Vous êtes ici : 
  • Accueil
samedi 24 octobre 2015

Capra Sport Mid GTX (Merrell)

Capra Sport Mid GTX (Merrell)
Merrell approfondit son offre de chaussures basses/mid pour les activités de moyenne montagne. Voici le modèle Capra, pensé pour le fast hiking. Pour Estelle Barré, directrice Marketing de Merrell, « La pratique du Fast Hiking est à mi-chemin entre la marche active et le trail, elle est motivée par une volonté de remplir l’objectif plus rapidement qu’en randonnée traditionnelle. »  La Capra, en tige basse, est une chaussure de rando pouvant être uitilisée en trail. On peut courir avec, même si les sensations sont moins fines, et leur poids plus lourd qu'une chaussure de trail dédiée. J'ai préféré tester les mid qui correspondent davantage à mes utilisations rando, et sur des terrains déjà assez montagne. Voyons le résultat des tests...

Les données fabricant

Adhérence assurée sur les crêtes avec cette chaussure de randonnée ultra-légère, conçue pour grimper et escalader vers le sommet avec un maximum de sensations. Robuste, durable et imperméable, ce modèle mid offre un très bon soutien et garde vos pieds au sec tout en étant économe en poids. Avec rembourrage positionné aux endroits stratégiques : plus important au niveau du talon pour la descente et moindre à l'avant pour mieux ressentir et appréhender les différents types de terrains.

TIGE / DOUBLURE
• Membrane imperméable GORE-TEX® qui repousse l'humidité et augmente la respirabilité quelle que soit l'activité.
• Tige en cuir synthétique et mesh
• Œillets métalliques pour un serrage sûr
• Empeigne Stratafuse™ : fusionne l'intérieur de la chaussure à la tige mesh pour une légèreté et une durabilité extrêmes.
• Languette à soufflet pour éviter la pénétration de poussières
• Doublure mesh traitée M Select™ FRESH pour limiter les mauvaises odeurs
• Assise plantaire amovible à densité unique
• Rembourrage TrailProtect™ pour plus de soutien en dehors des routes

SEMELLE INTERMÉDIAIRE / SEMELLE EXTÉRIEURE
• Semelle intermédiaire UniFly™ : pour être bien connecté au sol et protégé du terrain
• Cambrion de voûte plantaire en nylon moulé
• Assise plantaire en EVA moulée
• Amorti Merrell air cushion au niveau du talon pour absorber les chocs et ajouter de la stabilité
• Crampons 3 mm
• Semelle extérieure Vibram® MegaGrip
Pointures homme : 40 - 50
Poids : 454g

La vidéo

Le test

Tailles & Merrell

Il faudra que je comprenne un jour à quoi jouent les fabricants, en particulier Merrell qui ne suit pas son taillant selon les modèles proposés, même très similaires.
Je m'explique: un 43 en Capra Sport Mid fait une pointure et demi de plus qu'un 44 en Proterra Sport Mid, deux modèle pourtant similaires...

Je me demande pourquoi désarçonner ainsi une clientèle d'habitués par de tels écarts bien incompréhensibles. Est-ce pour contrer les ventes sur le net?
Pour le modèle Capra je préconise donc de prendre une demi-pointure de moins que sa taille de ville.

Les tests

Premières impressions en moyenne montagne, dans des prairies et sentiers en sous bois: la Capra est légère et précise (900g la paire en 44). Les sensations sont très présentes avec une semelle large mais assez peu épaisse qui donne donc de la finesse dans l'appréhension du terrain. Pour ceux qui aiment plus de confort sur les sentiers caillouteux, je conseille de changer la semelle intérieure pour gagner en épaisseur et en amorti sur les orteils et rendre la chaussure moins sensible aux aspérités du terrain.

J'observe une légère pression qui se détendra sans doute à l'usage, car la chaussure est dotée d'un "manchon de cheville" en néoprène (néoprène sur la tige et sur la languette pour protéger l'ouverture de la chaussure contre les petits cailloux, les feuilles et les poussières).

En fast Hiking sur un petit sommet des basses Alpes en aller-retour; 4 heures de marche assez rapide avec quelques passages en footing, une belle séance de décrassage...  La Capra y va de sa légèreté et de son confort, la semelle est accrochante à souhaits sur terrain sec. Une légère compression du verso de l'attache lacet sur le haut de la chaussure droite m'a obligé à desserrer un peu le laçage. La sensation de préhension au niveau de la cheville reste présente. Je pense que cela passera dans la durée, ce n'est que ma deuxième sortie avec.

En rando escalade à la Sainte par le tracé jaune en aller/retour. J'ai essayé d'aller un peut vite sur ce parcours. Résultat: la Capra n'est pas aussi précise qu'une petite grosse pour les parties grimpantes, mais le maintien du pied et de la cheville sont suffisants pour être à l'aise dans du III soutenu et aussi dans le "pas de la savonnette", un mur raide et glissant équipé d'une chaine où les chaussures sont à plat en opposition.

