Vous êtes ici : 
  • Accueil
mercredi 18 juillet 2018

Hydraulics reservoir 2 litres (Osprey)

Hydraulics reservoir 2 litres (Osprey)
Les réservoirs souples ou les poches à eau sont des matériels intéressants. Depuis leur apparition, j'ai complètement délaissé la gourde rigide qui est plus difficilement utilisable dans l'effort, et qui demande souvent de poser le sac à dos pour s'hydrater. Evidemment ils sont délicats à utiliser en hiver à cause du gel, mais ce n'est cependant pas impossible en prenant certaines précautions: on peut maintenir le tuyau à l'intérieur du sac où il ne gèlera que par des températures approchant les -10°C et au delà. Dès que le soleil arrive, et si l'on est sur le bon versant, on peut le sortir et user de la pipette sans trop de problème. J'utilise les réservoirs souples en randonnée, en alpinisme, en ski de rando avec des précautions, et en escalade. Pour mes activités, j'ai besoin de deux litres, quitte à faire des remplissages partiels. Ce modèle existe en 1l, 1.5l, 2l et 3 litres. Je crois qu'il nous réserve de bonnes surprises. Découvrons les en lisant le bilan de 6 mois de tests...

Les données fabricant

Très stable et facile à utiliser, le réservoir Hydraulics™ est idéal pour assurer votre hydratation lors de vos aventures en plein air. Le dispositif composé de la poignée de service et de l’ouverture supérieure Slide-Seal™ vous permet de remplir et de vider aisément le réservoir et vous fournit un accès large et pratique pour le nettoyage après usage. La plaque dorsale originale et anatomique Osprey Hydraulics™ assure une bonne stabilité et maintient une forme plate, pour une mise en place et un retrait aisés de la poche. La valve de bouche magnétique facilite les manipulations et l'accès au liquide durant l'effort. Quand elle n’est pas utilisée, la valve de bouche est incorporée à un système de fermeture rotatif on/off de fonctionnement simple. La poche, fabriquée en TPU robuste et néanmoins léger, est conçue pour recevoir des boissons aussi bien glacées que bouillantes. Le système QuickConnect™ vous permet de retirer rapidement le réservoir, ce qui facilite son remplissage, son remplacement ou son nettoyage.*Les aimants peuvent dérégler les boussoles. Il est recommandé de toujours tenir à l’écart votre boussole des embouts aimantés.

- Sans BPA (Bisphénol A)
- Plaque Hydrostatique soudée
- La valve de bouche permet une alimentation en liquide rapide et régulière
- Fabrication en matière TPU résistante et durable
- Ouverture supérieure Slide-seal™ pour un remplissage et un nettoyage aisés
- La poignée de service permet d’amplifier l’ouverture pour un remplissage plus facile

Le test

Poids officiel (données fabricant): 210 g - Sur ma balance: 220g
Dimensions maximum (cm): 35 (l) x 15 (w) x 6 (d)

Prix constaté en janvier 2018: 40/45€

L'hydraulics 2 litres de Osprey est une poche à eau de deux litres, semblable aux autres poches de deux litres? Ben non, car il y a ici beaucoup d'accessoires et de fonctionnalités peu fréquents sur ce genre de matériel.
Voici mes impressions après des mois d'utilisation en été/hiver:
- J'aime la plaque verso en plastique rigidifiant, qui facilite sa manipulation et son insertion dans le sac à dos
- J'aime aussi, la "poignée" de portage, visible en bleu sur la photo ci-dessus.
- Et le plus intéressant à mon goût: une possibilité de sortir la poche du sac, pour aller la remplir, sans démonter le tuyau et les attaches qui le tiennent au sac. "Quick connect" permet par un clip de désolidariser le tuyau de la poche en extérieur.


- Il y a un système de fixation amovible, à positionner à son grès plus ou moins près de l'embout sur la bretelle du sac à dos. Une attache à poser sur une sangle et qui "clippe" le tuyau par un aimant. L'avantage est que l'on a un positionnement affiné, et qui évite que le tuyau se ballade un peu n'importe où sur le devant du sac à dos. L'inconvénient, c'est que l'on ne sait pas toujours où placer cet aimant. Je l'ai positionné sur la sangle ventrale, à défaut de trouver mieux. Et de plus, c'est une petite pièce facile à perdre.

Les tests

Les tests se sont déroulés en parcours de montagne, en hiver, au printemps et en été. Pratiquement toujours sur le sac à dos Talon 44 qui semble lui être particulièrement affilié, mais je l'ai aussi utilisée  dans un Millet Ubic 40 et un Peuterey 35+

Pour résumer, cette poche a eau a un avantage fondamental par rapport à ce que j'ai vu et essayé à ce jour: un clip qui permet de sortir le réservoir sans démonter le tuyau dans son intégralité. C'est le système Quick Connect, très avantageux pour les manipulations et les remplissages. On déclippe et on sort la poche directement (voir photo horizontale ci-dessus), et le tuyau reste attaché au sac à dos en attendant le retour de la poche.

Je passe ensuite à ce qui me semble être un vrai défaut et me gêne le plus: l'absence de protection de la "valve de morsure" (photo juste ci-dessus). Celle-ci n'est donc pas protégée du terrain ou de quoi que ce soit. Il est donc d'autant plus important de bien positionner le tuyau sur le sac pour qu'il ne touche pas le sol lors des poses ou au bivouac. Vu l'omniprésence des moutons sur les différents parcours de montagne, je regrette bien cette absence de protection pour un embout où l'on colle ses lèvres.

J'ai trouvé que l'ensemble était pratique à manipuler: l'ouverture/fermeture de la poche se fait par une glissière plastique qui verrouille une pliure préformée très au point. On a pas à forcer pour fermer la poche notamment. La glissière est attachée pour éviter de la perdre au milieu des caillasses. La "poignée de maintient est également la bienvenue, et les clips fonctionnent sans difficulté. Une certaine rigidité rend les manipulations plus faciles qu'avec d'autres poches à eau.

Note: La température max du liquide que le plastique de la poche peut supporter sans se détériorer est de 60° (données usine), il n'est donc pas enviseagable de faire chauffer la poche au bain marie, comme j'ai pu le voir sur le net.

Les qualités

- Matériaux de qualité et sans Bisphénol A
- Bonne fonctionnalité générale
- Avantages du système "Quick Connect"

à améliorer

- Absence de protection sur la "valve de morsure"