Vous êtes ici : 
  • Accueil
mercredi 29 octobre 2014

Katana velcros

Katana velcros
La cigale ayant porté tout l'été des chaussons sous-dimensionnés, se trouva fort abattue quand la cinquantaine fut venue... Les cheveux grisonnants, on voit effectivement que tout se paye et que les orteils ne sont pas en airain. On se demande même parfois si l'on va pouvoir continuer à grimper en grande voie, tant la souffrance plantibulaire est destructrice du plaisir d'évoluer dans les grands itinéraires. Ceci dit il y a des chaussons plus ou moins dévastateurs. Je cherche depuis quelques temps un modèle qui évite de vivre l'enfer passé la 4° longueur, tout en grimpant encore à un niveau acceptable pour soi. Après divers essais chez Simond et Scarpa, voici le Katana Velcros... en piste!

Les données fabricant

Le site La Sportiva en français étant en escale technique, je préfère mettre ici le descriptif du Vieux campeur et d'Expé, plutôt qu'un texte en italien ou en anglais.

Le Katana est assurément l'un des symboles de La Sportiva. Il a fait parti des premiers chaussons modernes et convient encore aujourd'hui aux grimpeurs souhaitant de la performance à tous les niveaux. La formule est simple : peu cambré, asymétrique et pointe fine et talon puissant, le Katana passera partout et sera un idéal premier chausson technique. Très polyvalent, il se comportera aussi bien en bloc qu'en falaise.

Chausson technique avec fermeture innovante à double velcro.
Pour la montagne, la falaise, le bloc.
Tige : combinaison cuir et synthétique Lorica, construction tubulaire.
Languette matelassée aérée.
Enrobage : intégral avec tendeur en talon.
Semelle Vibram XSV 3,5mm, adhérente et résistante, peu asymétrique. Intercalaire Laspoflex 1,1mm complète avec une zone de préhension en pointe pour un support maximum de la charge tout en conservant une bonne sensibilité. Pointures : du 38 au 45. Poids : 450 g la paire.

Le test

Les Katanas velcros sont des chaussons bien connus que je teste actuellement en grandes voies dans le cadre de ma recherche d'un chausson avant tout confortable, et qui permette de ne pas trop se fatiguer les arpions quand l'escalade devient exigeante.

Mes tests se sont déroulés sur le granite d'Ailefroide dans des voies de 300 à 500m et dans les voies calcaires de la sainte Victoire et des calanques. Des itinéraires de plusieurs centaines de mètres et dans lesquels on garde les chaussons de 3 à 5 heures.

Au fil des tests

Après un bout d'été à Ailefroide où je me réconcilie avec les grandes voies, je suis assez convaincu dans des grands itinéraires calcaires de la Sainte Victoire, des voies peu équipées mais à la difficulté technique modérée (6a max).

Ce sont tout de même des "ballades" sur friend qui demandent de rester concentré sur 3 à 4 heures. Pour cela le Katana velcro reste assez fiable techniquement et ne fait pas vraiment souffrir mon pied égyptien... contrat rempli et j'ai un beau sourire de satisfaction en arrivant sur le plateau sommital, trop content d'avoir échappé à la souffrance des fins de parcours!

Il faut dire que, comme pas mal de grimpeurs et je crois aussi et surtout de grimpeuses, je souffre d'un début de syndrome de Morton et d’arthrose légère sur les articulation du gros orteil... plus de 30 ans de grimpe...

                                                              Séance de bloc au Laverq

Je suis un peu redescendu de mon nuage après une voie comportant une longueur difficile et soutenu dans les calanques. Le chausson est un peu à la peine. On perd pas mal en dynamisme dans les enchainements et surtout le maintien du pied sur des toutes petites réglettes demande un effort au niveau des bras qui est finalement pénalisant pour aller chercher plus loin. Il faut dire que l'avant du pied est assez large, et que le serrage par velcros s'arrète bien avant la pointe. A mon niveau, c'est donc un chausson qui  demande plus d'effort qu'un vrai chausson technique... évidemment.
Quelques passages en falaise confirment ce point de vue, avec quelques crochetages talons que j'ai trouvé faciles et rassurants.

Bilan des tests

le chausson est vraiment confortable avec la possibilité de marcher un peu avec. L'articulation du gros orteil n'est pas trop sollicitée. La gomme et l'adhérence sont sans reproches. Le modèle velcro manque peut être un peu de précision sur le devant bien que la forme du chausson soit bien adaptée pour les petits trous.

