Vous êtes ici : 
  • Accueil
samedi 20 octobre 2012

Sursac A Guru (Vertical)

Sursac A Guru (Vertical)
La marque française "Vertical" a inventé une membrane imperméable et très respirante qui lui permet de produire un sur sac de couchage d'une légèreté incroyable : le "A Guru". Sans savoir si ce patronyme le qualifie de "maître des duvets" ou simplement de "léger", je suis resté interloqué devant les caractéristiques de ce sac : comment une membrane si fine pouvait-elle protéger un être humain dans la tourmente?  

Les données fabricant

Sursac forme sarcophage sans fermeture pour minimiser le poids, capuche avec cordonnet et coinceur de serrage, livré sous housse de transport.

Coloris (unique) : gris

Poids : 170gr

Prix : 199€ TTC

Dimensions (Taille Unique): Longueur totale : 220cm

Longueur Pieds / Epaules : 195cm; Largeur pied : 36cm

Hauteur pied 29cm; Epaules 75cm.

Composition : MP+ (c) Ripstop Ultralight : 70% Polyester, 30% Polyuréthane

Garantie PLUS / réparation Vertical: 1 an contre les vices de fabrication et malfaçons. 

Coutures garanties 1 an. (réparation ou échange à notre appréciation).

Le tissu ne peut pas être garantit en cas d'usure prématurée en raison d'usages trop intensifs ou de mauvaise utilisation. En revanche, pour les accrocs, Vertical répare votre produit gratuitement dans le cadre de demandes raisonnables, laissées à notre appréciation. 

Le test

Porter une tente n'est pas toujours évident. Les plus légères sont autour de 2kg, mais c'est surtout l'encombrement qui devient problématique pour certaines activités. Longues voies d'alpinisme, parcours de chasse exposés, siège d'une paroi,  traversée d'arêtes imposent de dormir dehors et avec des moyens réduits. C'est alors que le sur sac devient un élément fondamental: sans lui certains duvets sont inefficaces contre le vent et l'humidité. Avec lui, tout reste possible!

Le sur sac A Guru a été testé durant 6 mois en conditions hivernales et printanières:

Bivouac à la "cabane" de la Seleta à 2300m, un très modeste abri de pierres mal jointées, sur la face nord de l'Estrop et par des températures très froides en janvier 2011. A la cabane du Col à 2050m sur un bon matelas, mais par un temps froid également. Sans abri au sommet de Grisonnière, une crête plein nord à 2010 m en février 2011. Au sommet de Lure à 1820m, en mars. A la cabane de Chanabaja à 1900m et sur les rives de la haute Bléone vers 2000m en mai 2011, et au bivouac du glacier carré à la Meije à 3600m.

Certains de ces bivouacs ont été réalisés après de dures journées: ascensions en raquettes dans des conditions de neige difficiles sur la face nord de l'Estrop avec 50 cm de poudreuse et un sac chargé à plus de 18kg!; longue traversée de crêtes avec 4 sommets effilés en mauvaises conditions de neige en mai 2011 (Caduc, Mourre Gros, Rougnouse, Tête Noire) avec un engagement et une tension non négligeable dues aux conditions difficiles.

Le sur sac A Guru est d'une incroyable légèreté

170grammes. Il se range très facilement dans un petit sac et se cale dans un coin du sac à dos. A ce poids là on peut imaginer le prendre dans n'importe qu'elles conditions comme élément de sécurité, en cas de bivouac improvisé ou lors d'une immobilisation par blessure, il pourra constituer une enveloppe protectrice contre le vent et la pluie.

Contre partie de sa légèreté; il est d'une finesse incroyable. On y voit le jour à travers! Aussi on devra prendre garde à ne pas l'exposer aux déchirures. Il faudra donc en prendre soin.

Pour gagner en légèreté, le fabricant n'a pas mis de zip. On y rentre cependant facilement et le serrage de la capuche est simple. Je préconise de rentrer le duvet vide à l'intérieur du A Guru avant de se coucher car se mettre d'abord dans le duvet et enfiler ensuite le sur sac se révèle sportif au moment d'ajuster les deux capuches. - Note août 2013 - cela dépend en fait de la taille du duvet. J'ai pu l'enfiler une fois dans le duvet avec un petit duvet de 800g.

 

 

 Bivouac du glacier carré à la Meije

 

Trois points fondamentaux ont requis mon attention :

1 la résistance aux vents.

