Vous êtes ici : 
  • Accueil
lundi 05 février 2018

Lampe Spot 300 (Black Diamond)

Lampe Spot 300 (Black Diamond)
Les lampes frontales ne cessent d'évoluer et de proposer de nouvelles fonctions. En 10 ans, les progrès effectués par les fabricants sont assez impressionnants. Parmis les leaders sur ce marché, Black Diamond réactualise cette année sa célèbre lampe Spot qui passe maintenant à 300 lumen, une puissance d'éclairage plus que confortable pour les activités de montagne (les trailers en demanderont toujours plus..). Cette frontale est un condensé du savoir-faire de la marque qui propose un variateur sur tous les modes, un boitier "étanche", et surtout le "Power Tap" qui permet de passer des "codes en phares" d'un simple touché sur le boitier. Mais ce qui me rend la Spot 300 très sympathique, c'est son prix. Avec sa puissance et ses caractéristiques, on la touche à 40€. Il est vrai aussi que la Spot 300 ne s'utilise qu'avec des piles; pas de batterie intégrée à recharger avec un mini USB, cela ne plaira peut être pas à tout le monde... Pour en savoir plus sur cette nouvelle Spot 300, lisez la suite...

Les données fabricant

Lampe frontale polyvalente, elle convient aux courses matinales en milieu de semaine comme aux rappels en nocturne. La Black Diamond Spot est désormais dotée d'une puissance de 300 lumens, d'un éclairage modulable et d'une construction entièrement étanche.En plus de son faisceau précis, fiable et puissant qui aide au repérage des relais ou des cairns, la Spot offre un éclairage périphérique optimisé qui facilite les activités de proximité telles que la cuisine, la lecture ou le tri du matériel tout en augmentant l'intensité générale.



La Spot dispose également de la fonction Mémoire d'intensité qui permet d'allumer et d'éteindre la lampe sur l'intensité souhaitée sans revenir à la puissance maximale. Sept modes d'éclairage différents, y compris la vision nocturne rouge, assurent un éclairage sur mesure totalement adapté aux besoins de chaque situation. La technologie PowerTap permet un ajustement immédiat de l'intensité.

Une LED QuadPower et une LED DoublePower blanche offrent une puissance de 300 lumens.
Une LED SinglePower rouge permet une vision nocturne en réglage variateur et clignotant ; s'enclenche sans passer par le mode blanc.
Technologie PowerTap™, permet de passer directement de la puissance maximale à une puissance modulée.
Design épuré, à volume réduit, fonctionne sur trois piles AAA
Fonction Mémoire d'intensité, permet d'allumer et d'éteindre la lampe sur l'intensité souhaitée sans revenir à la puissance maximale
Réglages incluant la puissance maximale en modes proximité et longue distance, variateur, clignotant, vision nocturne rouge et verrouillage
Étanche: protégée contre l'immersion dans l'eau jusqu'à 1 m de profondeur pendant 30 minutes (IPX 8)

La vidéo


Le test

ARTICLE EN COURS DE REDACTION.... MERCI!!!

La lampe frontale Spot 300 a été testée en hiver lors de sorties en altitude avec bivouacs dans des cabanes. Une utilisation par températures négatives au bivouac et dans l'obscurité pour la trace de fin de journée. Elle a été portée tête nue, sur des bonnets, capuches et casques.

Descriptif
La légendaire lampe frontale Spot offre désormais une puissance de 300 lumens et un éclairage périphérique optimisé pour les tâches de proximité, un design étanche et la technologie PowerTap.
C'est une frontale assez légère de 90 grammes avec 3 piles AAA embarquées.
Ce qui me plait c'est son prix: 40€ pour cette puissance et ses fonctions c'est intéressant. Maintenant, ce n'est pas une lampe rechargeable.

