Vous êtes ici : 
  • Accueil
dimanche 18 novembre 2012

Pantalon Forclaz 900 (Quechua)

Pantalon Forclaz 900 (Quechua)
Chez Décathlon, l'époque du pantalon de rando blanc/crème plus ou moins bien taillé est révolue. La gamme de pantalons techniques a été lancée avec le Forclaz 900, en noir/gris et sa nouvelle coupe. On assiste maintenant à des versions développées de ce modèles avec le 900 warm, le Bionnassay 900 et l'Alpinism light griffé Simond. Intéressons nous au Forclaz 900 essayé avec bonheur durant 18 mois dans les activités de montagne les plus variées, et autour duquel s'articule cete gamme de pantalons.

Les données fabricant

Conçu pour apporter, en 2 longueurs de jambes, confort, légèreté et résistance en Randonnée. Pantalon technique offrant légèreté, extensibilité, séchage rapide et résistance. Longueur Standard pour personnes d'1,80m ou moins. Existe en version Long, pour personnes de plus d'1,80m.

Fabriqué à base d'un tissu synthétique composé de 95% de polyamide et 5% d'elasthane (pour apporter l'extensibilité du composant)

Il s'agit d'un mono stretch c'est à dire qu'il n'est extensible que dans un sens (généralement la longueur pour un pantalon).

Ce tissu a une petite armure (ripstop) qui évite qu'une déchirure ne se propage à tout le tissu.

Il est traité "moisture management" c'est à dire que l'humidité corporelle sera transférée rapidement de l'intérieur du tissu vers l'extérieur où elle séchera rapidement.

Liberté de mouvement

Tissu extensible. Ceinture semi élastiquée. Coupe proche du corps.

Evacuation de la transpiration

Le tissu Equarea transfère rapidement la transpiration à l’extérieur du textile.

Rapidité de séchage

Les matières Equarea évitent le refroidissement du corps en usage sportif.

Garantie 2 ans

La vidéo


                       Quelques images des tests

test pantalon Forclaz 900 parjymets

 

Le test

Je l'ai emmené dans toutes mes activités favorites, le poussant même à l'extrême de ce qui semble être indiqué pour ce genre de matériel. J'ai testé ce pantalon lors de randonnées à la journée ou avec bivouac; pour toutes les ascensions rocheuses, petites voies de falaises ou grands itinéraires; pour des ascensions de moyenne montagne, en alpinisme estival avec une incursion à plus de 4000m (avec collant) et même en ski de randonnée lors de belles journées. Tout de même trop chaud pour la saison estivale en Provence, je l'ai emmené grimper tout l'hiver dans le sud et dans mes escapade de demi-saison lorsque la météo était clémente.

 

Des facilités pour la rando alpine et la grimpe.

Grâce à son tissus léger, confortable et étirable, le Forclaz 900 est un pantalon agréable et technique. Il est adapté à une utilisation en pente raide et pour la grimpe. Son tissus, juste assez élastique pour se faire oublier dans les pas en écart ou lors de fortes amplitudes en fait un pantalon d'escalade performant, d'autant qu'il apporte quelques accessoires intéressants:

- La petite poche zippée sur la jambe droite, si elle est trop petite pour une carte IGN, est idéale pour mettre et retirer mainte fois un topo d'itinéraire durant une ascension, on peut laisser le zip ouvert et grimper avec les indications à portée de main, c'est très pratique dans les voies de montagne.

- Un réglage de la largeur du bas du pantalon par points de compression est également appréciable: bas du pantalon serré pour l'escalade en chaussures ou chaussons, plus ouvert pour passer le haut des chaussures de ski de rando ou d'alpinisme.

A noter la ceinture, pas mal faite, qui maintient le pantalon à la taille, a une fermeture qui peut se confondre avec celle des sangles ventrales des sacs à dos.

Il va sans dire que pour toutes les activités de randonnée, le Forclaz 900 sera un pantalon idéal, confortable et assez solide pour une utilisation régulière.

