Vous êtes ici : 
  • Accueil
lundi 11 mars 2013

Traverse Xt1 (Sea to Summit)

Traverse Xt1 (Sea to Summit)
Le Xt1 est doté des meilleurs atouts: duvet d'oie d’Europe 850+, répartition et cloisonnement du duvet selon les zones, système anti-condensation, double zip d'ouverture qui contourne les pieds. Il est livré avec un sac de compression, un sac de rangement et un pour le lavage... Sea to Summit met vraiment le paquet pour ce bijou de la gamme Traverse... Et bien voyons le comportement de ce duvet lors des tests musclés effectués cet hiver... Le bébé chéri aura t-il supporté le choc?

Les données fabricant

Sac de couchage polyvalent haut de gamme 3 saisons.

L’intérêt principal de la série Traverse XT par rapport à la concurrence réside dans son système de lutte efficace contre l’humidité et la condensation 3D Nanoshell.  L’humidité interne qui réduit considérablement les qualités d’isolation de n’importe quel duvet est bloquée dans la couche synthétique siliconée. L’enveloppe déperlante protège également des agressions extérieures. Le gonflant exceptionnel du duvet d’oie 850+ 95/5 restera toujours constant, vous protégeant sur le long terme.

Lors des tests de la norme EN13537, le mannequin du test ne dégage pas d’humidité, il n’y a donc pas de condensation interne. C’est pour ces raisons que le XT1 restera toujours chaud qu’un sac de couchage non équipé du 3D Nanoshell et pour qui la norme EN13537 a donnée les mêmes caractéristiques de températures.

Le XT1 accuse peut être quelques grammes de plus et un prix un peu élevé mais la concurrence ne présente pas autant d’atouts : un système anti condensation efficace, qualité des matières (duvet d’oie 850 95/5, tissu), de la construction (cloisonnements, ratio de chargement 60/40, coutures), zip avec bande anti coincement (Fluidité incomparable avec les autres sacs du marché), livré avec 3 housses etc.

Taille et dimension: 215cm (pour personne mesurant jusqu’à 1.85m). Largeur épaule : 75cm. Circonférence poitrine : 150cm ; hanche : 138cm ; pied : 104cm.
Garnissage: 400 grammes de duvet d'oie européen 850+ cuin. Ratio duvet/plumettes : 95/5 (95% duvet, 5% plumettes) reparti 60% coté supérieur, 40% inférieure.
Construction: Cloisonnement en compartiments. Coupe différentielle. Le duvet est réparti avec 60% dans la partie supérieure, 40% dans la partie inférieure. Lorsque l’on dort, le poids du corps écrase le duvet coté sol donc une bonne partie de l’isolation disparait (C’est pour ça qu’il est très important d’avoir un bon matelas). Sea to Summit a eu la bonne idée de ne pas trop charger le duvet de ce coté ci. De cette façon, le précieux isolant n’est plus « gaspillé » et le XT1 est plus chaud que les sacs de couchage ayant la même charge de duvet.
Système anti condensation 3D NanoshellTM : consiste en une épaisseur intermédiaire d’isolant synthétique non tissé, traité au silicone (barrière de condensation), placée entre le tissu extérieur et le duvet. Cette couche absorbe l’humidité dégagée par le corps en l’empêchant de migrer dans le duvet d’oie. Pour terminer efficacement la lutte, l’enveloppe externe est également traitée déperlante durablement DWR.
Tissu intérieur: polyester doux et très respirant 20 deniers. Tissage très serré pour empêcher la fuite de duvet.
Tissu extérieur: polyester ripstop respirant 20 deniers (au tissage très serré pour empêcher la fuite de duvet) avec traitement déperlant DWR.
Capuche: Large capuche anatomique avec cordons de serrage différenciés. Collerette d’épaule anti froid avec cordon de serrage élastique.
Caisson anatomique au niveau des pieds qui élimine l’espace vide (le volume chauffe plus rapidement) en apportant un confort supérieur (meilleure liberté de mouvements, sans sensations d’engoncement).
Fermeture: Ouverture latérale zippée YKK à double curseur à droite ou à gauche. Bourrelet anti froid avec bande semi rigide 210D pour que le zip ne se coince pas dans le tissu pour une manœuvre souple et facile. Ouverture jusque sur les pieds pour faciliter la ventilation en condition plus douce.
Ce sac de couchage est jumelable avec les sacs Sea to Summit Traverse XT, Alpine et Trek TK.
Poche pour montre, lentilles de contact ou lecteur MP3, passeport.
Livré avec un sac de compression en Cordura siliconé résistant et léger ; passant de 10 à 3.5 litres compressé pour le transport. Dimension environ 19 x 31 cm.
sac de stockage en filet; sac de lavage (évite l’usure par frottement dans la machine à laver ou le sèche-linge). Pour le lavage nous conseillons les produits Nikwax.
 

