Vous êtes ici : 
  • Accueil
mardi 19 février 2013

Test La Sportiva Trango S EVO GTX

Test La Sportiva Trango S EVO GTX
Le confort et la légèreté sont à l’ordre du jour, depuis quelques années, pour les chaussures d'alpinisme. Fini le temps des super guide de plus de 2 kilos mais qui duraient presque une vie. On peut bien regretter la solidité des modèles d’antan, force est de constater qu'une fois essayées, les chaussures d'aujourd'hui sont adoptées. La légèreté et le confort sont des atouts biens chatoyants. Voici la chaussure symbole de ce phénomène: la Sportiva Trango S Evo; testée par Pierre Olivier Blanc en saison estivale et hivernale.

Les données fabricant

   Trango S Evo GTX

Conseillée pour via ferrate, alpinisme, randonnées glaciaires.

Évolution du fameux modèle Trango S qui adopte la membrane Gore-Tex® et garantit imperméabilité et respirabilité.

Modèle moderne et polyvalent idéal pour les via ferrate, l'alpinisme et la randonnée alpine.

La légèreté est son point fort, grâce à l'utilisation de matériaux innovants et performants.

Confort absolu, imperméabilité et look attractif en font un produit multi-usages. Le système de laçage est dérivé de celui des chaussons d'escalade avec l'ajout de crochets de blocage des lacets pour un double serrage.

Système multidirectionnel 3D Flex System qui libère la cheville. Rebords de gomme de hauteur différenciée en fonctions des points principaux d'abrasion. Fabriqué à la main en Italie.

- Tige : Cordura® imperméable avec traitement hydro + FlexTec2

- Renforts : Lorica® hydrophobe à couche supérieure imperméable

- Doublure : Gore-Tex® Performant Comfort

- Première : Nylon 7mm avec épaisseur majorée dans la zone de torsion postérieure

- Semelle : Vibram® à double profil, ressemelable

- Pointures : 39 - 48, avec demi-pointures

- Poids : 1.250gr la paire

La vidéo

 
trango s evo gtx par jymets illustration des tests

 

Le test

Sites des tests, activités pratiquées et conditions météo

J’ai utilisé les Trango Evo cet été en Oisans. Avec elles, j’ai fait de longues marches d’approche sur sentiers et moraines, comme le vallon de Bonnes Pierres, des ascensions techniques en rocher jusqu’au 6b (Pilier central de droite au Dôme des Écrins, Pierre Allain à La Meije), des ascensions en neige (Dôme des Écrins) et un raid hivernal en raquettes et crampons en Ariège.

L’été les conditions météo étaient parfois clémentes, comme lors de l'ascension du grand pic de la Meije, parfois plus dures comme lors de la tentative de la traversée des Écrins. Cet hiver, je les ai utilisées jusqu’à –10°C.

 

Les Trango S Evo GTX en raid hivernal. 6 jours en autonomie en Ariège.

Poids réel sur ma balance, les deux paires en ma possession donnent les indications suivantes:

En taille40 1/2 = 703 gr la chaussure

En taille 38 1/2 = 640 gr

Technicité 

La trango S Evo est vraiment une bonne chaussure pour l’alpinisme rocheux. Assez précise, rigide, elle permet quand même de pousser sur des adhérences (voir vidéo)

La semelle adhère bien quel que soit le terrain, c'est vraiment rassurant.

Le chaussant apporte un confort appréciable en escalade pure.

Cramponnage: Je les ai utilisées uniquement avec des crampons alu à sangle sur des itinéraires faciles comme la voie normale du Dôme des Écrins et des moins faciles comme le couloir en glace de la face nord de la dent Zsigmondy à la Meije (70° max).

La chaussure n'est pas  indiquée pour des pentes très raides, mais son comportement s'est révélé satisfaisant avec les crampons. La technicité et la rigidité de l'ensemble assurant un résultat positif.

A noter un laçage précis, efficace, et qui ne bouge pas pendant la course.

Confort

La Trango S Evo est une chaussure qui allie le confort à la légèreté.


J’ai choisi une pointure assez petite par rapport à mon pied pour garder de la précision en grimpe. Toutefois, j’ai une demi-pointure de plus que ma pointure en chaussure de ville. Pour autant, je n’ai ressenti aucune douleur en descente.

Je peux encore améliorer la précision en y ajoutant une semelle de qualité un peu rigide (que je ne mets pas durant l’approche et la descente).

La tenue de pied est bonne à la descente.

Thermicité

La thermicité est bien sûr limitée car c’est une chaussure légère et estivale (on ne peut pas tout avoir!). Mais si on supporte d’avoir un peu froid aux pieds, on peut l’utiliser en randonnée hivernale ou sur une course de neige courte.

Fin décembre 2012, nous avons touché, avec du -10°C, les limites de ce modèle, avec lors d'une journée particulièrement froide un début de gelure au pied droit, dû à une compression anormale du pied, la chaussure droite étant un peu trop serrée.

Imperméabilité

L’imperméabilité est très bonne pour ce type de chaussure....mais si on ne veut jamais avoir les pieds mouillés il faut acheter des bottes ! En rando sous la pluie, les pieds resteront au sec, sur une course de neige lourde d’été, ce ne sera pas forcément le cas...

Résistance à l'abrasion, durée de vie

Après un suivi des tests, il semble qu'une usure rapide de la semelle soit effectivement le point faible de la chaussure. La Vibram Mulaz 1229 est une semelle de bonne qualité mais qui part assez vite en pointe sur ce que l'on appelle pas pour rien la "climbing zone". Un alpiniste qui fait 5 belles courses dans l'été verra à peu près son capital diminué de moitié sur l'avant de la chaussure.

 

Une chaussure qui convient bien aux femmes

Presque la moitié des femmes ont un problème d'irritation du bas du tibia avec les chaussures à tiges haute. La Trango S Evo semble être une des rares chaussures qui puissent convenir lors de ce genre de problème constaté.

 

Prix constaté: environ 200€ (entre 185 et 210€)

 

Bilan : La Trango S Evo est donc une chaussure polyvalente mais "light". Agréable par sa légèreté pour les randonnées, l'alpinisme d’été, les courses de neige faciles. Particulièrement indiquée pour les courses de rocher en été.

 

Suivi des tests

Mars 2014 - soit après un an d'utilisation où je les ai surtout utilisées en escalade ainsi qu'en alpi sur neige . La semelle est quand même très “affinée” devant par l’usure. Sinon le reste est nickel (semelle, tissus, cuir).

2015 - plusieurs retours indiquent une usure prématurée de l'avant de la chaussure et de la semelle.

2016 - L'imperméabilité a complètement disparue. En rando printanière dans les Pyrénées, les Trango étaient à essorer chaque soir... Les semelles sont vraiment en bout de course.

 

Les qualités

  • le poids
  • le confort
  • la précision en rocher
  • la polyvalence avec ses limites

à améliorer

  • Modèle inadapté aux conditions sévères, et aux grandes courses de neige (correspond à sa catégorie)
  • Usure rapide de l'avant de la chaussure et de la semelle
  • Le SAV la Sportiva: très bien quand on a besoin de rien.