Vous êtes ici : 
  • Accueil
jeudi 29 août 2013

Test La Sportiva Trango Alp GTX

Test La Sportiva Trango Alp GTX
Après avoir goûté aux charmes de la Trango S EVO, une chaussure tout en finesse et en légèreté, la Trango Alp passerait facilement pour une chaussure "rustique". Mais c'est ce que nous voulons: une chaussure plus robuste, bonne à tout faire, toujours légère et confortable, et bien adaptée aux grands espaces. Voyons le résultat des tests réalisés par Roland Alberto, après 12 mois de montagne en été et en hiver...    

Les données fabricant

Nouvelle venue dans la famille Trango; conseillée pour l’alpinisme, via ferrata, randonnée glaciaire. Conçue à partir du modèle Trango S evo elle s’en différencie par le type de semelle utilisée, la hauteur de la tige et par son système de fermeture différent avec bouclerie high tech.

Tige: parfaite synthèse entre cuir/tissu qui la rend résistante dans le temps. Doublure en goretex pour un maximum de respirabilité et d’imperméabilité.

Le 3D Flex System assure une mobilité parfaite de la cheville. L’autobloquant permet l’ajustement de la chaussure au pied. Nouvelle semelle Vibram avec Impact BS qui permet d’absorber les chocs sur tous types de terrains même les plus engagés. Protection à l’avant du pied, et cramponnage automatique.

Poids: 1.450 grammes la paire
Tige: Peau hydrophobe Idro-Perwanger® 2,2 mm + FlexTec 2
Doublure: Gore-Tex®
Semelle interne: Nylon 7 mm, épaissie anti-torsion dans la zone postérieure
Semelle: Vibram® Impact Brake System
Pointures: 36 - 48, avec demi-pointures

La vidéo

             Quelques images des tests réalisés par Roland

Le test

Les tests

Les Trango Alp ont été testées durant une année complète. Douze mois de crapahute dans les Alpes du sud; Ecrins, Ubaye, Préalpes de Digne et Préalpes du Sud.

Elles ont eu droit à leur test de thermicité lors de notre hiver 2012/2013, des plus rigoureux. Elles ont tâté du glacier, chaussé des crampons, attaqué quelques raidillons de neige et des couloirs, et surtout, elles ont réalisé les grands parcours de haute route bien représentatifs des vastes espaces des Alpes du sud qui mettent à contribution les semelles et la résistance des matériaux.

Nous voulions tester une paire de chaussure légère mais robuste, polyvalente mais assez technique pour s'adonner sans se poser de questions aux disciplines de l’alpinisme. On ne peut pas trouver meilleur terrain d'expérience que les massifs du sud pour cela...

PODITIONNEMENT DE LA TRANGO ALP PAR RAPPORT AUX AUTRES MODELES LA SPORTIVA
Dans le large registre des modèles offerts par la marque La Sportiva, la Trango Alp se situe entre la Trango S EVO, la Classic, la Népal Trek (il faut dire qu'il y a du monde chez La Sportiva...). 

Plus lourde (1600g en taille 8) et peut être moins précise en grimpe que la Trango S Evo, la Trango Alp n'en est pas moins une chaussure performante et légère pour sa catégorie et qui se démarquera par plus de polyvalence et de solidité. Là où la Trango S EVO paraîtra un peu dépassée par la rugosité des éléments, la Trango Alp sera à son aise.
Plus rigide et solide que la Trango S Evo

La Trango Classic est proche de la S Evo, mais en cuir: leurs semelles se ressemblent. Ce sont donc des modèles un peu légers pour la haute route et les grands itinéraires. La Trango Alp a été conçu pour être plus rigide et plus solide que ces modèles. Elle bénéficie d'une semelle moins facile en escalade pure mais encore performante et nettement plus solide et résistante à l'abrasion. La chaussure en est donc mieux adaptée aux terrains difficiles.

C'est une chaussure un peu plus haute, et plus adapté à la rando intensive et la haute route. Mais elle est également taillée et intéressante pour l'alpinisme et compatible avec les crampons semi-automatiques. Nous l'avons d'ailleurs bien testé dans ce domaine (voir vidéo). Elle se situe dans la gamme en-dessous des Karakorum HC GTX et Népal trek evo GTX.

Comparé à la Népal Trek originelle (pas EVO), nous l'avons trouvé moins thermique mais à l'abri des gros problèmes d'étanchéité grâce à sa membrane GTX.

