Vous êtes ici : 
  • Accueil
dimanche 28 août 2016

Fakir II (Singing Rock)

Fakir II (Singing Rock)
Après avoir longtemps vu les Alpamayo et leur prix imbattable au vieux Campeur, je décide de m'intéresser aux crampons Singing Rock. Mais c'est à ce moment que la marque Tchèque abandonne ce modèle pour se concentrer sur des crampons un peu plus légers. Voici donc le Fakir II qui va s'insérer dans le cadre des tests des crampons 12 pointes polyvalents (voir le dossier "3 crampons polyvalents au banc d'essai" sur Altitude Rando). Le Fakir II se place avantageusement vu son prix de vente et ses facultés de compactage. Mais voyons le résultat des tests effectués sur la saison estivale 2016 dans le massif des Écrins et des Alpes de haute Provence...

Les données fabricant

FAKIR II / RK204BY00*

All-round lightweight twelve-point crampons for classic mountaineering. Designed for all terrain from glacier tours to steep snow slopes or classic ice couloirs.
asymmetrical shape of crampons ideally adapts to the boot and the front points thus providing maximum efficiency in steep terrainlowered teeth profile provides better stability while keeps traction
innovative Micro-Step Adjustment (MSA) system for precise fit and toolfree adjustment
frame is made of hardened chromoly steelstainless steel Rock&Lock buckle enables fast and easy fastening and releasing the webbing
BOUNCER anti-snow plates included
  • designed with three fastening systems (Classic, Semi-Classic, Tech) and are therefore suitable for softer trekking boots as well as rigid mountaineering boots

  • FAKIR II Classic / RK204BY00C
  • FAKIR II Semi-classic / RK204BY00S
  • FAKIR II Tech / RK204BY00T

Poids: Lanières: 855 g ; Semi-Auto: 920 g ; Auto: 900 g ; Tailles: 37 - 47

 

Singing Rock , vous connaissez?

Cette entreprise est située en République Tchèque près du parc national Krkonoše et Paradis de Bohême où sont situées les étonnantes zones d'escalade du sable de pierre. La plupart des employés sont des grimpeurs.
Au cours de ses 24 années d'existence, Singing Rock s'est révélé par son professionnalisme et son innovation.

SINGING ROCK se spécialise dans:
• Le développement et la production de matériel d'escalade et d'alpinisme (harnais, cordes, mousquetons, casques, piolets, crampons etc.)
• Le développement et la production de matériel professionnel pour les travaux en hauteur, les opérations militaires et de sauvetage.

Tous les produits Singing Rock sont développés et produits en république tchèque en conformité avec les directives européennes appropriées et les normes et les exigences des États-Unis. Singing Rock participe activement à la préparation de ces normes et directives par son travail à la Commission de sécurité UIAA et CEN. 80% de notre production est exportée vers plus de 65 pays.

La vidéo


Le test

Le Fakir II est le dernier modèle polyvalent de la marque, et il se positionne en légèreté: 932g sur ma balance en semi-auto (920g données fabricant).
Autre point important, une compacité maximum, puisqu'il ne représente que 24.4cm tout replié. C'est un poil mieux que le Vasak de Petzl ou le Makalu de Simond (25 cm).
Son prix public devrait être intéressant, mais ce n'est plus l'Alpamayo qui valait moins de 80€. Mes récentes recherches l'ont trouvées aux alentours de 90/110€ en semi-auto.

Quelques impressions en le sortant du carton:

Des pointes avant nervurées et bien dimensionnées; comparables à celle des trois modèles déjà testés (Vasak, G12, Makalu); 10 autres pointes à peine raccourcies comparé à celles de ses trois concurrents. Je note la deuxième rangée de pointe -stabilisatrice en pente raide- assez nettement plus courte que sur les Grivel notamment.

C'est sans doute la différence entre le Fakir (données fabricant: 1010g en semi auto), e le Fakir II qui est sa version "light" et qui fait l'objet de notre test. Pour gagner 100 grammes ont a un peu rogné (entre autre) sur certaines pointes (pas celles de devant). Le modèle Fakir sera certainement du même calibre que les standards comme le Makalu de Simond. Par contre, je note que les deux pointes arrières sont plus épaisses que chez ses concurrents et taillées en biseau face à la pente plutôt qu'en pointe.