La pression du manchon de cheville se fait encore un peu sentir mais commence à s'assouplir. La semelle est sans défaut en adhérence sur les dalles calcaires. J'ai essayé des traversées assez raides et l'adhérence est très bonne le pied à plat. C'est donc un bon point pour ce genre de terrain.

Une belle virée en terrain sec sur un sommet du 04, vient compléter cette batterie de tests. Avec un portage conséquent (environ 13kg pour une autonomies sur plusieurs jours) je n'ai pas particulièrement souffert d'échauffement de la plante des pieds et la chaussure s'est révélée accrocheuse dans des passages ravineux. J'ai également apprécié la tenue de cheville.

Je commence à pouvoir tirer quelques conclusions que voici mais Blang! je casse la languette de talon en enfilant la chaussure droite. Elle était peut être un peu serrée avec des chaussettes d'hiver pour une rando très matinale sur un sommet des Préalpes de Digne. A priori cette languette est juste cousue sur la couche extérieure de la chaussure et collée. Et bien ça n'a pas l'air d'être suffisant. Je la recouds à la main avec du fil nylon...

                                  Le manchon de cheville de la Capra Sport Mid

Membrane GTX

L'apport de la membrane GTX est un vrai plus que j'apprécie toujours sur ce genre de chaussure. La Capra étant plutôt une chaussure de beau temps, cette membrane sera très utile pour les traversées de zones humides et surtout pour la rosée du matin, qui perdure souvent la journée, à la mi-saison dans les versants nord.

En test d'imperméabilité poussé, la déperlance d'une chaussure neuve et la membrane donnent un bon résultat, capable de protéger le randonneur d'une pluie battante durant un certain temps (comme dirait F. Raynaud), le temps d'écourter la rando ou de se mettre à l'abri. La souplesse de ce genre de chaussure donne toujours à la longue une possibilité de passage à l'élément aqueux, notamment par le haut de la chaussure par ruissellement du pantalon.

Champ d'utilisation / Bilan

Dans sa version mid, la Capra est une chaussure de rando agréable et légère qui peut permettre de bonne virées car elle a un amorti talon bien dimensionné et un confort général intéressant.

Son terrain favori sera à mon avis la moyenne montagne en terrain plutôt sec, bien que sa membrane GTX soit protectrice pour la rosée du matin et les zones humides. Les plus sportifs pourront l'emmener sur des parcours plus alpins et des sommets de 2500/3000m, si ils sont secs.

C'est une chaussure souple dont la semelle est large pour une accroche de style ventouse qui convient très bien aux terrains secs et les dalles rocheuses. La semelle est dotée de petits crampons (voir photo). Comme elle est assez fine, elle donne de bonnes sensations pour les pas "d'escalade", et permet d’évoluer agréablement dans les parcours de rando +. Cependant, les cailloux rencontrés sur les sentiers seront ressentis, et à la longue cela peut devenir fatiguant. C'est pourquoi je préconise le remplacement de la semelle intérieure par une semelle plus dimensionnée pour gagner en confort sur ce genre de terrain.

Compte tenu de sa souplesse générale, son utilisation en terrain haute montagne demandera un savoir faire et une condition de sportif averti. Quand aux conditions difficiles: neige, verglas, elles sont à mon avis à proscrire si le dénivelé est conséquent.

Prix: 170€ (prix constaté en octobre 2015). Je trouve ça un peu cher, mais en regardant de plus près le marché, c'est finalement en rapport avec ce qui se fait chez les marques concurrentes. Évidemment quand on voit certaines chaussures basses à 130€, une mid avec GTX arrive facilement à 170€...

Suivi des tests

Je casse la deuxième languette!... là ça fait beaucoup. Ces languettes sont vraiment fragiles pour une chaussure mid qui demande, de plus, une paire de chaussette non négligeable pour une utilisation confortable.
Et rebing! les coutures que j'avais faites n'ont pas tenues. Je vais donc faire sans les languettes mais pour une chaussure de ce standing c'est pénalisant!

Eté 2016: je passe les chaussures à Jean qui enchaine les escapades sauvages et les sommets "rando" qui mériteraient souvent d'être cotés alpi PD. Il est très satisfait du confort et de la légèreté du produit. Il aime particulièrement le manchon de cheville qui le protège dans les descentes de petits éboulis. Par contre la semelle a pris un petit coup de vieux. Les crampons ont perdus de leur superbe. A ce rythme là, la chaussure ne tiendra pas longtemps... Effectivement au bout de la saison elles sont assez usées pour être mises au rancart.

Les qualités

- Confort et précision
- Sensation de légèreté et d'accroche en terrain sec
- Membrane GTX
- Manchon aux chevilles

à améliorer

- Prix un peu dans le haut du marché
- Semelle fine pleine de sensations qui demande une semelle intérieure plus dimensionnée pour les terrains caillouteux. Sans problème pour le reste.
- Languettes d'enfilage cassées car trop fragiles et très difficiles à recoudre.

à visiter

Voir également: Asolo Athena ; Grassbow Merrel ; Arpenaz Flex ltd ; Protera mid