 

Les limites du Forclaz 900

A me lire ci-dessus, on pourrait penser emmener le Forclaz 900 dans les entreprises alpines les plus folles, mais il faut rester sur terre. Ses tissus sont fins, agréables mais le pantalon reste taillé pour des conditions "normales". Même si le modèle a évolué durant les 18 mois de tests avec des améliorations comme le renforcement des genoux, la construction générale reste "light". C'est ce qui fait l'attrait de ce produit qui restera léger, respirant et qui sèchera vite, mais qui sera facilement dépassé en cas de pluie, d'orage et de conditions difficiles.

Notez qu'aux fessiers, seule la large poche dorsale fait office de renfort, le pantalon reste donc bien dans le domaine du "light".

 

Un pantalon qui se mouille vite et sèche vite..

L'imperméabilité n'est bien sûr pas au rendez-vous, ni même la déperlance. Si il pleut vous serez vite mouillés, et si il pleut beaucoup vous serez trempés.

 


                            Utilisation du Forlcaz 900 dans la Pierre Allain à la Meije

 

L'altitude à faible dose

J'ai bien réfléchi avant d'emmener ce pantalon pour les Ecrins en juin 2012. Je lui ait adjoint un collant en laine Mérinos Icebreaker 200 et j'ai été étonné des résultats de l'ensemble, capable de me protéger facilement d'une mauvaise météo (vents assez forts chargés de cristaux). Evidemment, comme avec les autres pantalons de ce type, on ne peut s'assoir trop longtemps dans la neige, mais on peut noter que sur des parcours classiques et par conditions météo honorables, ce pantalon, en ayant conscience de ses limites, peut être employé pour de l'alpinisme. Pour les itinéraires franchement glaciaires, pensez à la faible isothermie de ce modèle qui ne vous protégera pas en cas de coup dur, et,  pour toutes les courses de neige, pensez à de bonnes guêtres, elles seront protectrices des éventuels coups de crampons. Le modèle Simond Alpinisme light (non testé) semble plus indiqué pour ces activités avec ses renforts en bas de jambe.

 

Evolution du pantalon et solidité

La solidité du pantalon est correcte mais, je l'ai dit, cela reste du light. La construction de la petite poche de devant qui avait tendance à se dessouder à la longue a semble t-il été repensée. Le système de zip a été modifié et semble maintenant plus solide. Sur mon premier Forclaz, la poche a fini par se percer.

Sur le premier modèle utilisé (sans renfort genoux) j'ai superbement déchiré le pantalon dans l'escalade du grand pilier de Suberoque à la Sainte Victoire en luttant contre un genévrier qui ne voulait pas me laisser de place sur sa terrasse privée... La réparation n'a pas été facile, mais je l'utilise encore. Les nouveaux modèles sont maintenant légèrement renforcés au niveau des genoux (deux couches de tissus).

Pour ces problèmes, je crois que l'on peut souligner le fait que Décathlon a une politique de SAV sans reproche - inutile d'en profiter outrageusement. En ce qui concerne mon vieux pantalon, il en a assez vu et va bientôt terminer sa carrière. Un nouveau Forclaz 900 le remplace...

 

Suivi des tests

9/2013: ayant essayé d'autres fibres développées par d'autres marques, je renfile le Forclaz 900 pour une course de montagne en conditions estivales. Sans être aussi confortable que les pantalons à plus de 100€, il fait bien son boulot. Si on le compare avec des pantalons de marque qui valent donc au moins deux fois plus chers, on lui trouvera un tissus moins respirant, moins déperlant, moins souple et certainement moins résistant, mais assez bien taillé et assez confortable pour le garder avec plaisir toute une journée. A 50€ je ne vois rien d'équivalent.

7/2014: la poche de cuisse zippée s'est dessoudée.

 

 

Les qualités

  • confort d'utilisation
  • tissus extensible et technicité
  • polyvalence d'utilisation
  • prix raisonnable

à améliorer

  • les limites du tissus light

à visiter

Voir également : Cimalp Explorateur/trice ; Shöffel Active Pant ; Explorateur II ;