Vous êtes ici : 
  • Accueil
lundi 18 décembre 2017

Veste Warmit (CimAlp)

Veste Warmit (CimAlp)
CimAlp réactualise sa veste Warmit en 3D-Flex, un tissu très extensible. La principale nouveauté est l'adjonction de fibres de polyamides 6.6 plus résistantes aux frottements. Mis à part ce changement, et peut être des teintes un peu différentes, le produit reste le même. Pourquoi en parler alors? Parce que cette veste m'a accompagnée dans quasiment toutes mes entreprises durant 4 années d'intenses activités alpines, et que si il existe un vêtement dont je peux parler en tant que testeur, c'est bien la Warmit. Elle a été de toutes mes aventures; sur le rocher en basse Provence ou en montagne, dans mes raids en hiver, utilisée comme vêtement référence dans mes tests de duvets...Après 4 années, j'apprécie toujours ma Warmit. Je trouve que c'est un vêtement pratique, costaud et qualitatif... Et pas trop cher non plus d'après ce que je peux observer. C'est pourquoi, à l'occasion de la sortie du modèle réactualisé, j'en profite pour faire un bilan de mes quatre années d'expériences avec cette veste Cimalp...

Les données fabricant

La polaire nouvelle génération
Moderne, légère & très extensible, cette veste homme représente la nouvelle génération de polaire.
Plus léger qu'une polaire classique, sa structure beaucoup plus fine assure une meilleure isolation. Tissu douillet à l'intérieur et lisse à l'extérieur, elle sera plus facile à enfiler sous une veste de pluie, contrairement à une polaire classique. Compacte et stretch, elle est idéale en 2ème couche.
Effet isolant pour protéger encore plus et garder la chaleur du corps
Respirabilité maximum : transfert l'humidité de la transpiration vers l'extérieur pour rester au sec pendant et après l'effort et maintenir une isolation parfaite.

Légère : 338g en M

2 poches cotées zippées

Extensibilité maximale pour accompagner le mouvement dans toutes vos activités

Tissus 3D Power 220g/m²
Technologie 3D-Flex
Extensibilité tissage 3D-Flex® : Stretch à 100%
Respirabilité totale
Prix: 60€ (parfois en promo)

La vidéo


Le test

La Warmit est une veste en tissu extensible. Elle est assez épaisse pour être portée en dernière couche (voir vidéo) et assez fine pour être une bonne couche intermédiaire et thermique.
Elle a une coupe légèrement descendante sur les reins, ce qui lui donne un brin de technicité pour l'outdoor, tout en ayant un style passe-partout pour le quotidien ou les sorties urbaines. C'est une veste à tout faire pour la marche, la randonnée en altitude, été ou hiver, l'alpinisme, le ski, etc...
Elle a un cou protecteur. Lorsqu'il est bien fermé, le tissu monte jusque sous le menton. Le zip est facile, même après 4 ans.
J'aime bien la teinte sombre sur la face antérieure des bras et les deux poches intérieures assez profondes en filet.
Le poids: 348g en M (données fabricant), je pèse 456g en L sur ma balance.

Le 3D Flex est monocouche. Il n'y a pas de membrane. La Warmit n'est donc pas une veste "Shell" protectrice contre le vent et la pluie. Grace à la densité de son tissu, elle assurera un wind-stop correct pour contrer des ventes de 40/45km/h. Quelques gouttes de pluie ne lui font pas peur, tant que cela reste sporadique. Au delà elle passera sous une veste "Shell" où son confort sera apprécié, dans un rôle de couche intermédiaire parfaitement assumée.

Quatre années de tests
J'utilise la Warmit de façon assidue depuis 4 ans, en été comme vêtement de sécurité, en hiver comme couche thermique qui va aussi très bien en dernière couche dans les montées.
En escalade, je la trouve particulièrement agréable, assez solide et protectrice. Le 3D-Flex est un tissu assez dense (220g/m²), très confortable, assez thermique, polyvalent et très résistant.

