Vous êtes ici : 
  • Accueil
vendredi 19 septembre 2008

Test chaussure d'approche B5 La Sportiva

Test chaussure d'approche B5 La Sportiva
Cette chaussure permet de vite comprendre l'intérêt d'une paire spécialement étudiée pour l'approche et le retour des voies d'escalade. On aurait pu croire à un segment d'utilisation étroit et spécifique. Au contraire elle se révèle polyvalente et apporte une sécurité de semelle très appréciable pour les moments où l'on est pas encore encordés mais déjà exposés...

Les données fabricant

Chaussant précis et asymétrique, protection pointe et talon en gomme, Intersemelle amortissante en micro-poreux bidensité combinée à la semelle FriXion® Approach IBS (Impact Brake System) pour un produit extraordinairement efficace et fonctionnel

« Climbing zone », zone lisse (absence de crampons) sur la partie avant : particulièrement adhérente et idéale pour les escalades faciles

Usage objectivé :  Modèle étudié pour les approches techniques sur rocher, la via ferrata mais aussi pour les sentiers d’approche aux falaises

Matériaux : Peau + rebords de protection en gomme doublure Mesh (100% polyester) Caoutchouc

Concepts: Solide, polyvalent, ce modèle offre un chaussant enveloppant et précis et représente un tournant dans la philosophie de cette pratique. La nouvelle semelle IBS permet un déroulé de pied optimal, un grip important en toute condition et un impact aux sollicitations externes minimal.

Tailles : 36 – 47,5 avec demi pointures. Poids : 800 gr la paire en 42 . Coloris : Gris/Rouge

La vidéo


Test B5 la Sportiva par jymets

Le test

Combien d'accidents et de problèmes arrivent en dehors des zones d’escalade proprement dites? Pentes herbeuses, vires caillouteuses, couloirs avec blocs instables et névés, dalles moutonnées jalonnent les accès et les retours aux parois vers lesquelles se hissent les grimpeurs et les alpinistes.

Lors de l'approche, on avait tendance à utiliser une vielle paire de jogging ou des chaussures de rando. Si ces dernières sont prévues pour s'agripper aux terrains difficiles, elles seront un calvaire à traîner dans le sac à dos, et encore davantage mousquetonnées au baudrier. Je ne préfère pas parler des risques que l'on prends avec des tennis sur des zones expo.  Heureusement les fabricants proposent depuis quelques années des chaussures légère et de faible encombrement offrant une qualité d’accroche et d’amorti qui en font de véritables petites chaussures de montagne. Grimpeurs, ne sortez pas sans elles!

 

Lieu des tests :

    -  massif des calanques en raid et grimpe

    -  falaises du sud, approche, escalade et randonnée.

    - en escalade de montagne dans les hautes Alpes (tour germaine, granit d'Ailefroide), plusieurs longueurs effectuées en 1er de cordée à vue jusqu'à 5+ à Ailefroide.

    - en escalade/alpinisme dans l'exigeant terrain des dolomites, approche compliquée en face nord et escalade dans des voies de 500m, en complément des chaussons.

 

 

Résultat des tests : Les B5 ont donné leur pleine mesure en altitude dans les approches des voies de montagne. La qualité des semelles et la solidité générale permettent de se rassurer lors des passages compliqués en économisant de l'influx pour la voie elle même.  Particulièrement appréciées dans les dolomites où les approches sont longues, souvent austères, avec passages de névés, d'éboulis et de vires caillouteuses exposées. Elle pourra soulager les pieds du grimpeur en remplacement des chaussons dans certaines longueurs pas trop dures. Leur taille moyenne passe très bien en accroche au baudrier et ne gène pas dans les mouvements. Elle sera également une chaussure de randonnée basse, légère, accrochante, invitant à des petits parcours d'escalade ou à quelques pas de blocs rencontrés le long du sentier.

A la descente, l'épaisseur de la semelle permet un très bon amorti, même dans les terrains au fort dénivelé, et avec un sac conséquent.

Nous les avons essayé également en escalade pure, sur des voies en dalle de plusieurs centaines de mètres, pour tester l'adhérence et le maintien du talon. L'adhérence est correcte, et le développé intéressant. La chaussure reste confortable si l'on ne la serre pas trop. Le maintien du talon est bon. Nous avons enchaîné plusieurs longueurs en V+ sur le granit d’Ailefroide.

Cette chaussure est adaptée à la via ferrata.

Les qualités

  • Une chaussure sympa, polyvalente, solide et de bon rapport qualité prix (moins de 100 euros)
  • Une semelle vraiment au point, rassurante dans les terrains scabreux et humides, les petits névés.
  • Un très bon amorti pour la descente, très appréciable quand on est fatigué !
  • Une capacité de grimpe intéressante, pour les longueurs faciles, bonne en adhérence avec une petite asymétrie.
  • Une excellente chaussure pour la via ferrata.

 

à améliorer

  • les lacets donnent d'inquiétants signes de faiblesse.
  • Un laçage qui pourrait être plus précis et qui écrase vite le pied si on force un peu. En escalade pure sur dalle, on a regretté que le laçage ne prenne pas également le talon.
  • es crampons rouges enrobant la semelles n'ont pas résistés aux pierriers et se sont décollés sur la chaussure gauche, Note : cela ne remet pas en cause l'accroche car il ne s'agit que d'un enrobage.
  • une membrane style gore tex serait très bienvenue