Vous êtes ici : 
  • Accueil
dimanche 15 juillet 2018

MQM Flex GTX (Merrell)

MQM Flex GTX (Merrell)
Les chaussures basses sont de plus en plus utilisées pour la randonnée. Pour les sorties en montagne, qu'elles soient tranquilles ou sportives en mode "fast hiking", on peut profiter de la légèreté ce des tiges basses, au chaussant confortable et qui ne contraignent pas les pieds. C'est un style relativement récent et qui prend de l'ampleur. La légèreté est devenue difficile, voir impossible à refuser, semble t-il, même si il faut être pleinement conscient de ses limites. La MQM Flex est le symbole de la chaussure d'outdoor souple et confortable, équipée d'une membrane GTX pour aller partout et le plus loin possible. Voyons le résultat après 8 mois de tests...

Les données fabricant

Chaussure basse et légère pour le "fast Hiking" ou la ballade décontractée sur bons sentiers.
• membrane GORE-TEX® imperméable, avec construction InvisibleFit : grâce à sa légèreté et sa respirabilité, ce modèle offre les mêmes sensations qu’une chaussure non imperméable
• Tige mesh et TPU
• Film Hyperlock™ imprimé TPU au niveau du contrefort talon, pour plus de sécurité
• Assise plantaire amovible en EVA
• Semelle intermédiaire EVA bi-directionnelle flexible avec technologie FLEXconnect™ pour plus d'agilité et de stabilité
• Amorti Merrell air cushion sous le talon pour absorber les chocs et offrir plus de stabilité
• Rembourrage TrailProtect™ pour plus de maintien hors pistes
• Semelle extérieure avec M Select™ GRIP pour une adhérence durable aux endroits et aux moments opportuns
• Crampons 3,5mm
POINTURES HOMME : 40-46.5, 48, 49, 50

La vidéo


Le test



Poids: 648g (données fabricant);  Pesée à 672 g la paire en 43, avec semelles intérieures sur ma balance.

Taille: la MQM Flex taille un peu en dehors des clous; selon mes essais, il faudrait prendre une demi-pointure, voir une pointure de moins que sa taille de chaussure de ville. Cela dépendra de la semelle intérieure que l'on souhaitera utiliser avec la MQM. La chaussure à un petit amorti de bonne facture. Selon sa morphologie et ses exigences, une semelle de bonne dimension sera utile, et donc la taille du modèle en sera dépendante.

Prix constaté sur le site du fabricant en juillet 2018: 135€

Les tests

Test en montagne provençale, je n'ai pas dit "colline", sur sentiers caillouteux et hors sentier, avec un sac à dos moyen de 6 kg. Je trouve la chaussure très confortable; du genre pantoufle; elle a un amorti moelleux, accentué par une semelle intérieure caoutchoutée de 3mm d'épaisseur. La semelle est bien crantée et j'ai trouvé une adhérence correcte sur le calcaire (sec). Très souple sur le dessus, c'est une chaussure qui donne beaucoup de sensations en "touché de pied", et assez de dynamisme avec un bloc talon bien dimensionné. A voir la tenu du mesh sur le devant de la chaussure. Un peu protégé par une induction, qui reste légère. Il faudra voir si ça tient dans le temps. Les protections en pare-pierre latérales, et sur l'arrière sont plus dimensionnées.

Test dans les calanques avec un sac à dos. L'amorti général est satisfaisant. Le déroulé, la respirabilité sans reproche. La chaussure est très souple et confortable. Il ne faudra pas en attendre des merveilles pour les pas de grimpe, et pour les passages un peu expos (traversée de fortes pentes de terrain destructuré).

Test en rando estivale sur le sommet des Monges sur des sentes, des pistes, et hors sentier. Le test a été effectué avec un petit sac (5kg). La MQM me donne une belle impression de légèreté et de souplesse pour ce long parcours de crête. Dans le bas de l'itinéraire, effectué dans les herbes hautes le matin, la membrane GTX a bien assuré pour contrer la rosée présente. Dans la descente vers la Croix de Veyre, en hors sentiers, la chaussure ne m'a pas inquiété, mis à part la semelle qui la laisse partir un peu facilement tout de même dans les dévers peu adhérents.
J'ai trouvé l'amorti général de bonne facture. Si l'on est un peu lourd, une semelle amortissante ne sera pas de trop néanmoins. Je n'ai pas eu de sensation douloureuse aux pieds avec ce parcours.

