Vous êtes ici : 
  • Accueil
dimanche 27 août 2017

Beta SL Hybrid (Arc'teryx)

Beta SL Hybrid (Arc'teryx)
Avoir dans le sac en permanence un vêtement protecteur pour le cas où un grain ou un coup du sort surviendrait; voilà ce que de nombreux pratiquants des sports de montagne préconisent. Pour cela les fabricants ont inventé des coquilles protectrices. Les vestes "Shell" sont des protections qui tentent de nous garder au sec en cas de pluie, permettant aux couches thermiques intermédiaires de sauvegarder nos calories. C'est cette coquille qui reçoit et contient les éléments extérieurs, aussi violents qu'ils puissent être en montagne. Une veste pouvant vite dépasser les 700 grammes et représenter un volume non négligeable, il parait difficile de toujours pouvoir en emporter une quand on part en trail, en rando avec un petit sac, ou en grande voie d'escalade. C'est pourquoi apparaissent les vestes "light", comme ce modèle SL (super léger) d'Arc'teryx. Avec un poids inférieur à 400g en grande taille, elle se case sans difficulté au fond du sac à dos, et les arguments pour ne plus l'avoir avec soi en montagne deviennent difficiles à trouver. Seulement le poids ne fait pas tout, la veste est-elle facile d'utilisation, pratique, polyvalente et efficace contre les intempéries? C'est ce que je vous invite à découvrir ici, suite à trois moins de tests en utilisations variées.

Les données fabricant


Série Beta: Vêtements de montagne polyvalents | SL: Super léger.

Poids : Annoncé à 315 g ; pesé à 330g en taille M, et 368 g en taille L
Lieu de fabrication : Chine
Tailles : du S au XXL
Prix: 380 €

Comme le poids et l'encombrement sont des facteurs critiques, on utilise le tissu GORE-TEX® le plus léger et le plus compressible, le tissu N40r GORE-TEX® avec la technologie des produits Paclite®. Imperméable et très respirant, le tissu est protecteur tout en étant confortable durant l'effort. Comme la Beta SL est un vêtement de sécurité, un textile moins résistant à l'abrasion est utilisé pour gagner en poids et en volume. Cependant, le tissu a une mini construction ripstop qui offre une résistance supplémentaire aux déchirures sans impact sur le poids. 

GORE-TEX® Tissu N40r Gore-Tex® Paclite 
Waterproof, windproof and breathable textiles that offer fully protective environmental shelter.
Structure anatomique et articulée - Coutures soudées - Deux poches repose-main avec fermetures éclair WaterTight™ - Capuche Storm Hood™ à coupe ajustée - Cordons de réglage sur la capuche - Protège-menton laminé - Réglage en Velcro® prédécoupé et laminé aux poignets - Cordon de serrage réglable sur l'ourlet



La vidéo


Le test

Une nouveauté chez Arc'teryx: la veste Beta SL Hybrid. Une veste légère et polyvalente qui correspond à ce que de plus en plus trekeurs/alpinistes recherchent pour combiner des sacs légers.
La série Beta chez Arcteryx propose des vêtements de montagne polyvalents (Hybrid). Quand à SL c'est le diminutif de "Super léger".

Présentée comme particulièrement compacte, la veste hybride Beta SL est stratégiquement fabriquée à partir de deux textiles en GORE-TEX® différents pour une performance optimale et un poids minimal. Le tissu ultra-léger N40r GORE-TEX® avec technologie de produit Paclite® est utilisé au niveau du corps, et les zones à forte usure sont renforcées avec du tissu souple GORE-TEX® pourvu de la technologie de revers GORE® C-KNIT™. La capuche StormHood™ compatible avec un casque est entièrement couvrante et offre une bonne vision périphérique tandis que les fermetures éclair au niveau des aisselles favorisent la ventilation.

Choix de la taille. Je suis un peu surpris par la taille. Il me faut un "M", ca taille grand. En général je suis abonné au L voir XL ...
Poids du vêtement: sur ma balance: 368grammes en taille L
Prix: 380€
Couleurs: noir, gris, bleu, jaune, rouge


                                  La veste Beta SL Hybrid en rando/alpinisme. Sous la capuche se trouve un casque léger Salewa.

Les tests

La Beta Hybrid SL a été testé lors de l'été 2017, dans différentes activités de montagne: randonnées, treks avec bivouacs, grandes voies d'escalade en falaise, alpinisme classique et voies rocheuses d'altitude.

- Test en alpinisme estival par grand beau. La capuche est très facilement utilisable avec un casque, même dimensionné. J'ai particulièrement apprécié la coupe du vêtement qui descend un peu sur le bas du dos. L'ensemble est confortable. Les zip sont de très bonne qualité ce qui rend facile l'ouverture et la fermeture des aérations d'aisselles. Une légère sensation de trois couche un peu cartonnée mais pas désagréable. Le vêtement est neuf et va s'assouplir rapidement je pense. C'est une Hardshell assez light (368g) qui convient bien pour les conditions de ces premiers tests: grand beau assez chaud avec un peu de vent frais au dessus de 3000m.

- Test sous une pluie battante: 10 minutes en marchant. La pluie fait un joli bruit sur le paclite. La déperlance est très nette.
Aucune infiltration constatée. A l'instar du pantalon, complètement trempé, la veste a été très efficace contre la pluie.