C'est un élément fondamental, le vent peut altérer les performances des duvets les plus performants, lorsque ceux-ci ne disposent pas de traitement adéquat.

J'ai utilisé un duvet en plumes, sensible au vent pour le tester sur les crêtes de Grisonnières.

Là, exposé en plein nord, j'ai entendu la toile du A Guru chanter une bonne partie de la nuit sous une bise de 40/50km/h. Ce bruit de voile n'est pas désagréable à la longue, et surtout, le vent ne traverse pas la membrane MP+. A Aucun moment je n'ai ressenti la moindre influence thermique de ce vent glacé. Donc malgré la finesse et la souplesse du sur sac j'ai pu constater une très bonne résistance au vent.

 

2 - la résistance face à l'humidité et la pluie.

Pour ce test, j'ai placé un duvet synthétique dans le sur sac et j'ai déposé l'ensemble sous une averse d'hiver. Le sur sac s'est vu confronté à une pluie de 2 heures, une bonne averse qui vous tremperait jusqu'à l'os en 30mn... Résultat décrit dans la vidéo : le duvet est sec, à peine quelques sensations d'humidité au toucher mais rien de flagrant. L'intérieur du sur sac est lui aussi à peine humide. J'en conclus que la membrane MP+ a bien joué son rôle.

Selon mon expérience l'étanchéité totale et prolongée ne peut s'obtenir qu'avec des matériaux opaques et lourds, des bâches plastiques, des cirées de marine. Mais ils ne sont pas respirants ce qui occasionne une condensation importante et de plus ils sont lourds à transporter.

 

3 - la respirabilité.

En règle général, la dernière couche utilisée (veste, sur sac) est au contact entre l'air froid de l'extérieur, et des températures chaudes, avoisinant celle du corps humain. Il s'en suit un phénomène de condensation qui peut s'avérer négatif  pour l'isotherme final et donc pour la sécurité.

Aussi le caractère respirant des tissus de cette dernière couche est fondamental.

Imaginez-vous vous réveiller avec un duvet mouillé, non pas à cause de la pluie, mais de la condensation avec le sur sac... C'est non seulement désagréable mais dangereux en conditions difficiles.

Et bien j'ai été positivement étonné des performances du sur sac A Guru. Je m'attendais à une membrane respirante occasionnant une condensation minime, mais là c'est zéro condensation!

Le test a été vérifié et revérifié à plusieurs reprises, toujours avec cet excellent résultat.

Évidemment je ne parle pas de la zone proche de l'ouverture où se condense inévitablement l'humidité de l'expiration.

Conclusion:

ce sur sac tient ses promesses et je pense que c'est un bon achat pour ceux qui s'adonnent à des activités engagées où le poids et l'encombrement sont des obstacles de premier ordre. En outre il peut constituer un élément de sécurité permanent pour ceux qui peuvent se l'offrir.

 

La Membrane MP+(c), qu'est-ce que c'est? - données fabricant -

100% imperméable : le MP+ est une membrane non micro-poreuse (sans trou) contrairement aux membranes teflonnée  Elle empêche donc naturellement le passage de l'eau, allant jusqu'à 70 000 Schmerber (test réalisé en laboratoire militaire).

100% Coupe vent : Parce que la membrane MP+(c) n'a aucun trou, elle ne laisse absolument pas passer le vent

Hyper respirante : cette technologie combinée avec un collage par multipoints limite la perte de respirabilité, pour un confort optimal. 

Hyper souple : ce qui permet aux produits de garder leurs souplesse naturelle, pour un plus grand confort.

 

Suivi des tests 8/2013

J'inclus le sursac A guru comme élément de sécurité en prévision de longues ascensions pouvant entraîner un bivouac. Il reste donc souvent dans le sac à dos, prêt à servir et en se faisant oublier tout le long de la course.

J'ai dormi avec en août 2013 à 2300m pour éviter une condensation importante. RAS, toujours aussi léger, respirant et impressionnant lorsqu'on le range dans sa petite pochette. Avec un petit duvet de 800g, on peut le mettre une fois installé dans le duvet. Un super produit.

 

Les qualités

  • la légèreté : 170 grammes
  • la souplesse
  • la facilité de rangement
  • la performance face au vent
  • la performance face à la pluie
  • la très bonne respirabilité

à améliorer

  • évidemment le prix (199€ en oct 2012) c'est déjà le prix d'un duvet.
  • cette finesse de tissu qui demande des précautions d'utilisation