Vous êtes ici : 
  • Accueil
jeudi 23 octobre 2014

Goretex Surround

Goretex Surround
En fabricant un tissu capable d'évacuer la transpiration tout en arrêtant la pluie, Bill Gore, l'instigateur des membranes qui vont équiper les vêtements outdoor vers la fin des années 70, a créé une véritable révolution. Aujourd'hui, la société W. L. Gore & Associates - les héritiers de Bill - continue sa recherche pour améliorer les performances des produits qui utilisent ses membranes. Le Goretex Surround n'est pas une nouvelle membrane plus respirante, mais une nouvelle façon de construire les chaussures, autour de la membrane Gore tex. Une révolution? peut être, car la chaussure respire maintenant pas le bas... J'ai pu tester ça et voici mes premières impressions...

Les données fabricant

La société W. L. Gore & Associates présente une toute nouvelle innovation sur le marché de la chaussure de loisirs de plein air. La technologie GORE-TEX® SURROUND™ compte déjà 24 marques d’outdoor de renom parmi ses partenaires, et offre aux amoureux de la randonnée quelque 180 modèles différents.


Alfa, Bestard, Chiruca, Crispi, Dolomite, Hanwag, La Sportiva, Mammut, Meindl, Salewa, Scarpa, Treksta et Zamberlan – une multitude de fabricants de chaussures de plein air, leaders dans le monde entier, équipent leurs nouvelles collections en Europe de la technologie primée GORE-TEX® SURROUND™. Sans compter les fournisseurs des États-Unis et d’Asie : Black Yak, K2, Kolon Sports, Eider, Bean Pole, Lafuma (Corée), Millet (Corée), Ozark et Mizuno.

Dès le printemps 2015, les consommateurs pourront bénéficier de la première technologie au monde pour des chaussures de randonnée durablement imperméables et parfaitement respirantes, ainsi que d’une diversité de modèles alléchante

 

La vidéo

              Vidéo de la nouvelle technologie surround

Le test

Nous sommes bien d'accord: je ne parle pas ici d'une nouvelle membrane mais d'une nouvelle technologie, d'une nouvelle architecture dans la construction de la chaussure.

Le "Surround" est l'effet recherché: on veut que tout autour du pied, cela soit étanche et que cela RESPIRE!

Quelle est cette nouvelle architecture?

La nouvelle technologie Goretex Surround implique des composants supplémentaires dans la chaussure.

L'élément le plus important se situe entre la semelle extérieure et le chausson en Gore-Tex qui entoure le pied, c'est une pièce respirante de 5 à 6 mm d'épaisseur appelée "Surround Spacer" et qui  permet à la transpiration qui est autour du pied, de s'évacuer non seulement part le haut de la chaussure mais aussi par le Spacer et de sortir par la partie latérale basse de la chaussure (voir l'explication de Marc Peikert en vidéo).

Donc, cela signifie que la chaussure est entièrement respirante tout autour du pied, la transpiration pouvant sortir par le haut et également par le bas de la chaussure.

Autre point important: la semelle intérieure ou semelle de propreté doit être perméable à l'air.

La semelle extérieure reste tout à fait complète, sans aucune ouverture. C'est une semelle normale, adaptée aux exigences du terrain, avec tout que qu'il faut pour la stabilité, l'accroche, etc.

Concernant ce dernier point, je note que certains fabricants travaillent aussi avec des semelles extérieures ajourées, certainement pour des modèles moins typés "outdoor".

Sur quel type de chaussures?

A l'heure actuelle, le Gore-Tex Surround se développe pour des chaussures basses ou mid. Les modèles mis à la disposition des testeurs étaient des chaussures basses, souples, pour de la rando tranquille. Néanmoins, j'ai vu des modèles déjà assez hauts, et dotées de semelles, disons, "un peu rigides" qui sont déjà équipées du "surround" et qui correspondent davantage aux activités que je pratique et dont je parle sur test-materiel-outdoor et altituderando. Je pourrais peut être en tester un modèle prochainement.

Pour les chaussures plus typés "montagne", cela doit venir plus tard. Il est vrai que les pare-pierres empêcheraient cette fameuse évacuation de la transpiration et de l'eau par la partie basse de la chaussure. La recherche est donc en cours et doit encore trouver une solution pour équiper les chaussures de trek ou d'alpinisme de la technologie "Surround".

Les tests

Les tests ont été réalisés sur une journée en montagne, sur un parcours herbeux et sec entre 2000 et 2500m d'altitude, lors de la journée "GORE-TEX® Blogger Walk Day" à laquelle j'ai participé. C'était dans les Dolomites et il faisait très beau. Nous avons trouvé quelques lacs d'altitude et un petit torrent pour pouvoir tester l'étanchéité du système ainsi que l'évacuation de l'eau par le bas de la chaussure.

