Vous êtes ici : 
  • Accueil
mardi 02 juin 2015

Népal Top (La Sportiva)

Népal Top (La Sportiva)
La Népal Top a été la chaussure d'alpinisme de ces 20 dernières années. Ses performances et sa tenue de pied en ont fait la favorite des alpinistes français.  Elle a maintenant une belle descendance avec les Népal Evo, les Népal Extrèmes, et dernièrement les Népal Cube. Alors, quid de la Népal Top aujourd'hui?  Elle est toujours en rayon, disponible, bien que certainement en fin de parcours (quel parcours!). Cette chaussure est-elle encore à conseiller aujourd'hui pour l'alpinisme estival? C'est ce que nous allons essayer de déterminer, suite à des années de tests de cette chaussure référence dans des parcours très divers et tenant compte de nos essais sur des modèles plus récents.

Les données fabricant

Ah la Népal Top!... Notre plus ancien modèle avec le chausson d’escalade Mythos !

La Nepal Top dans sa version actuelle, que nous ne présentons plus au catalogue depuis 2013 mais que nous vendons toujours très bien, aura 25 ans cette année. On retrouve le même visuel qu’en 2013 dans notre catalogue 1990 !

Ce modèle à grand succès est né dans les années 80’s , sous le nom de Nepal Top Crosta.

A cette époque, elle n’est pas encore équipée de son inter-semelle en deux parties (avant-pied vert et talon jaune) entièrement cramponnable en TPU à épaisseur différenciée, ni des systèmes brevetés EZ OUT (tirant en tissu au niveau du lacet permettant de le libérer du système de blocage) et EZ FLEX (conception de la tige tenant compte de la flexion naturelle du pied en mouvement), ni encore de sa doublure Dry-Best® arrière et Cambrelle® avant pour un maximum de transpirabilité. Mais l’essentiel de ce qui fait le succès du modèle est déjà là : sa robustesse et sa solidité qui en font un allié particulièrement fiable pour l’alpinisme traditionnel et sans doute encore davantage les usages professionnels.

Poids   1050 g en 42.
Caractéristiques techniques: Tige en cuir Idro-Perwanger hydrophobe 3+ mm. Languette EZ-Flex brevetée, laçage EZ-Out breveté, doublure en Dry Best à l’arrière et Cambrelle à l’avant, première Ibi-Thermo isolante de 6 mm, intersemelle HP3, semelle Vibram ressemelable et cramponnable en automatique.

Origine de fabrication : Italie. Prix constaté en juin 2015: 246€

Népal Top au Vieux Campeur (rien sur le site La Sportiva) 

Le test

Les tests

La Népal Top a été testée par Pierre-Olivier Blanc durant une petite dizaine d'année en alpinisme estival, et hivernal, en cascade de glace, en raquettes... Bref, toute la panoplie des activités de montagne...

Le maintien La Sportiva

La grande qualité de cette chaussure, comme avec bien d'autres modèles de la marque, est le maintien du pied. La chaussure délivre un sentiment de sécurité assez unique en son genre. C'est avec une tige qui protège les chevilles, et un posé de pied tout en précision que la Népal Top a séduit les alpinistes durant des années.

Maintien du pied et performance technique

La précision, la fiabilité des posés de pied, la sécurité sur les appuis précaires sont des suites logiques -et vertueuses- de ce magnifique maintien d'une tige haute et des soufflets qui la coiffent. La Népal Top est donc avant tout une chaussure performante dans la verticalité. Précise et rigide dans les différents types d'escalade, en rocher, en mixte, elle donne de la puissance dans les appuis et les poussés de pied. On peut tout à fait la chausser de crampons semi-auto et surtout automatiques.

Pour en terminer avec les performances de la Népal Top, il faut dire que la semelle est à la hauteur. Son accroche en terrains variés et son adhérence en rocher ont toujours été plébiscitées.

