Vous êtes ici : 
  • Accueil
vendredi 08 janvier 2016

Elium 30 (Millet)

Elium 30 (Millet)
Tenant compte de la morphologie féminine, mais pas que ça, les fabricants proposent des matériels "lady". C'est le cas de ce tout nouveau sac à dos Millet Elium, (également disponible en modèle homme) qui sera lancé en février 2016. Voici donc en avant-première un sac à dos "femme" qui nous a intéressé pour son dos ventilé, ses accessoires et son litrage. Que dire de sa teinte affirmée "rose framboise"? elle est très dynamique et ressortira dans la verdure ou dans les ambiances d'altitude. Cela devrait plaire aux dames pour sûr. Si la couleur d'un sac à dos "Lady" c'est très important, ne vous inquiétez pas, on veille au grain, et cet Elium 30 a été testé au delà de ses qualités esthétiques, déjà remarquables. Voici le test du proto qui nous a été confié par Millet et dont certains points seront revus pour la version finale.

Les données fabricant



Sac à dos pour la randonnée sportive, offrant un confort dans l'action, éprouvé par son dos tendu ventilé et une généreuse accessoirisation des  fonctions.

• Volume hiking. Ergonomie lady. Rabat 2 boucles, jupe d'étanchéité

• Accès frontal zippé

• Poche frontale zippée / Poches latérales Mesh

• Porte bâtons-piolets Quick Axe™ / Speed Poles™ / Sangles de compression latérales / sangles fond de sac

• Rabat avec 2 poches zippées + Porte-clés + Daisy Chain

• Compatible hydratation / Rain cover

• Bretelles  ventilées, rappels de charges, sangle-poitrine, repose-mains. Ceinture ergonomique avec poche zippée

Prix conseillé: 120€

La vidéo


Le test

Commercialisation: printemps/été 2016

Poids: 1030g sur ma balance; Prix conseillé : 120€

 

Les tests

Les test du sac à dos Elium 30 ont été effectués sur un prototype. Certains points soulevés durant les tests pourront donc être modifiés par le fabricant avant la sortie officielle du sac.

Le sac à dos Elium 30 a été testé en montagne dans les Pyrénées cet été 2015 où nous avons effectué des sorties faciles et aussi des sommets/rando comportant déjà une belle amplitude comme le Mont Vallier.

Les ondées étaient au rendez-vous et nous ont permis d'essayer la couverture de pluie (en jaune dans la vidéo).

Les tests se sont poursuivis par de nombreuses randonnées dans les Alpes cet automne ainsi qu'en alpinisme hivernal (crampons-piolet) cet d'hiver.

De plus il a été utilisé tout l'été pour des sorties de Week End, ou à la journée, dans les calanques, pour des rando/baignades bien agréables et avec un matériel, qui si il est estival n'en est pas moins encombrant.


Bilan des tests

Le sac à dos Elium 30 est un petit condensé de ce que l'on peut apprécier chez Millet:

- Un ensemble light mais technique. Avec à peine plus d'un kilo sur ma balance (sans la housse de pluie), l'Elium30 n'est pas dénué d'accessoires et il garde une armature assez rigide qui lui donne une bonne tenue.

- Des bretelles en mousse extensible et ajourées; un dos aéré par un filet pour la ventilation; une ventrale large mais qui n'est pas encombrante avec une poche à droite pour un petit APN (les smartphones de plus de 12 cm n'y rentrent pas).

- Les accessoires qu'il faut pour un grand confort d'utilisation et une belle polyvalence: deux poches latérales idéales pour des bouteilles d'eau, une poche zippée sur le milieu du sac (trop petite pour une paire de crampons, mais utile pour beaucoup de choses); deux sangles sous le sac pour port de matelas, voir d'une petite tente; attache piolet/bâtons; attaches clés dans la poche de rabat et housse de pluie, un dispositif sur la bretelle gauche pour le maintien d'une petite bouteille. Le sac à dos est également livré avec une housse de pluie sans défaut.

Bilan des tests de portage: Les bretelles ajourées permettent un grand confort de portage, elles sont bien pensées pour être au plus large sur le saillant des épaules. Avec son volume de 30litres on peut charger le sac à plus de 10 kilos. C'est ce que nous avons fait sans aucun problème à 12kg, même sur des sorties de plusieurs jours et d'ailleurs c'est là que la qualité du sac à dos se vérifie, jour après jour. Je garde le souvenir récent de sorties avec une charge totale de 7 kilos où j'avais vraiment l'impression de ne rien avoir sur le dos...

Je note le revêtement en nylon de la face interne, très doux et un peu glissant qui favorise le bon positionnement du sac sur le dos de la grimpeuse. Cette faculté de positionnement est encore facilitée par la possibilité de tirer facilement sur une  sangle pour dégager les épaules.

Les rappels de charges ont des réglages assez rêches ce qui incite à les régler une fois pour toutes, et ils ne bougent pas.

La sangle de thorax a un débattement de réglage important (14cm) permettant de la régler à volo sur la poitrine. Une boucle sur la bretelle de gauche peut en outre servir de petit porte matériel, on pourra y coincer une petite bouteille grâce à son revêtement plastique.