La vidéo


Test Xt1 par jymets

Le test

Avant de l'emmener en altitude, j'ai déjà une petite pointe de ravissement devant le packaging: le duvet est livré avec un superbe sac de stockage préformé, zippé et avec grille d'aération, un sac de compression qui a l'air à la fois léger et fonctionnel, et un sac pour le lavage, à utiliser pour protéger le duvet lors du séchage en machine...
C'est le début de l'aventure avec cette marque qui prend le soin de donner de bonnes explications sur les modalités de stockage et de lavage de son bébé.
Ah... je respire un grand coup!... Bienvenue au Xt1!

Les tests

Voulant me mettre au diapason des qualités affichées, j'ai résolu de tester ce duvet sur ses qualités et ses limites thermiques.

Premier test hivernal à la cabane du Cheval Blanc (1850m), après une montée facile en raquettes, mais sous la bourrasque et le froid. Avec -10°C et du vent violent, je n'ai pas osé dormir dehors, et le premier test s'est fait à l'intérieur de la cabane, sur un bon matelas bien froid, et avec des températures de 0° à -2°C. Réveil en début de nuit avec sensation de chaleur... +1°C au thermomètre... J'ouvre la capuche. Au matin 0°C, capuche fermée, sensation de confort.

Ce premier test n'aura pas poussé le Xt1 dans ses limites thermiques, mais ce n'est que partie remise, car je l'emmène ensuite pour un raid de ski/pulka dans le Vercors avec des -15°C annoncées.

Première nuit après une montée assez pénible sous un vent soutenu et près de 40kg dans la pulka, et surtout le fastidieux montage du camp, composé de tentes et d'un tarp collectif, durant lequel je me suis gelé les pieds et les mains. Nuit sous tente avec un -14°C extérieur et -5/-6°C intérieurs. Allongé sur le Mountain 2 de Lafuma et un mince karimat. J'ai eu un mal fou à me réchauffer les pieds. Ce n'est que vers les 4hoo que je pense à enfiler mes moufles en duvet sur les pieds.

La nuit suivante idem, avec un autre matelas, le Néo Air Xlite, et des températures moins raides mais beaucoup plus d'humidité avec une averse de neige continue qui s'infiltre partout.

Puis j'ai ajouté la touche finale par un bivouac assez spécial en février, lors d'un parcours de ski de rando. A 2530 m dans une cabane pleine de neige, avec un toit en mal de s'effondrer, ce qui ajoute une dimension de stress incomparable... C'est François qui a dormi dans le Xt1 cette nuit là avec un petit collant très mignon et un sursac pour ses jambes, car les températures relevées ont été de -5°C toute la nuit avec une pointe inférieure (voir vidéo).

S'en suivent d'autres nuits dans le Xt1 avec des températures plus clémentes pour tester sa polyvalence, notamment dans ma véranda, au risque de passer pour un fou auprès de ma belle famille.


               Test en cabane ruinée à 2530m par températures de -5/-7°C en février 2013

 

Thermicité

Etant habitué à des duvets garnis de 600g et plus, Je ne m'attendais pas à un tel impact du garnissage limité à 400 grammes du Xt1 (440g en 230cm). J'ai été surpris de sa capacité à résister à des températures nettement inférieures à 0°C.

Cela tient à la qualité du gonflant, certainement au remplissage inégal (40% / 60%) et à la très bonne respirabilité qui favorise l'effet isolant de la plume. La bonne nouvelle c'est donc que l'on peut compter sur le Xt1 pour dormir à -5°C.

Mais ce à quelques conditions qu'il faut bien avoir à l'esprit sous peine d'être "refroidi":
- Une isolation du sol sans reproche, car le duvet est dégarni de ce côté. Le Xt1 exige donc l'utilisation d'un très bon matelas.
- Un habillage étudié, car le duvet est taillé assez étroit.
Encore une fois, ce qui est valable pour moi ne le sera pas pour tout le monde. En ce qui me concerne, deux couches en haut et deux bonnes couches en bas me semblent nécessaires pour du -5/-7°C. Soigner particulièrement les jambes, plus difficiles à protéger thermiquement que le haut, car on a rarement un pantalon en polaire...

