Vous êtes ici : 
  • Accueil
jeudi 10 décembre 2015

Veste Kaplan (Ternua)

Veste Kaplan (Ternua)
L'hiver est là et c'est pour moi l'occasion de découvrir la marque Ternua et ses mini doudounes. Je vais tester le modèle Kaplan, une veste sans capuche de 300 grammes. Ternua est surtout une découverte pour son utilisation de duvet recyclé. C'est en effet la première marque de vêtements destinée aux activités outdoor qui utilise Neokdun®, un duvet 100% recyclé, respectueux de l’environnement. Une marque qui s'engage donc dans la protection des baleines et de l'environnement en général. Après ces belles idées énumérées, voyons le résultat des tests de leur produit...

Les données fabricant

Veste technique, fait à 100% de nylon 15D tissu extérieur avec hydrofuge sans PFOA / PFOS.

Garnissage: 100g de duvet d'oie recyclé 800 cuin.

Doublure intérieure en Nylon 20D.

Très légère et exceptionnellement compressible.

Idéal en seconde couche sous une veste ou comme couche extérieure lorsque les conditions météorologiques s'améliorent.

2 poches zippées pour les mains, "élastique de poignet, réglage et fermeture du bas par cordon extensible.

Livrée avec un sac compression.

 

La vidéo


Le test

TERNUA

Ternua veut dire Terre Neuve en basque. Pour les locaux, ce mot est synonyme d'intrépidité et de courage, celui qu'il fallait aux baleiniers, il y a 500 ans pour aller sur l’Atlantique jusqu’à Terre-Neuve.

La marque Ternua se veut pionnière dans l'intégration du recyclage dans ses fabrications et protectrice de l'environnement et des baleines qu'elle protège aujourd'hui. Ternua utilise Neokdun®, un duvet 100% recyclé.

 


La technologie Neokdun®. Naturel et biodégradable, Neokdun® est issu du recyclage de duvet. L'utilisation de duvet recyclé est possible à condition de le traiter correctement.

Le duvet est extrait manuellement des produits en fin de vie, puis classé et traité. Le duvet et les plumes recyclés dénommés NEOKDUN doivent subir un processus innovant pour obtenir le degré maximum de propreté et de rendement pour être employés à nouveau comme garnissage.

Ce procédé respecte l’environnement et n’utilise pas de produits chimiques nocifs. Voir un peu plus de détails .

 

                           La nuit arrive pour un bivouac à 1700m - novembre 2015 - massif des Monges

 

 

Poids: sur ma balance la doudoune Kaplan pèse 320g avec sac de compression.

Compressibilité: La compression max donne un cube de 13 cm d'arête.

Prix constaté en novembre 2015: 190€.

 

Au fil des tests

- En novembre, premier bivouac en cabane dans le massif des Monges. J'ai enfilé la doudoune en arrivant au col. Très légère et confortable. Dans l'abri, suffisante sur une première peau.

- Mi-novembre, bivouac à la dure sur un sommet de 2600m dans le Dévoluy. Dès que le soleil se couche, le vent se lève. Il reste modéré mais soutenu à 35/40km/h. La doudoune Kaplan tient juste le coup dans ces conditions. Comme il n'y a pas de capuche intégrée je mets une cagoule. Je rentre dans mon duvet avec la doudoune, que je retire rapidement: trop chaud.

- Fin novembre, utilisation en refuge non gardé et surtout au sommet de l'Estrop (2961m) sur une première peau et pour contrer un vent du nord de 35km/h. Le windstop est suffisant et je n'ai pas eu froid au sommet.

 - Voilà décembre et sa première hivernale. La doudoune Kaplan a été efficace dans les moments de pause à des cols de 2900m d'altitude, et surtout au bivouac (2800m). Je l'ai également gardé pour la deuxième partie de nuit où elle a apporté une thermicité très conséquente. Un bon petit vêtement de sécurité pour les hivernales qui sera suffisante en conditions correctes si l'on utilise avec une dernière couche également thermique.

- Je n'ai pas testé le traitement hydrofuge de la Kaplan.

                                                 Un gonflant et une légèreté  au rendez-vous                            

 

Bilan des tests

La Kaplan est une mini doudoune sans capuche, dans la même veine que la Ghost Whisperer et la Down Light déjà testées sur ce site. La construction est à peu près identique, en compartiments assez serrés avec un tissu assez doux et très agréable à l'intérieur.

