Vous êtes ici : 
  • Accueil
lundi 25 juillet 2016

Ballnut (Camp)

Ballnut (Camp)
Les coinceurs mécaniques Ball Nuts de Camp sont des protections à cames qui permettent des placements autrement très difficiles à protéger. Le concept est ingénieux, il s'agit d'un coinceur traditionnel type ‘'Stopper" sur lequel vous déplacez une rondelle faite d'un métal relativement souple. J'ai toujours l'angoisse de me trouver exposé sans pouvoir faire retraite, ni m'assurer. Le Ballnut de Camp peut apporter une solution à ce genre de situation en équipant de toutes petites fissures. Celles là où les plus petits friends ne rentrent pas et où les câblés ne tiennent pas. Restent les lames mais c'est encore autre chose. Ne pouvant disposer de plusieurs exemplaires, je choisis de tester le modèle n°2 pour fissures de 4.5 à 9 mm.

Les données fabricant

Inventés en 1987 par John Middendorf et appelés au départ Lowe Balls, les Ball Nuts sont la véritable arme secrète des grimpeurs le long des voies en terrain d’aventure et en artificiel.

Il s’agit en effet de petites merveilles qui ne craignent pas les fissures les plus étroites et qui présentent des faces parallèles, là où la seule alternative serait de planter des pitons. Ils sont également parfaits dans les “pin scars” (trous causés par les continuels pitonnages et dépitonnages) et dans les petites concavités où même les micro coinceurs mécaniques modernes ne peuvent rien faire. En résumé: compte tenu de leur extrême légèreté, les passionnés les plus experts d’escalade en terrain d’aventure devraient toujours avoir avec eux au moins une paire de Ball Nut (ex. les numéros 2 et 3).

• Les plus petites protections actives au monde
• De différentes couleurs pour une identification immédiate des tailles
• Leurs dimensions réduites les rendent parfaits pour les fissures étroites et peu profondes, là où d’autres dispositifs n’offrent pas de garantie
• Taux d’expansion 2:1 pour chacune des 5 tailles.
• Taille 1 pour les fissures de 3 à 6 mm. Résistance: 8 kN
• Taille 2 pour les fissures de 4,5 à 9 mm. Résistance: 8 kN
• Taille 3 pour les fissures de 6 à 12 mm. Résistance: 8 kN
• Taille 4 pour les fissures de 8 à 14 mm. Résistance: 8 kN
• Taille 5 pour les fissures de 10,5 à 18 mm. Résistance: 8 kN

La vidéo


Le test

Description de l'engin: c'est une protection à came qui permet des placements autrement très difficiles à protéger, voir impossibles, sauf avec une lame.

Le concept est ingénieux: il s'agit d'un coinceur traditionnel type ‘'Stopper" sur lequel vous déplacez par la "tirette" une rondelle dont le corps est en acier et en surface d'un métal relativement souple, couleur cuivre.

Cette "rondelle" ou petite "pièce couleur cuivre" que l'on actionne avec le ressort est ce qui va se coincer. L'astuce est qu'elle a une assise hémisphérique d'un côté, de façon à s'orienter en rotation dans le sens du meilleur coincement.

Le câble a un diamètre de 3mm (à vue de règle graduée) et l'ensemble est pratique à utiliser. Le ressort impeccable.

Poids: C'est léger, 36 grammes sur ma balance en taille 2.

Prix constaté en juillet 2016: 60€

 

Les tests

Comme je n'ai qu'un exemplaire du Ballnut (n°2), je n'ai pas souhaité faire de véritables tests de résistance (vol, etc.). C'est déjà assez compliqué à réaliser et surtout je souhaite conserver mon unique exemplaire du Ballnut.

Essayé dans mon jardin avant de l'emmener en montagne, j'ai une bonne impression, après 5 minutes d'essais en tous genres je suis assez conquis. L'accroche est très sérieuse et surtout quelque soit l'angle de rotation en bout de câble.

En escalade alpine, le test est très positif. L'unique exemplaire du Ballnut en notre possession (Taille 2 pour les fissures de 4,5 à 9 mm) a été souvent et facilement utilisé lors de courses rocheuses d'altitude.

Finalement la polyvalence est assez bonne et meilleure que pressentie au départ, j'ai trouvé pas mal de fissures où le Ballnut est rentré et s'est fiché facilement

La pose est facile et ça verrouille tout de suite dans les petites fissures où seuls les tous petits câblés rentreraient sans forcement tenir.

