Vous êtes ici : 
  • Accueil
vendredi 13 janvier 2017

Veste Advanced Ultrashell (CimAlp)

Veste Advanced Ultrashell (CimAlp)
CimAlp sort une nouvelle veste Ultrashell légère et stretch: voici l'ADVANCED. Dotée de pores plus fins pour mieux laisser passer l’air, elle bénéficie de la membrane Ultrashell® étanche à 20’000mm, pour un poids inférieur à 400 grammes. Pesée à 406 g sur ma balance (en taille L), cette veste 3 couches est à la fois légère et confortable selon mes premières impressions. Avec la AVANCED, CimAlp apporte aussi des nouveautés dans sa gamme de vestes pour en faire un vêtement à la fois léger mais très technique. Voyons le résultat des tests...

Les données fabricant

Veste 3 couches ULTRASHELL® 2 fois plus légère et 8 fois plus respirante qu’une veste Hardshell classique. Stretch, résistante et dotée de pores plus fins pour mieux laisser passer l’air, la veste ADVANCED bénéficie d’une membrane Ultrashell® étanche à 20’000mm, le tout pour un poids inférieur à 400gr. !

Seulement 390 grammes ! Ultra-légère, cette veste 3 couches ADVANCED de CimAlp, étanche et respirante grâce à la membrane ULTRASHELL®: 8 fois plus respirante qu’une membrane classique, il s'agit d'un bijou de technologie, avec comme pour tous les articles CimAlp un rapport qualité-prix imbattable.

Un look épuré et technique : une veste pensée pour l’alpinisme et la haute montagne avec son zip frontal ergonomique qui permet à la capuche de monter sous le nez sans pour autant gêner, et ses découpes laser au niveau du visage qui permettent de respirer sans difficultés.

Système RECCO® pour plus de sécurité.

Taille parfaitement, nous vous conseillons votre taille habituelle.
Membrane ULTRASHELL®

Innovation CimAlp, notre tissu 3 couches Rip-stop de seulement 100g est doté de la membrane dernière génération ULTRASHELL®.

Celle-ci définit de nouveaux standards, avec une respirabilité de 80'000MVP et une étanchéité à 20'000mm d'eau soit 20'000 schmerber.

Ces performances sont obtenues par une structure dotée de pores encore plus fins, qui laissent mieux passer l'air tout en étant plus résistant.

Commande expédiée en 24HGarantie 2 ans contre tout défaut de fabrication
Couleurs: rouge, bleue, jaune, noir

La vidéo


Le test

J'ai testé la veste Advanced en randonnée, en alpinisme hivernal, en rando/raquettes d'altitude et en escalade. Durée des tests: 3 mois.

Comme il a très peu plu durant cette période, le test d'étanchéité de la membrane Ultrashell a été effectué en indoor sous la douche.

Au fil des tests

Début décembre 2016; Un premier test en rando/alpi hivernal. L'Aupillon par le petit couloir et la face nord. 1300m D+ avec un sac de 8kg, comprenant les raquettes dans les passages techniques, crampons aux pieds.

Dans un premier temps j'ai marché avec trois couches. Puis après 600m de dénivelé, je n'ai utilisé qu'une première peau en laine et la veste Advanced jusqu'au sommet (2915m et vent de 25km/h00). J'ai beaucoup joué avec l'ouverture des aération d'aisselles, et la fermeture de la capuche selon les orientations.

Test grande voie d'escalade, l'hiver en basse Provence, pour contrer un vent soutenu, malgré une météo ensoleillée. J'ai grimpé avec l'Advanced en dernière des trois couches portées, la capuche parfois sur le casque. Les aération mi ouvertes, je n'ai pas souffert de transpiration ou de chaleur durant l'action. Encore un point qui renforce l'idée d'une respirabilité de premier ordre.

Sortie en moyenne montagne mi-décembre avec un vent soutenu de 30km/h sur un parcours de crête: entre la montée, abritée sous une barre rocheuse, et le long parcours de crête exposé au vent, j'ai pu observer la passage de la respirabilité à la protection windstop. Résultat concluant pour la veste qui fait bien ce qu'on lui demande dans les deux conditions opposées. En fin de course, j'ai un problème avec le double zip central qui reste bloqué. je dois enlever la veste pour repositionner les curseurs métalliques en forçant un peu et décoincer le mécanisme.

Janvier 2017: course hivernale par -10C, heureusement avec un vent faible, la veste Advanced confirme sa technicité et sa bonne tenue. Son faible poids se révèle aussi en légèreté au niveau thermique. une bonne couche isolante est nécessaire pour les ambiances froides.

Bilan des tests

La veste Avanced est pour moi la plus technique de la gamme CimAlp qui progresse dans les équipements. Mis à part les manchons que l'on trouvait sur la Dynamic II, on a sur l'Advanced un condensé d'équipements sur une veste légère. A savoir:

- La coupe qui descend sur les reins est très intéressante pour les conditions hivernales. Elle protège du froid et de la neige lorsque le corps est penché en avant. C'est une dimension technique intéressante et importante pour l'altitude.