Pour le test j'ai eu une Meindl X-SO 30. Un modèle très confortable, au look réussi, un peu trop souple à mon goût pour de la vraie randonnée, mais bien adapté pour la randonnée sur de bons sentiers ou sur des pistes forestières.

Tests d’imperméabilité

Rentrer dans l'eau d'un petit lac avec des chaussures basses est toujours un peu impressionnant. J'y suis allé jusqu'à la limite du possible. Environ 10 cm d'eau froide qui font tout de suite croire que l'eau s'infiltre. Mais il n'en est rien. La sensation de fraîcheur montre juste que le système n'est pas étudié pour la thermicité - Un point sur lequel il faudra peut être revenir-. Non le pied et la chaussette restent secs.

Deuxième test: marcher dans l'eau. A défaut de pouvoir marcher sur l'eau, l'effet "Surround" permet tout de même de marcher dans l'eau. L'articulation des tissus ne prend pas en défaut le système qui garde les pieds au sec. Mais ce ne sont pas des bottes pour autant. A mon humble avis, ce genre de performance n'est pas forcément garanti dans la durée (à voir dans le suivi des tests).

Certains testeurs ont eu quelques traces d'humidité au bout du pied après avoir marché dans une fontaine. Mais qui peut dire si il s'agit d'un suintement d'infiltration ou d'une condensation de la transpiration après des heures de marche par une chaude journée d'octobre?

Ce qui est nouveau et somme toute assez impressionnant, c'est de constater que, une fois sorti de l'eau, l'évacuation liquide se fait par le bas de la chaussure, comme on le constate dans la vidéo.

A ce stade, mes propres essais sont concluants. Le système "Surround" est bien imperméable tout autour du pied, mais il faudra approfondir par des marches plus longues en ambiance aqueuse.

Je pense qu'une heure de marche dans de l'herbe mouillée sera un bon indicateur. Des indications que je ne manquerai pas de coucher dans le "suivi des tests"

 

Tests de respirabilité

La respirabilité "Surround" est peut être le bénéfice le plus important de la nouvelle technologie, surtout pour ce genre de chaussures basses que l'on évitera d'emmener par temps de pluie, la membrane ne garantissant rien contre le ruissellement le long du pantalon, et l'entrée de l'eau par la cheville.

Pour tous les pieds sensibles, fragiles, (ne riez pas, vous aurez certainement ça avec l'âge...), les pieds qui s'échauffent vite, qui font mal, les adeptes des ampoules, et diverses problématiques, le système "Surround"devrait être une amélioration significative du confort des petits petons grâce à une meilleure ventilation et à ses capacités d'évacuation de la transpiration à 360°.

Lors des tests, j'ai senti... ou plutôt je n'ai rien senti, ce qui est bon signe. "Maman je n'ai rien aux dents!!" tel est mon sentiment après 1h30 de marche et 450m de D+ , ainsi qu'une descente un peu soutenue.

Pas de gêne, une sensation de bien être... C'est peu mesurable concrètement mais le bien être ne se pèse pas...

Xavier qui a testé le "Surround" pour Randozone m'a expliqué ne pas ressentir l'échauffement habituel qu'il subit avec une chaussure équipée d'une membrane classique.

Là aussi, des tests complémentaires dans la durée devront être effectués.

 

Autres testeurs francophones (et néanmoins amis :-) du Gore-Tex Surround ce jour là :

- Xavier de Randozone

- Cyrille de Kairn

- Nicolas de Nutri-site

 

Suivi des tests

3 heures de montée et 2 heures de descente pour un petit sommet classique des Alpes de Haute Provence. D+ et - : 900m. La chaussure est à la limite du trop souple pour des sentiers très caillouteux et une pente finale redressée en "pelouse alpine". Quand au système "Surround" je l'ai trouvé très respirant, et ne laissant aucune trace de transpiration dans la chaussure après l'aller-retour.

J'ai noté une curieuse sensation d’échauffement sur le dessus et autour du pied lors de la montée. Comme si j'avais un chausson chauffant. Je pense que ce doit être le chausson en Gore-Tex qui dégage des calories par le frottement. Ce n'était pas désagréable et sous la plante du pied la sensation était très faible. A retester par temps froid... J'ai traversé une zone inondée, en aval d'une fontaine, et l'étanchéité est sans problème.

Les qualités

- Un confort général accru par la respirabilité à 360°. Particulièrement appréciable pour les pieds qui transpirent beaucoup et sensibles à l'échauffement.

- Une imperméabilité renforcée qui permet de marcher dans une dizaine de centimètre d'eau, et dans l'herbe mouillée.

- Une rapidité de séchage en cas d'infiltration par ruissellement dans la chaussure.

 

à améliorer

- RAS. Reste à voir l'impact sur le prix des modèles 2015 qui vont sortir avec cette technologie.