Vous êtes ici : 
  • Accueil
lundi 01 avril 2013

Réchaud Mimer Duo (Primus)

Réchaud Mimer Duo (Primus)
L'importance du réchaud n'est plus à démontrer à ceux qui bivouaquent dans de véritables conditions 4 saisons. Un réchaud défaillant et c'est l'impossibilité de manger et de s'hydrater correctement. Pendant des années j'ai utilisé le célèbre Bleuet de Campingaz, de faible puissance et vraiment sensible aux températures négatives et auquel la cartouche de gaz devait rester scotchée jusqu'à son épuisement total et son recyclage. Il fallait passer à autre chose... Mon objectif était de trouver un réchaud fiable, pas trop lourd, facile d'utilisation, assez puissant et pas cher. Voici donc le Primus Mimer Duo, ce n'est pas le plus léger, mais peut-être bien le plus pratique...

Les données fabricant

- Puissance : 2800 w
- Poids : 250 g
- Temps d'ébullition : 3 minutes par litre (conditions optimales)
- Réchaud à gaz polyvalent fonctionnant avec toutes les cartouches à valve.
- Dimensions brûleur replié : 125 X 125 X 55 mm.
- Autonomie : de 1 h 15 avec powergaz 230.
Ce réchaud est livré avec un sac de rangement en nylon.

Le test

Les test

Ce réchaud a été testé 2 ans en randonnée d'altitude, ski de rando, voies d'escalade avec bivouac, haute montagne (pas d'expé, mais des conditions difficiles dans les Alpes en hiver).

Les conditions les plus dures ont été des bivouacs sans abri sur des crêtes exposées aux vents, et sous abri ouvert par des températures de -10 et jusqu'à -15°C certifiées.

Des comportements intéressants en conditions difficiles.

Les 2800W font leur travail. A pleine puissance, le réchaud envoie suffisamment lourd pour une fonte de neige acceptable (cela ne va jamais assez vite) et pour une mise en ébullition assez rapide.

Le fabricant parle d'une mise en ébullition à 3 minutes. Je n'ai pas cherché à vérifier cette donnée car elle me paraît très théorique, et dépendante des conditions d'utilisation (Température, altitude, vent, couvercle sur la gamelle...)

En température vraiment négatives, la puissance diminue fortement au voisinage des -10°C, et au-delà, il est conseillé de réchauffer la cartouche dans sa doudoune pour gagner en efficacité.

Les malencontreuses lois de la physique ne vont pas nous aider puisque la perte du combustible va créer une dépression au sein de la bouteille qui fait chuter (encore plus) la température.

Pour mes collègues diplômés d'université, qui sauraient mieux que moi vous expliquer la constante d'Avogadro, mais qui en restent à assurer au huit (vieux débat bien polémique), j'en viens à vous présenter la formule qui fait que vous attendrez un peu plus longtemps avant de vous jeter sur vos soupes chinoises:

                             Pression.Volume = NRT°

N & R étant des constantes il est donc facile de constater que lorsque la pression et le volume baissent, la T° baisse. Donc le simple fait de consommer du gaz fait baisser la température de la cartouche et diminue la puissance du réchaud. Pas de bol...

Avogadro n'y peut rien, le réchaud continue de fonctionner à -15°C même en pleine dépression, mais la puissance est très diminuée ce qui oblige parfois à le réchauffer. J'ai vu plusieurs campeurs "4 saisons" réchauffer leur cartouche de gaz avec un briquet voir même avec un autre réchaud. Evidemment cela fait drôle, mais eux avaient l'air tout à fait tranquilles et habitués de ce genre de manipulations.

Un feu assez large pour un meilleur confort d'utilisation

L'intérêt de ce réchaud, qui n'est pas le plus léger, est d'avoir un feu assez large pour optimiser la cuisson sur une vraie gamelle ou une casserole. A contrario des réchauds plus légers qui concentrent leur chaleur sur un point et qui ont fortement tendance à bruler lorsqu'on veut réchauffer ou mijoter.

Une simplicité pour le montage et le démontage de la cartouche

Ce que j'ai le plus apprécié dans un premier temps a été le démontage facile de la cartouche (sans la vider bien sûr) ce qui permet un confort d'utilisation et de transport. Même avec des gants et en conditions difficiles, un petit dévissage et un emboîtement puis un revissage et le tour est joué. C'est le côté pratique des réchauds à gaz et de celui-ci en particulier.
C'est un réchaud simple et robuste. Son support à gamelles est cranté et protège également (un peu) du vent. Le robinet de débit fonctionne simplement et correctement.

Stabilité

Les cartouches en elles-même sont assez larges et le diamètre du foyer est facteur de stabilité pour l'ensemble réchaud + casserole. Pour les bivouacs dans la neige, et lorsque je peux porter une centaine de grammes supplémentaires, je prends une planchette (lame de parquet flottant) qui va bien s'encastrer dans la neige et stabiliser le "coin cuisine".

Il existe des trépieds en plastique, légers (22g) qui viennent supporter et stabiliser ce réchaud, et ce luxe coûte 6.50€.

 

Prix : 19.95€

Les qualités

- Puissance confortable (sauf par grand froid)

- Simplicité d'utilisation

- Prix

à améliorer

- Pas le plus léger

à visiter

Voir également: Fly Titanium