Vous êtes ici : 
  • Accueil
mardi 05 février 2013

Moufles Oural Valandré

Moufles Oural Valandré
Minitest

Les données fabricant

Pour 120g au total, et 25g de duvet d'oie grise à chaque main, les Oural assurent une protection au repos et doivent obligatoirement figurer sur votre liste d'équipement à prévoir avant le départ...

 

Tissu: Asahi KASEI Impact 66 Polyamide WR Rip-Stop / Asahi KASEI Polyester WR Rip-Stop Asahi Kasai
Duvet: Oie grise 800+ cuin (Norme UE)
Poids total: 120g.
Poids duvet: 50g.
Taille: S-M-L-XL-XXL
Température confort: -25°C
 
TISSU EXTERIEUR Asahi-KASEI TRAITE DWR: 100% Polyamide Nylon 6-6 Ripstop 54.1g/m2

TISSU INTERIEUR Asahi-KASEI TRAITE DWR:  100% Polyester 40.8g/m2

TISSU DE RENFORT Asahi-KASEI TRAITE DWR:  100% Polyamide Nylon 6-6 Ripstop 150g/m2.   

3 x 2 compartiments individuels.

GARNISSAGE EN DUVET D'OIE GRISE FERMIER 95/5. Un Filling Power a 800 cuin+ (norme EU) et une qualité durable avec une excellente résistance a l’humidité.

✔ METRIQUE IMPERIAL

 

S

M

L

XL

XXL

 

Poids total

111g

120g

129g

139g

147g

 

Poids duvet

46g

50g

54g

 58g

 62g

 

 
 

Le test

 

Valandré fait dans le duvet, ça on le sait. En plus des vestes et des sacs de couchage, quelques équipements sont également dotés du célèbre duvet d'oie grise des Pyrénnées, notamment une paire de moufles dénomées OURAL.

 

Les tests

En test durant deux ans, j'ai beaucoup utilisé ces moufles comme gants de secours en ski de rando avant de devoir m'en servir pour l'ascension du Mont Blanc, après la perte de mes gants dans le fatras du refuge de Tête Rousse.

Je les ai ensuite utilisées dans des courses hivernales en raquettes avec une grande utilisation des bâtons dans des pentes soutenues et des qualités de neige très diverses (pas mal de bataille en neige destructurée). En alpinisme et en gants de secours pour mes sorties de ski de rando.

Les conditions de températures les plus fraîches étaient de l'ordre de -10°C, mais avec du vent soutenu comme au Mont Blanc (50 km/h) et 70/80 km/h sur des hivernales dans les Alpes de Haute Provence, ce qui, sans constituer les conditions extrêmes de certaines expés est déjà sérieux.

Le gros atout de ces gants est leur compressibilité. Dans leur petit sac de rangement, ils ne représentent une fois comprimé au fond du sac, que le volume d'une boite d'allumettes.

 

La thermicité du duvet est incontestable. Le confort idem. A mon avis ces gants demandent toutefois une couche supplémentaire avec membrane imperméable pour affronter de véritables conditions d'expédition.

Il faut noter que si la neige vient à rentrer dedans, le tissus intérieur perd de son confort.

Il manque une attache de poignet. C'est assez incompréhensible pour des gants de cette nature, et pour une marque de cette qualité. Je les ai cependant réalisé facilement moi même en achetant en mercerie un cordon élastique (60cts le mètre) que j'ai cousu sur l'étiquette.

Dans l'ensemble, c'est un produit intéressant et recommandé pour tous ceux qui partent en conditions froides, particulièrement en secours, pour le peu de place qu'il représente et au bivouac pour les périodes de repos. Pas mal aussi pour protéger une main atteinte de gel (après traitement).

 

Prix constaté en janvier 2016: 89€

 

Un point indépendant des gants que l'on utilise: lorsque les doigts sont atteints par le froid, encore plus par le gel, il est très difficile de les réchauffer, même avec des moufles de la qualité des Oural. Pour faire des prises de vues dans les conditions difficiles, je me mets souvent au taquet, et il est évident que même avec des gants de qualité on peut se geler les doigts si l'on prend trop de risques ne serait-ce que pendant 5 minutes.

 

                Moufles Oural en gants de secours pour les courses engagées thermiquement

Suivi des tests

Je confirme l'intérêt de ces moufles en secours, pour les conditions alpines hivernales. En ski de rando, en horaire tardif à un col à 3100m avec une onglée sérieuse, les moufles Oural m'ont réchauffées les mains au bivouac rapidement dans une ambiance abritée mais à -5°C.

20145 / 2016 Je continue à "utiliser" les moufles Oural dans mes sorties hivernales ou en altitude, essentiellement comme gants de secours au fond du sac. Vu leur poids et leur compressibilité, c'est très facile.

 

Les qualités

  • Gants très compressibles: faible volume au fond du sac à dos.
  • Garnissage de qualité
  • Thermicité intéressante mais demande une surcouche pour les conditions extrêmes

à améliorer

  • Quelques limites en utilisations techniques. Escalade et mixte déconseillés ou alors avec surcouche résistante.
  • Pas de cordon d'attache poignet, indispensable en conditions difficiles (à coudre soi même facilement)

à visiter

Voir également : Forclaz mitaine ; Gants Arva ; Oural Valandré ; surgant Inuit