Vous êtes ici : 
  • Accueil
vendredi 19 octobre 2012

Test sacs à dos Alpinism 22 et 32

Test sacs à dos Alpinism 22 et 32
Voici deux petits sac à dos pour l'alpinisme à la journée vraiment pas chers: le 22 litres sans rabat est à moins de 22€ et le 32 litres, plus complet, pour moins de 50€. Taillés par Quechua et repris par Simond, ils comportent tous les accessoires requis pour les activités de montagne: courses glacières ou rocheuses, escalade en grandes voies, ski de randonnée. Voyons ce que valent les sacs à dos Simond Alpinism 22 et 32 après deux bonnes saisons de tests.

Les données fabricant

Alpinism 22 : 21.95€

Poids : 810g. Dos moussé en mesh alvéolé pour ventiler la partie du dos en contact avec le sac et limiter la transpiration.

Bretelles anatomiques réglables épousant la forme des épaules. Sangles repose-mains pour soulager le poids du sac sur les épaules. Sangle de poitrine réglable en hauteur et en largeur pour éviter que les bretelles ne glissent des épaules. Sangle ventrale réglable pour plus de confort et qui peut être rangée dans le dos si inutilisée.

Accessoirisassions sangles de compression latérales pour diminuer le volume du sac inutilisé. Peuvent se boucler sur le devant du sac pour fixer des raquettes par exemple. Système porte-ski frontal. Sangle porte-piolet. Série de boucles frontales porte-matériels (mousqueton, dégaines). Compartiment pour système d’hydratation à l’intérieur du sac, ouverture sur le sommet du sac et bandes élastiques sur les bretelles pour le passage de la pipette. Poche frontale extérieure de 26 x 22 cm pour accessoires (téléphone, carte, GPS). Poche intérieure zippée (clefs, porte monnaie, papiers d'identité). Ouverture du sac par un zip double curseurs. Tirettes en cordelette avec une gaine plastique thermorétractée pour éviter le cliquetis des tirettes métalliques.

Alpinism 32 : 49.95€

Poids : 970g. Dos mousse en mesh 3D avec canal central de ventilation pour aérer la partie du dos en contact avec le sac et limiter la transpiration.

Bretelles anatomiques réglables épousant la forme des épaules. Sangles repose-mains utilisables comme porte matériel. Rappels de charge pour soulager les épaules du poids du sac. Sangle de poitrine réglable en hauteur et en largeur pour que les bretelles ne glissent pas des épaules.

Ceinture ventrale en sangle, souple et légère pour ne pas gêner en cas d'utilisation d'un harnais

Accessoirisassions sangles de compression latérales pour diminuer le volume du sac inutilisé. Renforts sous sangles pour le portage des skis. Compartiment pour système d’hydratation à l’intérieur du sac. Pièce néoprène sur le sommet du sac et bandes élastiques sur les bretelles pour le passage de la pipette. 2 porte-piolets. Système de portage de ski frontal. Compartiments pour rangement de la sonde et du manche de pelle à neige à l'intérieur du sac

Grande poche imperméable sur rabat avec zip étanche pour protéger de l'humidité téléphone, papiers d'identité, carte.... Poche filet zippée à l'intérieur de la poche rabat.

Ouverture de la poche du rabat par un zip étanche . Ouverture latérale zippée pour un accès direct au contenu du sac. Fermeture du rabat par simple boucle.

 

Le test

Ces sac à dos ont été testés dans toutes les disciplines alpines à la journée : courses d'altitude, grandes voies rocheuses, voies d'artif, ski de rando...

Escalade dans les hautes Alpes avec l'Alpinism 22

Deux sacs à dos solides

Ces deux sacs résistent bien à l'abrasion et assez bien à la décoloration. Mention particulière pour le 32 litres dont les tissus sont plus costauds et qui bénéficie de la protection du rabat, inexistant sur le 22l.

Après deux saisons, tous les zips fonctionnent correctement et après une petite lessive les sacs ont encore très belle allure. Ils ont l'air de vouloir servir longtemps.

Un confort de portage satisfaisant

Autre point sympathique, un confort de portage réussi avec des capacités conformes au litrage, une bonne sensation dans le dos et aux épaules avec les bretelle anatomiques. Ces deux sacs se font oublier dans les longueurs raides et leur sangle ventrale (un peu plus fine sur le 22) ne gène pas le port d'un baudrier.