La ventrale est du genre light, ce qui est tout à fait convenable pour ce litrage. Au niveau des hanches, on trouve la même matière en nylon confortable que celle des bretelles (photo ci-contre). Le tout forme un ensemble bien façonné, agréable et respirant, avec cette doublure en nylon doux qui n'accroche pas les vêtement. Il y a juste assez de matière et d'épaisseur pour un bon maintien et pour que les hanches fassent leur part de portage. C'est bien calculé.

Au final le portage est d'une grande légèreté et avec ses bretelles caoutchoutées et ajourées, il garantit une absence de pression aux épaules. La ventrale et le portage aux lombaires sont justement dimensionnés.

Rigidité/ventilation. Une des caractéristique de l'Elium 30 est son dos tendu qui permet à l'air de passer dans le dos de la marcheuse pendant l'effort (voir première photo). Derrière ce filet, le sac à dos est rigidifié par une plaque PU et deux brins en acier. C'est une rigidité relative qui me semble correspondre au litrage du sac à dos mais qui cède un peu lorsque le sac est bien chargé, et spécialement dans les portions de fort dénivelé. Le haut du dos rencontre alors le tissu du sac à dos et la ventilation ne s’opère plus que dans la partie basse du dos, et les lombaires. Ce point devrait être modifié par le fabricant*.

Capacité / champ d'utilisation: 30 litres c'est un peu juste pour partir plusieurs jours, et surtout avec un duvet. J'oserais dire que pour une femme (je ne parle pas des compétitrices), c'est peut être un sac à dos pour des activités à la journée. Il faut dire que nos compagnes (pas toutes, pas toutes, mais beaucoup) sont particulièrement douées pour remplir leur sac à dos de bien des choses très utiles en montagne :D.

Je suis tout de même arrivé à l'utiliser deux jours en rando d'automne avec un bivouac confortable en refuge non gardé, avec matelas et couvertures. Le litrage s'est avéré largement suffisant pour prendre plusieurs vêtements de sécurités, la nourriture et ma caméra. J'ai dormis sans duvet.

Idem, mais en rando/alpinisme hivernale avec un bivouac de décembre à 2800m, évidemment beaucoup plus froid et dans des conditions plus alpines. Le piolet, les crampons, et un petit duvet ont été de la partie et ont juste trouvé leurs places dans l'Elium 30. Grâce aux accessoires qui permettent d'étendre au maximum les possibilités de portage, je pouvais encore y adjoindre les raquettes.

La Photo ci-contre illustre ce portage complet: les crampons sont dans la poche latérale gauche et verrouillés avec une sangle. On pourrait les placer également sur la poche de rabat en utilisant les passants en sangle, à verrouiller avec une cordelette, si possible extensible.

Emplacement du sac de couchage: Je suis arrivé à placer un tout petit duvet sous le sac à dos, mais il me semble que les sangles seront trop courtes pour la grande majorité des sacs de couchage.

De plus leur réglage est un peu rêche, ce qui rend difficile le forcing que l'on pourrait faire pour y pousser un sac compressé. Ce système permet donc de porter un matelas mais très peu de duvets y trouveront assez d'espace, dommage... 5 litres me paraissent être le maximum que l'on puisse caser dans ces bretelles (voir photos).

Accessoires: J'aime les nombreuses possibilités qu'offre la poche zippée sur le devant, les poches/filet sur les côtés et le confort des bretelles et de la ventrale.

J'ai toujours été fana de la poche APN que Millet n'oublie pas de prévoir. Elle est bien là sur l'Elium30, positionnée à portée de main droite.

Son pendant est une attache extensible, doublée plastique, et située non pas sur la ventrale, mais sur le bas du sac pour accrocher une petite bouteille pastique, mais elle servira pour bien d'autres choses.

Port d'un baudrier: encore un bon point!. La ventrale du Elium 30, si elle est enveloppante sur les hanches, laisse une sangle sur le devant qui ne gène pas le port d'un baudrier. J'arrive à la mettre juste au dessus du baudar et ça passe très bien. Par contre, en ambiance verticale, je fais attention à ce que j'ai mis dans les poches latérales qui restent ouvertes.

Info post-tests:

* Sur le point du manque de rigidité que nous avons remarqué, et suite à notre retour, le fabricant nous informe que les sacs de la production finale  auront des dos avec une plaque plus rigide, afin d’avoir une bonne tension du filet; et aussi un report de charge plus efficace.

Les qualités

- Très bon portage tout en légèreté

- Technicité et confort d'utilisation

- Accessoirisation vraiment complète et compatible avec une large plage d'utilisation, de la randonnée à l'alpinisme.

- Look très réussi

à améliorer

- Sur le prototype, manque un poil de rigidité pour garantir une complète ventilation dorsale (point revu pour la version finale)

- Sur la version finale, les sangles, notamment celles du bas de sac pour porter un matelas ou une toute petite tente, sont trop courtes et raides, ce qui rend la manipulation malcomode.