- Test "sous" la cascade du Casset qui plonge de 35m avec un souffle puissant qui te trempe le pantalon et les chaussures en 20 secondes. La veste essuie ainsi à la fois des bourrasques et de petites gouttes de pluies très denses projetées fortement. 10 minutes sous ce cyclone de gouttelettes n'ont pas eu raison de l'imperméabilité de la Beta SL Hybrid qui confirme être vraiment une bonne protection contre les intempéries.

- Test en alpi estival par temps frais. -5°C la nuit à 2600m. 3 couches une bonne partie de la journée le deuxième jour, la hardshell sur une mini doudoune. Avec les mitaines, l'utilisation des zips d'aération est encore assez facile, grâce aux doubles curseurs. La veste est confortable et la coupe qui descend sur les reins est protectrice par temps froids et venteux.

- Test en alpinisme de fin de saison: course rocheuse par temps orageux. J'ai porté la veste durant toute la course et grimpé avec dans une voie AD, joli granite. Retour sous une petite pluie annonçant l'orage, qui finalement a claqué plus loin... Vêtement taillé pour l'alpinisme avec ses bonnes aérations, sa capuche idéale pour un bon casque. Confortable dans les mouvements de grande amplitude. Efficace contre les ondées. Rien à dire...

Bilan des tests

- Un grand confort d'utilisation: Tout d'abord c'est une veste d'une légèreté avérée. Avec moins de 400 g en taille L, (et ça taille grand), la Beta SL est facile d'utilisation, légère sur le dos, elle se fait oublier dans l'action. Agréable à porter, je ne me suis jamais senti gêné dans mes mouvements, que ce soit en ascension, le soir au bivouac ou dans l'escalade. Je ne l'ai pas ménagé en remplissant mes sacs à dos. D'une bonne compressibilité, elle ne bronche pas en fond de sac à dos ou dans la poche à crampons. C'est un vêtement facile à emporter. Elle se déplie sans histoire et s'est toujours bien adaptée aux différents équipements portés selon les circonstances; sur des chemises, des premières peaux à manches longues, sur une mini-doudoune. etc.

- Des équipements sans défauts: Les réglages de la taille et des scratchs aux poignets se font sans problèmes. La veste descend bien sur les reins, c'est techniquement agréable et utile en grimpe pour le maintien de la veste sous un baudrier.
La capuche est très dimensionnée pour l'utilisation d'un casque. J'ai eu l'occasion de la tester avec un petit casque Salewa (vidéo: premières prises de vue et descente d'une pente de neige) et avec le Titan de Camp, un casque plus lourd (vidéo: images de voie rocheuse).
Je me suis senti très à l'aise avec les deux modèles sous la capuche, pas d'effet "remontant" du vêtement à cause du casque. La visière de la capuche reste opérationnelle avec le port du casque. Elle est facile à orienter à la main. Un mot à propos des poches verticales qui m'ont un peu surpris au début, mais que je trouve au final bien pensées et pratiques pour engranger des matériels dans l'action. Les zips sont très agréables. Il faut noter que la veste fait l'impasse sur une poche intérieur; cela manquera si l'on pense sortir avec en ville.

- Le Windstop (protection contre le vent) est très correct pour un vêtement léger. Avec les réglages de la capuche, le visage est bien protégé. Ce qui n'empêche pas l'utilisation d'un tour de cou extensible pour les ambiances fraîches (photo ci-dessus).

- Très bonne respirabilité: j'ai trouvé que le tissu en général et les aérations d'aisselles de 33 cm munies de doubles zip de bonne qualité (voir vidéo) faisaient un remarquable boulot. J'étais à l'aise dans l'effort, même avec un gros sac sur le dos. Pour moi c'est incontestablement un vêtement qui respire bien.

- L'imperméabilité a été testée en diverses circonstances, et à chaque fois le résultat a été impeccable. Mon test le plus significatif a été au pied de la cascade du Casset dans le Valgaudemar, une soufflerie de gouttelettes qui te trempe jusqu'à l'os en 15 secondes. La Beta SL a gardé le haut du corps au sec.

- Le prix me semble en rapport avec la qualité du vêtement. On trouve d'ailleurs des promos selon les couleurs et tailles disponibles.

Les limites d'un vêtement super léger

Il est évident qu'une veste de 800/900 grammes comme la Summit (CimAlp) sera plus thermique et plus costaude qu'une veste qui pèse la moitié moins. Je suis assez sceptique sur l'engouement du matériel super léger en général et pour les activités de montagne. Cependant, en ce qui concerne les vestes "Shell", je trouve que les vêtements légers sont plus polyvalents. On peut leur adjoindre une ou deux couches thermique en cas de besoin. Et surtout, on peut les emmener systématiquement sans réfléchir à une surcharge de moins de 400 grammes, ce qui en fait un vêtement vraiment utile car il y a des chances de l'avoir le jour où le besoin sera présent. La limite d'un vêtement comme la Beta Hybrid SL sera en conditions spécifiques: grosses intempéries pour lesquelles un gros "3 couches" serait d'une efficacité plus durable; escalade baston où le tissu fin ne résistera pas longtemps. Mais je pense pouvoir tout à fait l'utiliser en hiver par bonnes conditions météo, avec des couches thermiques suffisantes.
En résumé, pour les utilisations classiques et polyvalentes, qui représentent 90% des sorties montagne, la Beta SL, me parait bien assez dimensionnée et facile d'utilisation.

Les qualités

- Qualité de fabrication
- Confort d'utilisation
- Poids / Compressibilité
- Performances techniques pour un vêtement léger

à améliorer

- RAS