François qui a bien dormi dans notre cabane à moitié cassée, a ajouté un bas de sursac pour avoir suffisamment chaud aux jambes seulement couvertes d'un collant.
La capuche n'est pas super enveloppante, mais j'ai trouvé sa protection thermique au point. Concrètement, si toutes les conditions sont réunies pour un confort thermique général, vous pouvez penser dormir sans bonnet dans le Xt1.
Le duvet a une "demi-collerette" présente au niveau du cou, derrière la tête, et qui vient se fermer sur un cloisonnement bien garni en bas de visage. Le tout jouant le rôle de sas d'étanchéité à l'air extérieur, sans que cela soit une "vraie collerette". Pour 400g de duvet, l'astuce est fonctionnelle, rien à dire.

Confort d'utilisation

Sincèrement question confort c'est réussi.
Le gonflant et l'impact du duvet sont dans la ligne des cocons qui réchauffent le cœur après une journée de blizzard.
Même s'il est taillé assez près du corps, on a la place d'abriter du matos et d'ajouter des couches. La capuche n'est pas super-enveloppante mais c'est correct. Le sac de couchage tourne bien avec le dormeur lors des changements de positions.
Les réglages sont impeccables. Il suffit de tirer dessus, et ils se verrouillent tous seuls. De même ils se relâchent en cas de pression sur le haut du sac. Un cordon, avec une petite boule pour faciliter la prise en main, règle la demi-collerette et un autre cordon bien situé, règle la fermeture de la capuche. le tout pour une ouverture limitée aux narines si vous le souhaitez. C'est parfait.
Les deux zips sont bien protégés par le bourrelet anti-froid, et la fermeture principale glisse vraiment sans problème... C'est loin d'être un détail. On verrouille le zip principal par un bouton-pression.
Pas moins de 5 attaches pour le suspendre (pas mal pour le faire sécher à l'horizontale en refuge), et la petite poche bien sympathique pour ranger ses verres de contacts ou autre.
La respirabilité dont parle le fabricant est difficile à mesurer. Il faudrait faire un comparatif avec d'autres matériels non pourvus du système nanoshell (voir données fabricant) ou équivalent. Lorsque l'on teste ce genre de duvet, les défauts sont plus flagrants à relever que les choses positives qui coulent de source. Rien à signaler donc sur ce point. La respirabilité est très bonne et le tissu est également résistant aux vents.

Volume de portage

Un volume de portage super grâce au sac de compression. (voir vidéo). Le sac de compression en cordura siliconé est fin mais solide et bien adapté au duvet. La compression des sangles permet de gagner encore un peu de volume dans ce sac déjà bien ajusté.

Prix et poids

  • 400 € en 200 cm (1.70 m)- poids total 990g (données fabricant)pour 380g de duvet
  • 425 € en 215 cm (1.85 m)- poids total 1070g (données fabricant) pour 400g de duvet
  • 440 € en 230 cm (2.00 m)-poids total 1200g (données fabricant) pour 440 g de duvet - 1230g sur ma balance avec le sac de compression.
Pour moi le poids est très bien compte tenu des accessoires très complets (deux zip + système nanoshell). Les MUL retiendront peut être les quelques grammes de plus, comparé à des duvets équivalents en quantité de garnissage.

Bilan

Sea to Summit semble avoir fait le choix d'équipements supplémentaires pour faire du Xt1 un sac de couchage 3 saisons vraiment polyvalent. Il est possible de l'utiliser en couverture par des nuits de 20°C et par -5°C avec un bon matelas et bien habillé. Cela donne l'ampleur de sa plage d'utilisation, et toujours dans un confort d'utilisation haut de gamme avec la respirabilité, la qualité des réglages et des tissus. Un duvet haut de gamme qui tient donc bien le choc.

Les qualités

- Confort thermique pour 400g de duvet qui permet une utilisation par températures négatives.

- Confort d'utilisation général, respirabilité, réglages, zip.

- Polyvalence avec l'ouverture plus que totale qui le transforme en couverture.

- Volume et sac de compression

à améliorer

- Pas de miracle pour le prix qui reste en rapport avec ses équipements.