Vous êtes ici : 
  • Accueil
vendredi 03 février 2017

TX4 (La Sportiva)

TX4 (La Sportiva)
ETé 2016: la TX4, dernière née des chaussures d'approche de La Sportiva se dote déjà d'une rumeur, voir d'une réputation d'excellence. L'enfant prodige de la marque... Ayant entendu le plus grand bien de ce modèle, je cherche quelques renseignements auprès des marchands. Surprise... Personne ne l'a dans le coin et quand aux avis ils se révèleront tous faux une fois la chaussure déballée dans mon bureau. Comme quoi cette chaussure n'est pas véritablement connue. Serait-elle déjà l'objet d'un mythe? C'est ce que nous allons voir lors des tests...

Les données fabricant

Poids homme: 380 grammes la chaussure en T42. (Sur ma balance 375g en 42.5 avec semelle de propreté)
Poids femme: 320 grammes la chaussure en T38,5.
Tige en daim + bord de protection PU TechLite 1.5mm et pointe en caoutchouc de protection permettant une haute résistance aux abrasions.
Inter-semelle en EVA à injection amortissante.
Semelle externe d’usure Vibram Mega-grip avec impact brake System et climbing zone en pointe.

Système de laçage « Mythos » breveté La Sportiva : ce système ajuste tension et volumes de chaussant en un seul mouvement.
La semelle externe d’usure antérieure est élargie afin d’éviter les points lévier et de favoriser la stabilité torsionnelle.


Bloc semelle: STB Control System, EVA à injection amortissante. L’empeigne enveloppe l’inter-semelle dans la partie médiane en favorisant la stabilité du pied pour un chaussant confortable et précis.
La TX4 est la chaussure la plus structurée et robuste de la série TRAVERSE X grâce à tige en Daim.
Talon prononcé avec la technologie « Trail Bite Heel » pour favoriser le freinage.
Climbing Zone en pointe de la semelle d’usure pour escalade et passages techniques.

La vidéo


Le test

Mais que se passe t-il chez La Sportiva?

Avant de commander, je prends quelques repères concernant ce modèle récent, difficile à trouver en magasin. J'appelle à droite et à gauche les plus belles enseignes de vente de matériel outdoor. J'entends ce que l'on répète sur le chaussant La Sportiva, c'est à dire que ça chausse étroit et que "pour La Sportiva prenez une taille de plus". Seul un conseiller du Vieux Campeur de Marseille me donne un son de cloche tout à fait différent qui se révèlera juste:  "étrangement large devant pour une La Sportiva".

Effectivement, une fois la chaussure en main je peux vous dire que c'est tout sauf un chaussant étroit, le devant est très arrondi en partant bien sur l'extérieur du pied. Quand à la taille... Mmmm pour un 43 en chaussure de ville il me faudrait un 41.5 ou un 42, c'est dire si ça chausse petit...
Mais que se passe t-il chez La Sportiva? sans être un adepte de la psycho rigidité, je suis abasourdi devant un chaussant à l'opposé de ce qui caractérisait la marque, et de plus pour une chaussure d'approche, donc grimpante. C'est surtout la taille qui me contrarie... Comment peut -on tailler comme ça en dehors des clous? Il y en a qui marchent sur la tête...
Donc pour résumer; primo ça chausse large et très grand, secundo, la plupart des vendeurs qui vous la conseillent (été 2016) ne l'ont même pas vu...

Prix constaté: 159€ au vieux campeur.
Poids homme: 380 grammes la chaussure en T42. >>> Sur ma balance 375g en 42.5 avec semelle de propreté.

Les tests

Test en rando caillouteuse dans les calanques: la chaussure est confortable comme une pantoufle, c'est vraiment flagrant. Un amorti moelleux accompagne la marche. La semelle de propreté participe à cette douce sensation. Il y a beaucoup de place devant pour mes pieds fins mais je n'ai pas eu de sensations de glissements ou de frottements sur les orteils.