Sur le caillou mouillé à la Sainte Victoire: la semelle perd beaucoup de grip. Je l'ai constaté, même sur des pentes faibles, dès que le caillou est un peu usé. Evidemment, rocher polis + humidité sont toujours difficiles à gérer en adhérence, et là c'est particulièrement vrai.

Tests en milieu humide. Imperméabilité: 10 minutes de marche le matin dans des herbes de 20 cm, détrempées. L'imperméabilité fonctionne bien. En prenant soin de ne pas aller trop vite pour que la rosée ne gicle pas dans l'ouverture des chaussures, mes pieds sont restés au sec. C'est principalement dans le cas de marches matinales dans une végétation trempée de rosée que la membrane GTX de la MQM Flex s'avèrera très utile. Avec la même chaussure sans membrane, je vous garantie des pieds mouillés après 50 mètres de marche dans ces conditions. Pour les temps pluvieux, la membrane ne servira qu'un temps. La chaussure basse et ouverte ne pouvant que recevoir le ruissellement de la pluie sur le pantalon ou les jambes.
La membrane GTX n'est pas un luxe sur ce genre de chaussure. Comme je l'ai déjà dit à propos d'autres modèles semblables, ce n'est pas une garantie pour les véritables pluies qui ruissellent des jambes ou de la veste. La MQM Flex est une chaussure tige basse et ouverte. La membrane ne peut donc rien contre cette ouverture caractérisée. Par contre j'ai trouvé une belle efficacité contre la rosée matinale ou les parcours après la pluie dans les herbes mouillées, et c'est déjà un très gros point, car avec ce genre de chaussure légère en mesh, sans membrane, les pieds sont trempés en quelques dizaines de mètres.

Suivi des tests, fin septembre, 2h30 de rando dans les Vosges sous une pluie fine. Superbe surprise que de terminer les pieds totalement au sec. La membrane a fait un excellent travail en sous bois et en terrain découvert avec une pluie fine mais accompagnée de quelques bourrasques à l'approche des crêtes. La pluie était assez fine pour ne pas ruisseler du pantalon dans ces chaussures ouvertes, mais le résultat est très positif.

Longévité: J'ai testé la MQM Flex durant 8 mois, mais la météo de ce printemps poussif n'a pas permis une utilisation soutenue de ce modèle sur l'ensemble des tests. Dans cette mesure, je ne constate pas de détérioration à l'issue de ces essais. Néanmoins, voyant que la chaussure est très souple, il me semble probable que pour certains pieds anguleux, on pourra assister à des déformations des zones d'amortis dans le temps. C'est pourquoi je répète l'importance d'utiliser une bonne semelle intérieure pour ce modèle, cela ajoutera en maintient et en longévité. La semelle commence à être un peu frottée, mais pas usée encore, et semble assez tendre. A ce jour elle est encore neuve sur mes MQM. La zone de Mesh sur le dessus de la boite à orteil ne résistera pas aux pierriers à la descente., c'est le pendant de la bonne respirabilité de cette chaussure estivale.

Bilan des tests

J'aime bien la MQM qui est un beau produit. Je la vois particulièrement destinée à une utilisation estivale, ouen mi-saison par temps sec. Sa principale qualité pour moi est le confort allié à la légèreté. Avec cette chaussure, pour des sorties appropriées, c'est toujours sans douleur. L'amorti n'est pas gigantesque mais sérieux et  la respirabilité très agréable. Je pense toujours à le renforcer avec une bonne semelle intérieure. La membrane GTX fait bien son boulot (voir paragraphe étanchéité au dessus).
Son point faible est au niveau de la semelle: assez déficiente en terrain mouillé, particulièrement sur le caillou où il faut bien se positionner pour éviter des glissades subites. Mieux en terrain sec, elle n'a cependant pas le grip des "mid" ou même de certaines tiges basses mieux équipées qu'elle.

Malgré certains airs que l'on peut lui trouver, la MQM Flex n'est pas une chaussure de trail, c'est une tige basse de rando, bien pensée pour le fast Hiking, mais courir avec sur de longues distances serait pousser le bouchon trop loin, à mon avis.

Les qualités

- Confort
- Légèreté
- Amorti
- Respirabilité

à améliorer

- Une semelle qui pourrait être plus performante, surtout sur le rocher mouillé
- Une souplesse qui pénalise la technicité en pente raide