Les tests

 

Les crampons Fakir II semi-auto ont été testé de juin à fin août dans des conditions diverses: neiges abondantes de printemps, neiges de regel d'altitude, passage de glace dure, mixte et passages rocheux.

- Course de début de saison sur un sommet des "basses Alpes". RAS, le chaussage facile et le rangement itou.

- 2 courses mixtes classiques dans les écrins où il a fallu chausser et déchausser à mesure des passages d'escalade et des arêtes de neige. Au niveau de la facilité de pose/dépose, je suis agréablement surpris. La fixation de la sangle va bien, ça ne bouge pas et le crampon se retire facilement. Facile aussi à ranger avec ses 24.4 cm.

La molette de serrage (en auto et semi-auto) est à l'intérieur de la talonnière  ce qui oblige à un réglage "talonnière défaite". C'est un peu moins pratique que sur les autres modèles ou la molette est accessible à l'intérieur et à l'extérieur ce qui autorise alors un réglage "talonnière positionnée, non enclenchée". L'avantage sur le système Fakir est qu'elle est complètement protégée par la talonnière.

Par contre... Mystère... Le réglage d'un crampon s'est modifié dans la poche à crampon du sac à dos. J'ai vite rectifié le tir, grâce au réglage sans outils, mais je ne vois pas comment le crampon a pu se rétracter sans mon intervention (cet événement ne s'étant pas reproduit, je n'ai aucune conclusion ni remarque à faire à ce sujet).

Au niveau des performances, RAS. Le regel n'était pas assez significatif dans les pentes raides pour avoir une idée de la performance sur les deux paires de pointes avant.

- Test en alpinisme avec parcours glaciaire, traversée en mixte, petit couloir et rappel en crampons. La pose est facile, la talonnière aide beaucoup à ajuster la chaussure dans ses marques. La sangle s'attache facilement. Petit ripage en neige de regel sur le pied aval. Peut être n'avais-je pas assez martelé la neige...

Bien en couloir avec assez de stabilité pour évoluer confortablement dans le 45°. Petit passage de glace dure où j'ai cogné un peu plus fort: ça rentre bien, RAS. J'ai eu également de bonnes sensations dans un passage rocheux, des gradins faciles mais délités où le crampon a fait corps avec la chaussure et ne vrille pas les appuis.

Bilan d'une saison d'utilisation

Le Fakir II est très compactable. C'est encore un poil mieux que les bons élèves déjà notés.

C'est un crampon léger. Pour gagner 100 grammes, certaines pointes sont un peu rabotées comparés aux ténors de la gamme. Mais la différence est minime.

Facile à placer, l'action de la talonnière vient pousser le bout du pied dans l'étrier. Facile à enlever également, et la sangle n'est pas enquiquinante.

Au niveau confiance, je n'ai pas ressenti de différence avec les crampons utilisés habituellement. J'ai noté un ripage en traversée de neige dure (la même chose m'est arrivé avec d'autres modèles).

Les accessoires en plastiques semblent costauds et l'acier, vanté par le constructeur, n'a pas morflé plus que de raison après cette saison d'utilisation, (mais pas mieux que les autres).

Les antibottes livrées et montées me paraissent du même tonneau de ce qui se fait chez Petzl et Simond, peut être un peu moins bien que les "bulles" de Grivel. Pas de détérioration à signaler après mes longueurs en rocher.

C'est donc un crampon que je juge intéressant, avec un prix dans le bas de la fourchette, un poids dans le bas, et aussi avec quelques pointes un peu plus courtes que les standards.

 

Les qualités

- Poids pour un 12 pointes acier
- Rapport Qualité/Prix
- Compacité
- Facilité de pose/dépose

à améliorer

- Quelques pointes un peu plus courtes que sur les standards (mais très peu)

à visiter

A voir également: Vasak (Petzl) ; Makalu (Simond) ; G12 (Grivel) ; Beast Lite (Edelrid) ;