La semelle Vibram, très accrochante, donne une forte sensation de grip sur le cailloux. La descente d'une petite barre de calcaire très patinée a été révélatrice: j'ai posé mes pieds sur des points que je n'utilisais pas avec d'autres chaussures. L'adhérence est confortée par une large climbing zone et une semelle à picots ventouses.

On retrouve là ce que La Sportiva proposait déjà avec le modèle Ganda mais avec des picots plus gros et une gomme plus tendre. D'ailleurs la comparaison avec la Ganda restera très limitée car la TX4 n'a pas du tout le même chaussant et n'enserre pas le pied comme le fait la Ganda. Tout au contraire on est dans une pantoufle qui permet d'envisager de longs parcours de rando ou d'approche sans souffrir.

Test en escalade calcaire: blocs et petites barres en solo. Je suis assez impressionné par la tenue de la TX4. Le grip est très bon et la chaussure tient sur des petites prises malgré son chaussant large et son avant de pied épaté. J'ai pu tenir facilement sur une face de bloc verticale. C'est motivant pour la tester sur de vraies longueurs et dans des difficultés de 5+ et davantage...

Test en escalade pure sur couenne de de 30m avec passages raides où les pieds font la différence. Niveau moyen 5+/6a plutôt glissant. La TX4, très confortable durant l'approche avec le sac semble assez peu taillée pour grimper dans du raide où les pieds devront se ficher dans de petites prises. Bien serrer le devant se révèle assez délicat pour moi. Il faut dire que j'ai les pieds fins et que le taillant n'est pas à mon avantage. A à la voir comme ça, on dirait une chaussure de Hobbit. La largeur de la boite à orteil associée à sa souplesse ne laisse donc en rien présager de son comportement. Mais ça passe!! La chaussure arrive à mordre en carres sur des petites prises. Si il n'y a pas grand chose à en tirer en pointe, à cause de sa souplesse, elle s’écrase dans les prises verticales et les fissures où elle tient remarquablement bien grâce à une adhérence assez exceptionnelle tout autour du pied. L'adhérence est l'atout maître de la TX4 qui tient également très bien à plat en frontal. Du coup ça passe dans le raide d'une façon assez surprenante. Elle protège bien les pieds sensibles ou fragilisés par les années de pratique et du coup on peut bastonner avec en la tordant dans tout un tas de prises différentes.


Test en course d'alpinisme rocheuse: depuis la route jusqu'au sommet avec les TX4

En fin de saison, je tente la voie des Plaques à la têtes du Rouget (3418m), dans le cirque du Soreiller en n'emportant que les TX4. Pari réussi!, le confort d'une pantoufle, tant pour la montée au refuge avec un sac de plus de 12 kg, que lors de l'approche en terrain difficile et dans la voie des plaques. Juste un moment d'inquiétude dans un égarement de la voie originelle, une dalle en 4+ où les TX4 ont pour moi montré leurs limites: mes orteils nageaient dans l'inquiétude, au devant de la chaussure, pour trouver l'adhérence en pointe dans ces dalles improtégeables... Un régal à la descente en rappel et dans les très raides éboulis du retour de la brèche. Pas d'abrasion particulière constatée lors de cet aller /retour en montagne. Chapeau!

Tests en approche de grande voie
avec 450m de D+, soit une heure d'approche sur sentier, éboulis et quelques passages grimpants avant d'arriver à la paroi. Une descente en éboulis pentus et recherche d'itinéraire au milieu des barres pour retrouver le sentier balisé. La Tx4 est vraiment confortable lors de la marche avec un sac chargé (corde). L'amorti et le confort me rappellent les suspensions hydropneumatiques des (anciennes) Citroën. La chaussure vous fait un confort royal et moelleux même dans les pierriers pentus. Comme elle est large avec une bonne semelle, la stabilité sera optimale dans les descentes prononcées, en éboulis ou pentes terreuses sèches. Son accroche et son adhérence sur les parties rocheuses est de premier ordre. Au baudrier, elles s'accrochent facilement grâce à une boucle arrière en cordelette très prononcée.