Elle est confortable à porter sur une première peau (coton, laine, synthétique), et également facile à revêtir d'une veste hard ou softshell.

La protection de la tête étant fondamentale en conditions extrêmes, le fait qu'elle soit dépourvue de capuche la positionne pour des conditions hivernales plutôt modérées.

Champ d'utilisation: vêtement de sécurité d'altitude trois saisons, en rando,  ski de piste, ski de rando, alpinisme estiva et hivernal par bonne météo. Compte tenu de sa bonne compression dans le sac à dos, elle sera facile à envisager pour toutes les sorties en montagne, même en été, et constituera une protection utile en cas d'incident. A la mi-saison et en hiver en basse altitude elle sera agréable et utile.

Thermicité/protection: Avec 100 grammes de garnissage et des réglages sans reproches, notamment pour la protection du cou, c'est une couche confortable qui pourra au pire contrer des températures supérieures à -10°C et sans vent entre une première peau et une veste.  Elle sera suffisante en dernière couche et sur une première peau entre +5 et 0°C.

J'ai dormi confortablement avec la Kaplan à la fin novembre en cabane, à plus de 2000m, sur un bon matelas et sans duvet, mais avec une couverture.

La Kaplan a une petite protection windstop qui permettra de l'utiliser en dernière couche si il y a du vent modéré. J''ai expérimenté des vents jusqu'à 50 km/h elle a bien résisté (voir suivi des tests). Je n'ai pas trouvé sa limite windstop dans ces tests.

Confort/Technicité: Le moelleux et la légèreté sont bien au rendez vous pour ce vêtement qui constitue une couche thermique intéressante pour les courses de demi saison et comme vêtement déjà sérieux pour les hivernales. Le tissu intérieur est particulièrement doux.

J’apprécie le rabat antifroid le long du zip, assez dimensionné, et surtout la taille du col qui est ajustée mais non contraignante. C'est souvent au niveau du col que les mini doudounes peu techniques sont défaillantes. Le cou étant particulièrement vulnérable, un col évasé procurant une prise au vent est rédhibitoire en terme de technicité et d’efficacité thermique (voir modèles quechua déjà testés). Avec la Kaplan de Ternua, on est bien dans du vêtement haut de gamme et techniquement à ce niveau.

La Kaplan a deux poches intérieures assez profondes, et deux poches extérieures zippées, du même calibre. Pas de poche intérieure à fermeture, mais la profondeur limite beaucoup les risques de perte.

Un réglage facile de la taille, et un élastique (peut être un peu large pour mes petits poignets) viennent terminer la liste des accessoires de cette veste simple et facile à utiliser. J'oubliais: un sac de rangement sympa qui permet de se rendre compte de la très bonne compressibilité de la Kaplan et de son garnissage.

Une différence entre le duvet récolté et le duvet recyclé? Au niveau des vestes (pour les sacs de couchage c'est autre chose) j'ai déjà du mal à différencier le 800 cuin d'oie et le méchant 650 des canards de Chine, alors là c'est encore plus illusoire. Que ce soit sur le confort, la thermicité ou le gonflant/compressibilité, rien de me permet de dire qu'il y a une différence avec le duvet récolté. Je classe donc cette veste parmi celles qui utilisent le meilleur garnissage, et d'ailleurs le prix est en rapport avec ses concurrentes.

Prix: presque 190€ (2015). ce n'est pas vraiment moins cher que les autres produits, j'en déduis que le bénéfice du duvet recyclé est avant tout environnemental, ce qui est déjà appréciable.

Suivi des tests: windstop

Début 2016, sur les crêtes de la sainte victoire, j'enfile la Kaplan en dernière couche, sur une petite polaire et une première couche. Vent d'ouest soutenu à 50/55 km/h, sans aucun effet thermique. Je reste 20 minutes dans ces conditions avant d’entamer la descente. Je n'ai donc pas trouvé la limite de ses performances windstop. Résister à du 50/55 pour une veste en duvet c'est déjà bien. A suivre...

Les qualités

- Légèreté, confort et compressibilité

- Technicité sans défauts

- Vêtement de sécurité intéressant (voir les tests)

- Garnissage en duvet recyclé mesuré à 800 cuin

à améliorer

-Prix en rapport avec ses qualités et le marché, mais on l'aurait aimé moins cher grâce au recyclage du duvet...