Vous êtes ici : 
  • Accueil
lundi 27 février 2017

Casque Titan (Camp)

Casque Titan (Camp)
Camp sort un nouveau casque taillé pour le dur. le Titan. C'est à contrario des casques "légers" un modèle renforcé où la tête n'et pas directement en contact avec le matériau protecteur. Il peut se régler et s'ajuster de différentes façons et il a une petite mentonnière.Pour tout cela il pèse un peut plus de 400g (432g sur ma balance et 410 g données fabricant). Il est parti en montagne, en course engagée, en hivernale, en grandes voies et aussi en couenne. Voyons le résultat des tests...

Les données fabricant

Casque «hardshell» extrêmement solide, confortable et entièrement réglable, construit pour durer et idéal pour toutes les utilisations intensives, de l’escalade aux parcs acrobatiques en hauteur. Assemblé sans vis ou rivets, il est rapide et facile à démonter pour le nettoyage ou le remplacement des pièces internes. La ventilation est assurée par des ouvertures latérales et par la structure interne en étoile qui maintient la tête à distance de la calotte. Le confort est augmenté par le rembourrage respirant absorbant la sueur avec un filet central et par la nouvelle molette de réglage postérieur, très robuste et précise.

La solidité du Titan, un vrai cheval de bataille à la conception jeune et moderne, est également mise en évidence par 4 grands clips robustes, simples et sûrs à utiliser.
• Coque ABS moulée par injection
• Assemblage sans l’utilisation de vis ou de rivets
• Rapide et facile à démonter pour le lavage/nettoyage
• Ouvertures latérales et structure interne en étoile pour une excellente ventilation
• 4 grands clips pour la frontale
• Nouveau système de réglage à molette
• Disponible en 4 couleurs et 2 tailles
• Conforme à la norme EN 12492

TITAN L : 54-62cm de tour de tête

Le test

Le casque Titan a été testé en Alpinisme classique, en voie rocheuse d'altitude avec approche glacière, en voie d'escalade style "moulinettes" et en grandes voies d'escalade.

Il se positionne dans la catégorie des casques à coque rigide, contrairement aux casques de 250g en polystyrène molletonné pour le crane et revêtus d'un millimètre de polycarbonate, je le qualifierais de casque rigide et "montagne" où la protection réside dans un espace entre la coiffe et la coque. Celle ci est repose sur quatre couches: un filet suspendu à des attaches latérales et directement en contact avec le crane; une armature plastique en araignée; une couche de polystyrène de plus de 2 cm d’épaisseur; la coque en PU de 3mm environ.

C'est donc pour moi un casque qui procure un sentiment de sécurité par la distance entre le crâne et le coque protectrice (filet + plastique + zone d'absorption de choc en polystyrène), voir photo ci-dessous.

A quoi sert un casque d'escalade de ce type?: Essentiellement utile lors des chutes, le casque aussi lourd soit-il ne protège que rarement des chutes de pierres de la taille d'une boule de pétanque et qui ont atteint leur vitesse de croisière dans la verticalité. Ceci-dit les petites caillasses sont nombreuses à vouloir quitter les vires et leur impact est rédhibitoire lorsqu'on grimpe en dessous. Dans les pentes raides, les morceaux de neige dure et la glace décrochés par le piolet ou même les crampons du premier sont parfois de véritables assiettes qui viennent de plus de 20 mètres.

Le casque protège donc la partie la plus importante du corps essentiellement lors des chutes. Chute du leader, et aussi chute du second qui part parfois en pendule embrasser fougueusement le pilier voisin. Chute en pente de neige soutenue où l'on s'arrète 100m plus bas ou encore plus bas, chute en crevasse, chute à la descente dans les pierriers, etc.

Le casque est aussi un protecteur thermique et des impact du vent de tempête, lorsque celui-ci charie des cristaux.


Capacité et facilité de réglage (avec des gants): J'ai cru un moment que la taille L était trop grande pour moi mais c'est que la molette du casque est un peu dure à régler à partir d'un certain moment. Il ne faut pas hésiter à tourner un peu en force pour avoir le serrage convenable, il y a de la marge...

L'amplitude de serrage est grande et permettra d'utiliser le casque tête nue ou avec des cagoules / bonnets de différentes épaisseurs. A ce niveau c'est un casque très polyvalent, on peut facilement le mettre sur une capuche de doudoune + veste hardshell.

La molette de serrage est facilement utilisable avec des sous gants, éventuellement avec des gros gants d'hivernale, selon sa dextérité.

Il y a des réglages de fond que l'on peut revoir à la maison: la distance entre le filet et la coque. Cela se règle facilement si l'on appuie bien.

Sangle jugulaire, facilité de réglage et confort: La sangle est assez fine mais équipée d'une mini-mentonnière qui assure le confort. La mentonnière est bienvenue et agréable. il s'agit d'un tissu scratché qui entoure la sangle jugulaire et que l'on peut enlever.

La ventilation est correcte: par une chaude journée en altitude je n'ai pas souffert de la chaleur ou de transpiration excessive. Idem en basse altitude et en grande voie. Comparé aux casques "légers" le Titan pourra paraître peu ventilé. Il est en effet taillé pour l'altitude et ses aérations sont taillées en conséquence. 

Le positionnement de la frontale est facile sur 4 ergots qui ne demandent pas des doigts d'acier pour être utilisés. Ensuite elle ne bouge pas. Nickel...

Confort de vision: Contrairement à d'autres casques, ma vision n'a pas été gênée par les sangles jugulaires. Elles tiennent fermement et sont plaquées en dehors du champ de vision. L'effet "casquette" dépend des réglages et sera avantageusement positionné en fonction de la luminosité.

Plage d'utilisation: escalade en petites et grandes voies, alpinisme.
On me demande si le Titan peut faire l'affaire pour le ski de rando. Je dirais qu'il n'est pas conçu pour ça, notamment pour les chutes de face, mais il sera mieux que rien, et mieux qu'un casque léger pour cette activité.

PRIX CONSTATE EN FEVRIER 2017: 43€

Les qualités

- Rapport qualité/prix
- Protection

à améliorer

- RAS sinon que le lecteur aura compris le positionnement "lourd" plutôt destiné aux terrains engagés.

à visiter

Voir casque Calcit (Simond) ;