sac ouvert : Longueur total dos : 212 cm. Largeur épaule : 80 cm. Largeur niveau des pieds : 43 cm.
Encombrement et poids : Longueur : 44 cm. Diamètre : 21 cm. Poids : 1.6 kg.
Chaleur : Température de confort -6°C, limite -13°C, extrême -33°C. L'utilisation du sursac thermique Bionnassay Cover en association avec le Bionnassay -10 down permet un gain de 7°C sur la température de ce sac.
Composition : garnissage duvet, tissu intérieur en polyamide soft, tissu extérieur polyamide Ripstop® déperlant et coupe-vent.
Référence Decathlon : 983673

Le test

Ce duvet a été testé après une montée de 1000m de dénivelé avec un sac de 15 kg, au sommet du Cousson, une belle petite montagne des Alpes de Haute Provence. Le temps était beau, ensoleillé avec un vent soutenu de 40km/h, assez glacial et des températures nocturnes inférieures à -6°C. Le test du « -10 down » a eu lieu  dans un petit abri ouvert aux vents et situé sur le plateau sommital de la montagne. 

Immédiatement dans le duvet, s’installe une sensation de chaleur et de confort. On sent la masse et le volume du garnissage. 850g de duvet et de plumettes ce n’est pas rien, et cela se sent tout de suite. Malgré des températures inférieures à 6°C ; vers les -8° en pleine nuit et -10° au lever du jour; le duvet tient ses promesses. Les quelques rafales qui ont balayées l’abri n’ont pas influencées le confort. Le traitement déperlant du tissu extérieur en polyamide Ripstop joue bien son rôle de rempart face aux mouvements d’air. M’étant un peu habillé avant de rentrer dans le duvet (on est jamais trop prudent), j’ai même souffert de la chaleur en début de nuit. Plus confiant ensuite dans les qualités thermiques du Bionnassay, j’ai finalement dormi « à poil », une première peau a juste été ajoutée au lever du jour pour contrer les températures les plus froides, mais pas de collant, pas de bonnet. Donc une performance thermique au rendez-vous et des températures indiquées par le fabricant qui tiennent la route. A ce titre n’oubliez pas que le confort thermique ne provient pas que du duvet, l’isolation avec le sol gelé est un facteur déterminant. Utilisez une couverture de survie conséquente avec un bon matelas isolant. Un quarimat + un matelas autogonflant si votre capacité de portage le permet. 

Niveau confort, on ne retrouve pas le soyeux des duvets hauts de gamme et très chers, le tissus est doux sans plus, mais cela suffit largement. 

J’ai trouvé la coupe du duvet et l’espace intérieur bien calculés, le duvet est assez large pour être confortable et permet de dormir avec le matériel qui craint le froid : appareil photo, caméra, batteries.. (très utile en expé). Il n’est pas trop large non plus ce qui évite un sentiment de vide exagéré, souvent synonyme de déperdition de calories. On peut donc se tourner facilement avec ce duvet qui suit assez bien le mouvement du corps. 

La capuche est bien enveloppante et chaude. C’est très important. On arrive péniblement à la fermer pour avoir une ouverture qui laisse passer le nez. Un duvet neuf ne demande qu’à s’assouplir, mais j’ai trouvé cela fastidieux. L’objectif est tout de même atteint: après un peu de bataille on arrive à une ouverture permettant de respirer en limitant au maximum l’exposition à l’air froid. La collerette se clipse et se règle facilement avec un deuxième cordon que l’on sent un petit peu autour du cou, mais sans que cela soit véritablement gênant.

La collerette joue bien son rôle de protection du corps et la capuche fermée est très isolante. Il manque un scratch pour verrouiller le zip qui ferme le duvet. Celui-ci est resté bien fermé durant la nuit mais cela manque un peu de sécurité.Ce système de fermeture / réglage devrait être amélioré par Quechua. De même le Zip  pourrait descendre plus bas, on gagnerait en possibilité d’ouverture et en polyvalence pour les nuits moins froides. 

Le  poids et le volume du duvet sont moyens. Grâce au sac de compression qui est bien adapté, on arrive à un volume correct (voir la vidéo). Au niveau du poids, une taille L pèse  1650g avec le sac de compression. Compte tenu du prix ( 229 euros) c’est satisfaisant. La taille L convient pour un homme de 1.85max. Quelques cm de plus peuvent encore s’y loger mais pas beaucoup plus..

Quechua garantie ce sac de couchage 5 ans. Seuls les défauts de fabrication, comme toujours, sont couverts. Mais il y a là un atout supplémentaire pour ce duvet: la politique de SAV de Décathlon, qui diffuse les produits Quechua, est généralement plus ouverte à la discussion que celle des autres marques. Le sac est livré avec une housse pour le stockage, ne stockez pas votre duvet dans le sac de compression.

 

Les qualités

  • Rapport qualité/prix : pour 229 euros, c'est un duvet bien placé, une valeur sûre dont la performance thermique, le plus important, est au rendez-vous.
  • Efficassité thermique : une température de -6°C confort est effectivement un objectif atteint, on pourra utiliser ce duvet avec quelques couches de vêtements à des températures encore inférieures. Un duvet qui pourrait donc être emmené en trek ou en expé pour dormir sous tente jusqu’à -12/15°C. 
  • Le niveau de confort est suffisant et le duvet est bien proportionné.

Bref, un solide compagnon pour les sorties 4 saisons et certaines expés à un prix compétitif.

à améliorer

  • Le poids et le volume auxquels il a fallut arriver pour cette performance thermique sont assez moyens, 1650g en taille L avec sac de compression.
  • Les réglages fonctionnent mais sont assez fastidieux.