Un confort à travailler

Il est fréquemment entendu que la Népal Top est une chaussure "à faire" pour trouver finalement le confort, et qu'au bout du bout... la sensation d'une pantoufle vous attend. Notre expérience se révèle un peu moins enthousiaste: après des années de pratique, et avec un "pied La Sportiva", la Népal Top reste une chaussure assez rugueuse.

Beaucoup d'ampoules au talon, et un déroulé assez dur nous incitent à ne pas classer cette chaussure parmi les modèles confortables d'aujourd'hui. Ceci dit, comparé à des Galibiers ou des Trappeurs des années 80, il est pensable qu'elle ait été vécue comme une chaussure relativement confortable.

Une thermicité limitée à l'alpinisme estival

La déclinaison de la gamme "Népal" de La Sportiva a donné le jour à des modèles plus thermiques pour répondre à un constat somme toute assez flagrant: la Népal Top, tout en étant une bonne chaussure d'alpinisme n'est pas une chaussure thermique. C'est une chaussure qui est assez vite prise de court en ambiance froide. Aussi, des chaussettes dimensionnées sont impératives pour les parcours à l'ombre, les goulottes et la cascade de glace.

En cascade, si la chaussure donnera sa pleine mesure techniquement, ce sera souvent avec les pieds à la température des rayons les plus haut du réfrigérateur. La Népal Top conviendra le mieux aux "petites cascades", avec retour à la voiture lorsque le soleil se couche.

Si il faut donner un ordre d'idée, un "frileux normal", aura une sensation de froid commençant à -5°C qui pourra être supportable jusqu'à -10°C. Une performance un peu juste pour de l'altitude et une donnée à prendre en compte pour l'alpinisme 3 saisons.

Heureusement, dans la gamme Népal, la marque a créé des modèles bien plus résistants au froid.
       

Imperméabilité

Le rempart de la Népal top contre l'élément aqueux se trouve uniquement dans les 3 mm de cuir traité hydrophobe. C'est ce qu'on a fait de mieux durant un certain temps mais on trouvera également mieux aujourd'hui avec les modèles comprenant une membrane et des matériaux plus légers et plus respirants.

Le cuir utilisé sur la Népal Top demande un entretien régulier avec des cires spéciales pour entretenir son imperméabilité. Il est plutôt déconseillé d'utiliser de la graisse, mais des produits spéciaux, le plus connu étant la cire Nikwacs.

Dans ce domaine aussi, les modèles suivants développés par la marques, ont de meilleures performances, en intégrant des membranes imper-respirantes.

 

                                         Dans le couloir de Gaube - Pique Longue du Vignemale.

 Poids

La Népal Top est au dessus des deux kilos la paire. 2.1 kg en 42. Elle fait partie des chaussures solides, rigides et en cuir. Ce n'est donc pas à proprement parler une chaussure lourde pour sa catégorie. Les modèles de la gamme Trango, en semi-auto, sont moins solides et moins lourds, et comparables aux modèles semi-auto d'autres marques. On trouvera néanmoins des modèles cramponables en auto avec des matériaux plus légers et moins lourds que la Top.

Solidité

La Népal Top jouit d'une réputation d'indestructibilité. C'est un ensemble solide et dont la longévité ne fait aucun doute. Il faut néanmoins s'attendre à une usure des pare-pierre qui se craquèlent à la longue. La semelle, allie sa performance technique à une résistance convenable. Elle ne s'use pas particulièrement vite. Tout dépend évidemment du rythme d'utilisation. La semelle d'origine peut durer quelques années pour un utilisateur "normal". La chaussure est ressemelable.

Prix: 247€ en juin 2015

Ce doit être à peu près la moins chère dans cette gamme de chaussure d'alpinisme cramponnable en auto. C'est donc un modèle qui permet encore de ne pas aligner plus de 300€ pour une paire de grosse dont les prix sont malheureusement la remorque de ceux des chaussures de ski de rando...

Les qualités

- Technicité, performances en dimension verticale.

- Solidité

- Protection

à améliorer

- D'une façon générale une chaussure un peu dépassée par les nouveaux modèles peut être un peu moins lourds, certainement plus confortables et plus thermiques, et aussi un peu plus chers...