Comme on peut le voir dans la vidéo, je l'ai souvent utilisée en deuxième peau dans mes tests de sac de couchages, particulièrement pour ceux qui étaient en limite thermique. Je l'ai même utilisée en première peau lors de certains bivouacs, l'intérieur ne gratte pas. Comme elle se lave facilement, c'est une utilisation qui n'est pas problématique.
Pour moi, l'utilisation de cette veste a sonné la fin de "l'ère polaire". C'est une couche thermique qui remplace avantageusement une polaire moyenne, avec une coupe près du corps, donc plus efficace dans la conservation des calories. Un zip intégral, et le confort d'un tissu étirable et respirant sont ses atouts. Je l'ai utilisée également dans mes parcours urbains et même sur certains chantiers de bricolage, à cause de son confort assez douillet.
Elle passe facilement à la machine, c'est un vêtement facile à entretenir. Le séchage est assez rapide, mais pas express car le tissu est assez dense.

Gestion des odeurs: On est ici sur du synthétique respirant, non traité anti-odeurs, ce qui n'en fait pas pour autant un vêtement gênant pour les activités physiques. En résumé, je dirais que c'est une veste vivable sur quelques jours d'efforts, au mieux une semaine. Après elle passe facilement à la machine et repart pour un tour.

2015 - Test de la Warmit en alpinisme estival: à la fois protectrice en dernière couche par bonnes conditions et confortable dans les mouvements
Nouvelle Warmit. Quelle différence? Le nouveau modèle est très proche de l'originel, les fibres en Cordura 6.6 en plus, pour encore davantage de solidité. Je remarque avec plaisir que les zips de poches sont plus fluides et plus agréables manipuler, malgré les tirettes qui sont restées identiques, et toujours délicates à saisir avec des gants fins. Une légère différence de teinte, sur le modèle rouge, (que je recommande, ainsi que les autres couleurs vives, pour des raisons de sécurité en altitude) le rouge de la nouvelle Warmit est plus vif et un brin plus oranger. La face interne des bras est plus grise que noire. Le poids est identique, la coupe aussi, légèrement descendante sur les reins.

La Warmit dans la durée: Voilà un vêtement dont je peux parler de la longévité; après mains lavages à 40° la veste est restée de très bonne tenue. Au niveau des épaules, le tissu n'a pas du tout souffert des nombreuses journées passées sous les bretelles des sacs à dos. Après 4 années d'utilisation intensive, le tissu s'est à peine distendu aux poignets mais les coutures ont remarquablement bien tenues. Les poches intérieures ne se sont pas évasées, les zips ont toujours bien fonctionné, sans accrocher.
Seul défaut que je lui ai trouvé: la relative dureté des zips des poches latérales qui oblige à une manipulation à deux mains pour maintenir le tissu pendant l'ouverture ou la fermeture. Le Zip central lui est impeccable.

Rapport Qualité/Prix: Je lui trouve aussi un bon rapport qualité/ prix. Elle est proposée aux alentours des 60€ selon les offres promotionnelles de CimAlp, ce que je trouve plutôt intéressant pour un vêtement qui s'avère qualitatif et véritablement durable en utilisation correcte. Ok cela reste un tissu monocouche, moins élaboré que les dernières vestes multicouches testées et qui sont plus techniques, mais ce 3D-Flex me semble être une réussite et mérite que l'on s'y intéresse. En utilisation prolongée il ne m'a pas vraiment gêné au niveau des odeurs, et il passe très facilement, sans prise de tête, à la machine. Son temps de séchage est très intéressant, surtout au vue de sa densité.

Les qualités

- Rapport Qualité/Prix
- Vêtement super polyvalent: en 2° ou dernière couche
- 3D Flex confortable et résistant
- Respirabilité

à améliorer


- Petites tirettes des poches extérieures difficiles à manipuler avec des gants