Accessoires

  • Il ne manque rien au 32 litres avec ses deux attaches piolets, ses deux systèmes d'attache des skis (ensembles ou de chaque côté du sac), une poche dans le rabat avec filet zippé et attache clés pour les papiers. Le rabat est traité déperlant et le zip est étanche. Une poche à gourde souple, et des élastiques sur les bretelles pour la positionner où l'on veut, à droite ou à gauche. Une ouverture zippée latérale dont je ne me suis pas beaucoup servi mais qui peut se rendre utile. La sangle de torse est encore trop haute à mon goût malgré sa capacité de réglage. Je note également deux emplacements intérieurs supplémentaires pour individualiser une pelle et une sonde (trop étroit pour ce dernier).

 

  • L'Alpinism 22 est moins accessoirisé, ce qui est bien compréhensible. On regrettera peut être une deuxième sangle de compression en bas du sac pour une attache de skis sur les côtés du sacs, bien que pour ce litrage, je comprends que l'on privilégie l'attache sur le dos du sac. Plus de rabat, donc pas de poche, par contre le 22 se fend d'une daisy chain, d'une large poche extérieure à ouverture verticale sur le dos du sac, et d'une poche intérieure zippée sans attache clés. 

 

  • Tous les deux bénéficient d'une sangle intérieure permettant d'accrocher ou de maintenir des skis (en passant la sangle à l'extérieur par l'orifice H²O), un brin de corde ou des crampons.

 

Voie glacière avec l'Alpinism 32

Les portes piolets

Système classique pour le 22 litres avec la sangle en bas dans laquelle on verrouille la tête du piolet en la tournant et attache par cordon extensible en haut en passant la boucle autour du tanka de serrage. Ce système permet également de fixer un bâton de marche, une pelle...

Du nouveau pour le 32 litres qui en avait bien besoin. L'ancien système du sac Quechua, pas convaincant, a laissé la place à un équipement de qualité, sûr et pratique. On peut y disposer deux piolets biens verrouillés. Le portage se faisant dans l'axe du sac en non en diagonale, cela permet de transporter facilement les longs piolets de rando, même si la taille du sac et le positionnement des attaches du haut correspondent davantage à des piolets courts. Bien vu Simond qui permet à ce sac d'alpinisme de bénéficier d'équipements efficaces.

Quelques défauts

Dans le temps, on assiste sur le 32l à un manque de souplesse des réglages de sangles. Il faut donc souvent s'y prendre à deux mains pour effectuer les réglages. Heureusement, une fois effectués, ils sont très fermes et ne bougent pas.

l'Alpinism 32 manque de rigidité et à tendance à se plier en deux lorsqu'il est vide. Je trouve son ouverture un poil insuffisante.

Sur l'Alpinism 22, l'ouverture pour la pipette, reste facilement ouverte en haut du sac et donc exposée à la pluie (défaut inexistant sur le 32). L'ouverture du sac par zip a vraiment tendance à s'ouvrir lorsque le sac est bien rempli et que les deux curseurs du zip se rejoignent en haut donc, il est préférable de n'utiliser qu'un seul curseur pour l'ouverture et la fermeture.

Sur l'Alpinism 22, encore, la sangle de torse est difficilement utilisable pour les femmes car elle se situe au milieu de la poitrine.

Ski de rando...
Bien évidemment ces sacs sont polyvalents et moins performants pour le ski de rando que des sacs spécialisés. Pour cette discipline, je pense que le 22 litres sera insuffisant pour rassembler tout le matériel nécessaire à la journée, si l'on veut bien penser que outre le matériel de sécurité indispensable, il y aura un  vêtement, ainsi que des gants de secours à emporter. Ce sac aurait pu bénéficier d'une sangle de compression basse pour verrouiller l'attache extérieure d'une pelle et d'une sonde. L'Alpinism 32, lui, ne s'en sort pas trop mal dans cette discipline (à la journée) avec son litrage correct et son accessoirisation plus complète.  

 

Escalade artificielle avec l'Alpinism 32

 

Bilan

Au final, ces sacs se révèlent polyvalents, pratiques et opérationnels pour les activités de montagne. Leur confort de portage est satisfaisant et leur prix vraiment intéressant. L'Alpinism 32, plus typé, sera plus solide, mieux protégé et bien accessoirisé pour envisager des conditions d'altitude et des courses plus engagées. L'Aplinism 22 avec un prix canon est un bon petit sac polyvalent de la ballade estivale à des petites courses d'altitude et des grandes voies d'escalade en bonnes conditions météo.

 

Les qualités

  • rapport qualité prix
  • solidité (surtout pour l'Alpinism 32)
  • assez bon confort de portage
  • accessoirisation correcte

à améliorer

  • rigidité des réglages de sangles
  • manque de rigidité du dos 32litres
  • pas de sangle de compression basse pour le 22 litres
  • 22 litres: sangle de poitrine difficilement utilisable pour les femmes

Galerie photos