Le retirer n'a posé aucun problème, Si nous ne nous sommes pas mis en tension dessus, nous avons néanmoins exercé une forte traction du bras, et ce de manière répétée.

Résistance des Ballnuts: Les 8 KN de résistance données par le fabricant sont évidemment à considérer. Ce n'est pas une donnée qui permette d'envisager le Ballnut comme un point dassurance pour les plus grandes forces de chocs. Mais c'est pour moi un atout indéniable pour se rassurer, pour une retraite, une pédale ou un vol avec frottements.
Parmi les réactions et les retours d'expériences des utilisateurs du Ballnut, celle d'"El Celtico de la Pampa"(C2C), apporte plus d'éléments sur les tests de ce matériels d'assurance (merci à lui pour son retour d'expérience constructif).
Concernant le prix, il est possible en guettant les promos d'obtenir un prix de l'ordre de 25 euros/u si on achète le pack de 5 (livré avec un mousqueton)
ça offre un bon complément, mais je pense que ce n'est pas les coinceurs à acheter au début...

Attention de bien respecter la plage d'utilisation, c'est à dire les prescriptions concernant la partie mobile.*

Concernant les tests: je n'ai jamais volé dessus, mais à plusieurs reprises, un ballnuts a constitué un de nos points de relais suspendus, dont au moins deux fois où un câblé ne pouvait pas se coincer. La tenue est absolument excellente et l'enlèvement aisé (parfois contre-toute attente, car un relais pendu à trois avec hissage du sac, ça incruste quand même bien l'objet)...

Pour protéger un vol: c'est en voyant ces engins au porte-matériel de mon ami Marc Gamio que je me suis décidé à en acquérir. Selon lui, ils sont à même de protéger un vol. Ceci est bien sûr à tempérer avec la quantité d'énergie à dissiper pour retenir le vol. Les ballnuts sont plutôt assimilables aux petits câblés en matière de résistance : avant une section où le vol est possible, je conseille de mettre plusieurs coinceurs s'ils sont de ce type (rapprochés, et/ou couplés), de façon à se prémunir d'un éventuel déboutonnage et/ou à diminuer la charge reprise par chacun d'eux.

Photo ci-contre "El Celtico de la Pampa": Ballnut en fissure parrallèle

* concernant les indications du fabricant, la partie mobile (petite pièce acier de couleur cuivre) ne doit pas être ni complètement relâchée ni complètement tirée lors de la pose du ballnut.

 

Comparaison des résistances avec des Camalot:

- Ballnut n°2 (Camp): 8kN pour 36 grammes

- Camalot 0.3 (Black D): 10kN pour 36 grammes

- Camalot 0.5 (Black D): 12kN pour 97 grammes

- Camalot 0.75 et suivants: 14kN pour 116 (0.75) à 557 (n°6) grammes

Je pense que pour évaluer l'intérêt des Ballnuts il faut regarder le rapport polyvalence/poids/prix/résistance. Les Ballnuts me semblent bien placés même si leur prix est élevé.

Après réflexion, il semble que pour commencer à utiliser les Ballnuts, il soit intéressant de prendre les N° 2 et 3.
Si je me base sur l'expérience d'autres utilisateurs, le n°1 est plus délicat à placer, et les n° 4 et 5 sont assez gros et les fissures qu'ils occupent peuvent être protégées par des petits camalots.

Le décoincement n'a posé aucun problème mais il faut quand même penser à prendre un décoinceur pour les petits modèles, surtout si on a tiré dessus.

En cas de chute il me parait probable qu'ils restent mariés à la fissure, et sous le régime de la communauté ;)

Même si on trouve à les utiliser dans le calcaire, leur utilité semble plus naturelle dans le granite ou ses dérivés. 

Ils me semblent très utiles en artif pour les fissures où seules les lame entrent. On gagne ainsi du temps et de l'énergie en économisant quelques pitons de progression.

Les qualités

- Très fonctionnel et finalement plus polyvalent que l'on peut le craindre

- Léger

- facile à placer et à retirer

- Deux Ballnut (n°2 et3) peuvent suffire pour les petites fissures, le complément en friends si on les a déjà.

 

à améliorer

- Pas moins cher qu'un Camalot ou qu'un Alien, c'est à dire 60€ l'unité quand même...