Test de 6 heures de marche et de grimpe pour les corniches Paretti dans les Calanques et retour par le grand couloir. Après 6 heures de crapahute, le confort est au rendez-vous. C'est super! La TX4 est une pantoufle avec un amorti qui reste ferme après plus de 5 heures de marche en terrain scabreux. En terrain exposé, j'ai été vraiment à l'aise grâce à des semelles très accrochantes sur le calcaire. La tenue de pied et la technicité de la chaussure m'ont séduit. L'ensemble confort/technicité est assez exceptionnel. Une chaussure à la fois technique et confortable, c'est vraiment agréable et pour le coup c'est réussi. Je suis sous le charme, seul le prix me fait atterrir.

Niveau accessoires: je note de bons lacets et un ajustage efficace. On le règle au quart de poil. Deux accroches arrières très faciles à mousquetonner pour mettre les TX4 au baudrier, peut être un poil surdimentionnées pour ceux qui évoluent en terrain où la végétation accroche ce qu'elle peut trouver.

Bilan des tests

C'est donc une grosse pantoufle qui s'en sort remarquablement bien en escalade pure, et c'est tout à son honneur d'être à la fois très confortable et vraiment efficace en verticalité. En rando escalade, c'est une chaussure très sûre. L'amorti général est de très bonne facture, et sans porter préjudice à la technicité. Question poids c'est assez remarquable : 375g la chaussure avec semelle intérieure en 42.5
Le chaussant est large devant ce qui est étonnant pour une chaussure grimpante. Au final, à part un manque de sensations en pointes, je n'ai pas eu difficultés majeures malgré ce chaussant. Un point important, et plus positif que ce que je laisse entendre dans la vidéo.
On peut l'utiliser sans risques pour des grosses randos de plus de 6 heures avec un confort qui sera présent dans la durée. C'est donc une superbe chaussure pour les rando-escalades de grande ampleur, les virées en solo, avec la particularité d'une semelle très adhérente et bonne en rocher mais peu crantée pour les pentes d'herbes, et les terrains glissants en général.

Il reste à déjouer le piège de la taille. Prendre une taille et demi sous sa pointure normale, voir deux tailles, me parait le modus vivendi avec les TX4. Et je pense qu'elles risquent de donner un peu à la longue...
Pour finir, le prix: 160€ (prix constaté en février 2017). C'est la petite au prix de la grosse... Il faudra voir, dans le suivi des tests, à quel genre de longévité elle peut prétendre. Au bout de la première saison, ce n'est pas trop mal, mais A suivre tout de même pour ce point...

Suivi des tests

Une boucle classique de la rando/escalade à la Sainte Victoire: le sentier Forcioli et descente par le tracé jaune du pas de la Savonnette. Ce n'est pas un parcours très difficile techniquement mais avec des longueurs expo et des pas de 3 et un de 4 en rocher très patiné. La TX4 est très à l'aise dans ce terrain calcaire sec. Le plus surprenant pour moi est le confort à la descente, et en toutes circonstances. C'est superbe. Pas encore de traces d'usure sur la semelle.

Les qualités

- Un confort moelleux associé à d'étonnantes capacités en grimpe
- Un amorti sans reproche qui ne nuit pas à la technicité
- Une chaussure capable d'assumer de longues marches et de grimper
- Légèreté

à améliorer

- Taille en dehors des clous
- Prix
- Pas de membrane (pour le prix...). Il y a maintenant un modèle GTX disponible.

à visiter

Verto Plasma ; Alp Trainer ; Gandalf ; Redburn Pro ; Scarpa Zen ; Vertigo K Approach ; B5 ; Trident Guide ; Dragontail LT; Vertigo K Approach ;