- Aérations d'aisselles de 35 cm avec double curseur.

- Double curseur également sur le zip central pour faciliter l'accès au baudrier.

- J'aime beaucoup la protection du visage par une capuche facile à enfiler qui se zippe sur la joue gauche, protégeant idéalement le visage et ne laissant pas une tirette de fermeture éclair devant la bouche. Le fabricant a pensé à aérer le tissu pour pouvoir respirer à travers et j'ai trouvé que cela fonctionne bien. J'ai pu tracer dans des pentes soutenues en respirant à travers le tissu. Les réglages sont faciles et donnent un petit l'effet "casquette" qui surplombe le crane. Cependant les élastiques de réglages sont peut être disproportionnés. On les voit dans la vidéo.


- Aération du tissu devant la bouche pour faciliter la respiration au travers en conditions difficiles.

- Pour tenir le col ouvert sur les côtés, le fabricant a imaginé un système de verrouillage par aimants. Si l'idée est originale, cela ne fonctionne pas vraiment dans la pratique. J'ai bien repéré que l'aimant récepteur est situé au dessous de l'oreille droite mais le rabat du col n'a jamais tenu plus de 20 secondes dans l'action. Ce n'est pas fondamental mais cela fait un chouilla de poids pour rien.

- Capuche adaptée au port d'un casque (plutôt petit).

- Double poches profondes, une petite poche intérieure haute à droite (avec passage mp3) et une en bas à gauche.

- Une nouveauté: un réflecteur RECCO, inséré sur la manche gauche, permet d'être retrouvé en cas d'avalanche. Le Système de secours RECCO® est une technologie en deux parties. Les stations de ski ainsi que les équipes de secours sont équipés de détecteurs RECCO®. Lors d’une opération de secours, le détecteur envoie un signal de recherche directionnel, qui est renvoyé par le réflecteur RECCO® porté par les skieurs, snowboardeurs et autres pratiquants de la montagne.


La respirabilité est très bonne. Que ce soit avec trois ou deux couches, avec les aérations d'aisselles ouvertes, je n'ai jamais souffert de condensation ni d'échauffement.

La veste est légère, fine au toucher, agréable à porter et confortable avec son tissu légèrement étirable. Avec un vêtement neuf j'ai retrouvé la sensation d'un trois couche un peu cartonné mais cette sensation ne dure pas, le tissu s'assouplit rapidement.

Les zips fonctionnent bien. Je note toutefois que le zip central accroche parfois sa doublure protectrice qui démarre au niveau du torse. Les aérations d'aisselles sont assez grandes et souvent sur un filet aéré qui vient lui aussi de prendre dans la fermeture éclair de temps en temps. Je me demande si une ouverture totale ne serait pas plus simple, pratique et efficace pour les montées sous un soleil qui plombe en altitude.

Poids: visiblement le fabricant s'est attaché à faire une veste à moins de 400 grammes. C'est peut être le cas sans les tirettes qui équipent les curseurs de zip, mais tout compris je vois 406 grammes en taille L sur ma balance. C'est vraiment léger et compactable dans un sac à dos. Très bien en vêtement de sécurité lorsqu'on part en randonnée estivale ou dans une grande voie d'escalade.

Thermicité: très light comme le poids. En altitude et en hiver, souvenez vous que ce n'est pas un vêtement thermique.

Membrane Ultrashell - test d'imperméabilité: Sur la veste Advanced, j'ai testé l'imperméabilité en indoor, c'est à dire sous la douche. Mode opératoire: je mets une première peau en laine qui marque tout de suite en cas de perméabilité, je file sous la douche avec la veste après avoir pris soin de bien fermer toutes les ouvertures et je règle le débit pour imiter celui d'une bonne averse. Je n'envoie pas la sauce.

Test de 10 minutes sous cette averse artificielle, en changeant rarement de position, ce sont les épaules et la capuche qui sont le plus exposés.

Résultat positif: le seul épanchement aqueux s'est produit par introduction d'eau par le visage. La membrane réussit donc son test d'imperméabilité. Cette performance est d'ailleurs le résultat d'une bonne membrane et d'un bon procédé de laminage.

Pas vraiment de défauts, mais à mon sens quelques points à revoir pour cette veste:

- La taille des cordons de serrage de la capuche qui donnent une prise au vêtement (voir en début de vidéo).

- Les aimants de la capuche qui ne tiennent pas (peu important).

Prix constaté en janvier 2017 : 269€

Les qualités

- Rapport qualité/prix

- Légèreté / confort

- Respirabilité / imperméabilité

- Technicité

à améliorer

- Cordons de serrage capuche un peu longs

- Aimants de blocage du rabat du cou non fonctionnels