Vous êtes ici : 
  • Accueil
mardi 06 juin 2017

Moab FST Leather (Merrell)

Moab FST Leather (Merrell)
Les chaussures à tiges basses sont à la mode pour les parcours de rando. Que ce soit en rando "pépère" ou pour le fast hiking des plus sportifs, les tiges basses sont de la partie. Les modèles Merrell sont travaillés et développés pour ces activités en mid également. Cela ne procure pas une véritable prise de cheville, par rapport aux tiges basses mais un maintient plus présent du pied en général. Je vais aujourd'hui parler de la nouvelle Moab FST en tige basse. une chaussure que j'ai testé au quotidien, en parcours forestiers, et en rando technique. Une chaussure relativement épaisse , en cuir et avec une membrane GTX. Voyons le résultat des tests.

Les données fabricant

Une pause? N’y pensons pas. Cette chaussure en cuir vous offre un confort instantané, une imperméabilité exceptionnelle et tous les avantages d'une chaussure de randonnée multisport.

• Tige en cuir enduit PU imperméable et suédé
• Laçage traditionnel
• Pare-pierre en caoutchouc pour la protection des orteils
• La Languette empêche la poussière de pénétrer
• Doublure mesh respirante
• Assise plantaire traitée avec la solution antibactérienne M-Select™ FIT.ECO pour limiter les mauvaises odeurs.
Cambrion de voûte plantaire moulé en nylon
• Amorti Merrell air cushion sous le talon pour absorber les chocs et offrir plus de stabilité
• Semelle intermédiaire EVA pour plus de stabilité et de confort
• La semelle extérieure Vibram® MegaGrip conjugue idéalement adhérence et durabilité sur les sols mouillés et secs.
• Crampons 5mm

POINTURES HOMME : 40-46.5, 48, 49, 50-12
Poids: 788g la paire

Le test

Voici la nouvelle Moab FST Leather de Merrell, une chaussure de randonnée multisports décrite par le fabricant comme offrant un confort instantané et une imperméabilité exceptionnelle (GTX).

Sortie du carton elle a un look plutôt discret et une semelle motivante.
Le taillant est plutôt médium avec pas mal de place pour des pieds déjà un peu forts. Je conseille de prendre sa pointure de ville ou 1/2 pointure en plus.
Sur ma balance, une chaussure en 43.5 affiche 420g avec semelle de propreté. Dès l'essayage à la sortie du carton je trouve un vrai sentiment de confort et une belle densité des matériaux.

Les tests: On commence par un beau morceau, la voie Gombault à la Sainte Baume, et le retour par le balcon Marcel Estruch: une longue randonnée de 6 heures avec des terrains très variés: pistes stabilisées pour commencer, sentiers boueux, sous bois en dévers, franchissement de barres calcaires, longueurs de grimpe en II et parfois III, crêtes caillouteuses, et retour par une vire très étroite avec des passages déversants équipés.

Une belle virée dans les calanques avec passages grimpants en II et III. Toujours le confort qui est le point fort de la chaussure avec la qualité de la semelle. Question précision et maintien on est un peu en deça. La chaussure est souple, plus à l'aise dans les sentiers que dans le sauvage.
Niveau confort, la Moab FST est très performante. L'amorti général et l'amorti talon en particulier sont de très bonne facture. Après 6 heures de marche avec un bon petit dénivelé et un petit sac, je n'ai pas souffert. La chaussure est composé de matériaux solides accompagnés de protections diverses qui font le tour de la tige: un petit pare pierres sur le devant, un autre sur la talon et des renforts latéraux très ajourés mais costauds qui protègent cette tige basse pour les éboulis.

La semelle est très intéressante: une bonne sensation de grip en descente, même en terrain gras, et dans les dévers; une adhérence assez bonne sur le calcaire.

La Moab FST reste une chaussure souple. Ses performances grimpantes sont assez éloignées de celles des chaussures d'approche. La souplesse générale, associée à un laçage peu précis sur le devant ne permettent pas une précision et un maintien suffisant pour ceux qui envisagent de partir dans la verticalité au cours de rando escalades poussées.
J'ai pu néanmoins, sans souffrir, passer les secteurs grimpants de la voie Gombault avec la Moab FST, mais cette aptitude reste moyenne.
La semelle donne assez de nervosité pour du fast hiking et des sentiers très étroits et exposés comme le balcon Marcel Estruch.
La semelle intérieur sera à changer assez rapidement.

L'amorti général est satisfaisant, celui du talon est suffisant pour envisager des dénivelés avec portage.


Un test d'imperméabilité sous l'orage et sur du bitume. Quelques minutes sous une pluie battante, et quelques ruisseaux urbains à traverser n'ont pas mis en défaut l'imperméabilité de cette chaussure basse.
Je rappelle (encore) que la membrane GTX sera surtout utile le matin pour protéger les pieds de la rosée, et non des pluies battantes qui descendront inévitablement dans la chaussure en ruisselant sur la veste et le pantalon.

Test en forêt de moyenne altitude: bien sur sentier, un peu de flottement hors sentier dans les pentes raides des sous-bois. Bonne accroche de la semelle. Bonne protection contre l'humidité et la rosée. Une chaussure aux matériaux assez denses pour bien résister à l'abrasion.

Prix constaté : 135€

Les qualités

Confort
Imperméabilité
Semelle

à améliorer

Manque un peu de précision et peu de caractère grimpant