Un indice de charge à l'allumage permet de savoir quelle niveau d'énergie reste dans les piles:

-Indice vert: + de 50% d'autonomie
-Indice jaune: entre 25 et 50% d'autonomie
-Indice rouge: moins de 25% d'autonomie

Mode d'emploi

Je mets ici un petit mode d'emploi car il n'est pas évident de s'y retrouver dans les différents éclairages. Si l'on est déjà habitué aux frontales Black Diamond, cela sera plus facile. Mais n'ayez pas de craintes, c'est somme toute assez logique et on trouvera vite le fil conducteur.
- Première pression:>> la grosse led s’allume seule -  éclairage blanc. Deux pressions successives>> la petite s’allume seule - éclairage blanc.
Une pression continuelle amène au maximum de cette diode et fait jouer le variateur. Le variateur potentiomètre permet de décliner la puissance lorsque l'on maintient le bouton enfoncé. Ça marche bien et le potentiomètre fait des aller-retours jusqu'à ce qu'on lâche le bouton. Les tops haut et bas sont indiqués par un petit éclair. C'est facile à utiliser.
- Pression de 3 secondes: passage en mode dortoir (rouge); iedm variateur si on continue la pression ou deuxième pression.
Pour repasser au mode blanc. 2teindre par une pression, ré-appuyer 3 secondes.
- Mode "code-phare": En éclairage blanc, l'innovation est le mode que j'appellerai "code-phare". Une fois la LED blanche allumée, toucher le coté droit de la frontale pour passer en phares. Idem retoucher pour repasser en code. C'est très utile.
- Verrouillage: (évite que la lampe s'allume dans le sac ou une poche par une pression quelconque): appuyer 6 secondes d'affilée. Un clignotement bleu confirme le verrouillage. Idem pour déverrouiller.


Bilan des tests

Réglages pratiques et précis: Depuis la Revolt, le système de réglage de la sangle a gagné en simplicité et en précision. Il y a maintenant deux curseurs/tendeurs. Le réglage se fait à deux mains mais ne dure pas plus de 3 secondes.
Par contre la sensation du bloc frontal sur le front est un peu moins confortable que celui de la Revolt, qui était plus galbé et plus travaillé.
Les modes d'éclairage sont de la même veine, avec une puissance supérieure et une organisation plus efficace. Il y a toujours la sécurité de verrouillage afin que la lampe ne s'allume pas toute seule en recevant une pression dans le sac à dos.

L'ouverture de la coque pour accéder aux 3 piles est simple
et peut se faire même avec les mains froides. On libère un cran de sûreté et le boitier s'ouvre presque naturellement en tirant.

Confort
: sur la tête nue c'est un confort que je trouve correct. Le bandeau n'est pas très large, mais le serrage est très précis. Je l'ai souvent porté au casque ou avec un bonnet (utilisation hivernale oblige), et là c'est parfait. Pour ce qui est du trail, je dirais par intuition que le confort sera certainement limité aux petites et moyennes foulées. Je pense qu'à la longue pour ceux qui envoient des watts, la Spot 300 se fera sentir sur le front. Son bandeau me semble un peu léger pour les coureurs de haut niveau, et le corps de la lampe est assez proéminent. Je pense que c'est du bon matos pour la grimpe en couloir ou rocher, avant que le soleil se lève, et pour l'alpinisme en général.

Autonomie: Pour moi qui l'ai testée en conditions uniquement hivernales, l'autonomie est moindre que prévu par le fabricant. Pas facile à évaluer sur des bilans de sortie, car dépendante de l'intensité utilisée, des températures et des conditions d'humidité, c'est un test qu'il faudrait faire en labo à intensité max. Avec ces trois piles électriques, la Spot 300 me semble avoir une autonomie suffisante pour une ou deux journées d'utilisation intensive en hiver. Contrairement aux lampes à batteries, on peut facilement emporter un jeu de 3 piles de recharge pour deux jours supplémentaires, trois ou quatre en utilisation plus restreinte. En nombre d'heures, toujours dépendante des conditions, et de la qualité des piles utilisées, je dirais que la Spot 300 a une autonomie comprise entre 10 et 20 heures en marche normale (puissance max à 50%). Il me semble que retirer les piles au stockage de la lampe est important.

Bilan: une lampe Black D, 300 lumen pour 40€, avec toutes ces fonctionnalités c'est plus que bien si on accepte le fonctionnement à piles uniquement.

Les qualités

- Rapport qualité prix
- Puissance
- Réglage du bandeau
- Fonctionnalités (différents modes d'éclairage + "étanchéité)

à améliorer

- Bandeau un peu mince pour le trail énergique
- Défauts et qualités de l'énergie piles