 

Confort

Nous avons trouvé le confort idéal! Le chaussant de la Trango Alp est agréable et accueillant, malgré l'absence de languette amovible et l'indigence de la semelle de série.

La "boite à orteils" semble bien adaptée aux pieds plutôt larges: en prenant la pointure de ville dans ce modèle on obtient une très bonne impression de précision. La chaussure est performante et rassurante pour les passages d'escalade en rocher: précision, puissance et finalement un bon grip Vibram.

Rien à dire au niveau de l'amorti, très convenable même lors de portages sur des dénivelés importants.

                            La Trango Alp en utilisation hivernale dans les Alpes du sud.

Thermicité

Sans chaussettes chaudes, la thermicité est vite prise en défaut. La Trango Alp reste une chaussure légère et assez peu résistante thermiquement. Comme la S Evo, et un peu mieux qu'elle, on peut raisonnablement l'utiliser en hiver et affronter des températures minimales de l'ordre de -10°C. Dans ce cas, il faut s'équiper de chaussettes chaudes, (laine majoritaire) pour les conditions de face nord, ou en altitude. Ne pas oublier également des guêtres enveloppantes.

Rigidité/technicité

La Trango Alp reste une chaussure polyvalente, non dédiée à l'alpinisme technique. Mais nous avons trouvé ses capacités et ses performances correctes. A noter: aucun problème constaté avec la fixation de crampons semi-automatiques.
La rigidité est satisfaisante pour des pentes de neige assez raides. Nous avons effectué des couloirs en neige dure jusqu'à 45° sans soucis, des descentes un peu raides en neige chaude. La rigidité et le chaussant doivent permettre d'aller dans le 50/55° sans trop de difficulté.

Etancheité

Dans l'ensemble, la membrane GTX a été efficace et l'étanchéité des chaussures est bonne. Aucune sensation d'humidité après plusieurs sorties en mauvaise neige ou sous des trombes d'eau ce qui est rassurant.
Elles ont cependant été prise en défaut une fois, après une longue descente de neige chaude (style Granita sicilien), suivie par trois passages à gué de quatre pas dans 15 cm d'eau. Il n'y a pas eu de véritable infiltration mais une humidité générale du chaussant.
Bref, question étanchéité, c'est satisfaisant tant qu'on ne patauge pas trop longtemps dans la "soupe à la neige".

Solidité

En disant que sa semelle est plus dure que celle de la Evo, nous n'avons pas dit qu'elle était un bloc de béton. Cela reste une chaussure légère, étudiée pour avoir un bon grip. Ce grip satisfaisant, qui est recherché dans ces semelles relativement souples tout de même, aura pour pendant une petite faiblesse vis à vis de l'abrasion. Mais c'est très correct et au bout d'un an ses effets restent reste mineurs et "contrôlés". Sans compter que le modèle est ressemelable, le jeu, un bon grip, en vaut la chandelle...

Pour l'usure générale, au bout de 12 mois d'utilisation, rien de spécial à signaler si ce n'est le remplacement très rapide des semelles intérieures.

 

Bilan

Elle est intermédiaire entre la légèreté de la Trango S et une classique Népal Trek. Elle bénéficie du confort des séries Trango mais avec une gomme plus dure pour diminuer l'usure en marche d'approche.

Encore assez souples et passe-partout pour de la randonnée engagée et/ou l'alpinisme, on peut envisager sans problème de longues heures de portage ou d'approche. Nous les avons trouvés très performantes pour l'alpinisme estival dans un degré de difficulté ne dépassant pas D. Elle sont à l'aise dans le mixte classique (course d'arête par ex).

Répondant parfaitement aux exigences des Alpes du Sud, de son rocher abrasif et de ses longues marches d'approche, cette chaussure pourra convenir d'une manière plus générale à tous les alpinistes cherchant une chaussure de haute montagne relativement souple et agréable pour des courses de rocher ou de glace en conditions clémentes.

 

Prix : Entre 200 et 235€

 

Suivi des tests

Eté 2014:  légères traces d'infiltrations au retour d'une course, après 6 heures dans la neige "pourrie".

Les qualités

- Confort

- Légèreté

- Polyvalence

- Rusticité / solidité

à améliorer

- Thermicité un peu juste pour les conditions sévères.

- Étanchéité qui peut être mise en défaut à la longue dans la neige chaude.

- Le SAV la Sportiva: très bien quand on a besoin de rien.