Cela reste un chausson souple avec lequel on aura un peu de mal dans le raide à moins d'avoir de gros bras forts. Pour comparaison, il n'y a pas photo avec les Anasazi velcros. Le chausson five ten est plus rigide, plus accrocheur sur grattons. Mais le Katana est plus confort, surtout à plat, au pied des voies ou dans les parcours "marchants". Le 5.10 me fait horriblement mal dans les sections horizontale et systématiquement après 3 ou 4 longueurs.

Les Katanas "lacets" seraient peut être avantageux pour gagner en technicité, cependant il n'y a pas que les lacets qui diffèrent, le katana "lace" est un chausson plus affiné que le modèle velcros, avec une pointe plus fine, griffée, et donc certainement moins confortable. Il faudrait les essayer pour comparer.

En tous cas, ces katanas velcros me permettent de faire des grandes voies dans un confort acceptable pour une paire de chaussons, mais il est vrai au détriment de la rigidité et de la stabilité du pied sur petits grattons dans le raide... J'en tire donc un bilan globalement positif.

Prix des Katana velcros au 1/11/2014: 100€

 

Choisir sa taille

Je reviens un peu sur mes précédentes déclarations. Les chaussons du genre Katana en croute de cuir se détendent effectivement, essentiellement en largeur. On perd donc en puissance et en précision en bout de pied, puisque le chausson n'a pas de serrage sur les deux dernières phalanges. Quant à la longueur, elle évolue beaucoup moins, une pointure selon mes essais. 

Je pose simplement le problème de grimper pendant des années avec les orteils recourbés. Je l'ai fait pendant 20 ans [grandes voies en VI /VI+, avec les chaussons de l'époque, moins techniques et moins asymétriques que ceux d'aujourd'hui].

J'en retire aujourd'hui un début de Morton, et de l’arthrose aux articulations du gros orteil. Dommage car je n'ai jamais été très motivé ni par la salle ni par les couennes. Si je souffre trop en grande voie, et surtout les jours suivants (...) je ne vois pas beaucoup d'intérêt de continuer l'escalade. C'est pourquoi je cherche activement un modèle qui permette de continuer ce genre d'exercice dans un niveau VIa/b.

Certaines marques ont la réputation de fabriquer des chaussons qui se détendent, c'est le cas de la Sportiva. Pour certains modèles, dont le Katana, prendre 2 pointures de moins permettra donc de garder le bout du pied serré et des orteils arqués.

Mais tous les chaussons ne sont pas de cet acabit.

Mes 5.10 Anasazi velcros se sont également (un peu) détendus en largeur, mais pas en longueur. Mes chaussons encore plus anciens (Vuarde Tech) me vont encore au poil question taille, mais la semelle bien usée les rend vraiment trop souple.

Je suis donc ok pour dire que les orteils recourbés sont plus forts, mais quel est le prix à payer à terme?...

Voici le résumé de l'expérience d'un podologue du sport (Marseille) qui soigne quelques grimpeurs:

Le pied humain n'est pas fait pour être dans une chaussure, donc encore moins dans un chausson serré. La position orteils recourbée favorise les problèmes suivants: ongles incarnés qui ne repoussent plus comme avant, corps et cales favorisés par des frictions, orteils en griffe (déformation du pied), traumatismes  de la matrice de l'ongle, arthrose, Morton.

Le syndrome de Morton est une inflammation du nerf dont le volume peut être multiplié jusqu'à 20 fois. Au stade avéré ce peut être très douloureux, ça se soigne par une semelle dans les chaussures de tous les jours pour rééduquer le pied, par infiltration de cortisone, et dans les cas graves, par section du nerf avec les complications que cela entraîne (c'est dire à quel point c'est douloureux).

Morton et arthrose se conjuguent et s'amplifient par effet de compensation...

Alors bonne grimpe à tous, mais n'oubliez pas que vous aurez besoin de vos pieds après avoir arrêté l'escalade.

 

Les qualités

- Chausson assez polyvalent pour difficulté moyenne (après cela dépend de votre niveau)
- Plutôt confortables et permettant à des pieds pas trop abîmés de grimper plus de 4 heures sans vraiment souffrir.

à améliorer

- Rigidité et puissance assez vite dépassées dans le raide.

à visiter

Voir également: Vuarde Tech ; Force X