Vous êtes ici : 
  • Accueil
mercredi 04 septembre 2013

Corde 9.8mm Simond

Corde 9.8mm Simond
Minitest

Les données fabricant

Protection Longlife Traitement spécial qui augmente la durée de vie de la corde en empêchant l'infiltration de l'eau et des impuretés.

Finition ultrasons. La détérioration des extrémités de corde est définitivement exclue, grâce à ce nouveau procédé de fusion par ultrasons.

Middle marking. Marquage du milieu de corde pour une sécurité accrue.

Gaine composée de 48 fuseaux.

Résistance à la traction: 7 chutes UIAA

Force de choc: 8,6 kN

Allongement dynamique: 33,1%

Allongement statique: 9,8%

Glissement de gaine: 0

Poids de la corde : 4,41 kg (63 g/m).

Garantie 3 ans

 

Prix constaté en juillet 2016: 114€ en 70m

 

 

Le test

                                      Première chose : bien délover la corde avant la première longueur


Les tests

Après avoir porté sur les chemins de Provence une corde, que dis-je?, un câble de 80m en 10.2mm, je pense à changer de registre et de m'assurer avec un diamètre plus fin, mais sans trop, et de recourir à un cordon un peu plus court mais toujours vital.

Un prix plutôt attractif me convainc de tester la 70m de Simond en diamètre 9.8mm

Note: le choix de la longueur de corde à simple est important! j'ai vu assez de moulinettes se terminer en hélicoptère pour me méfier des cordes de 70m pour les longues moulinettes de la Sainte Victoire par exemple où une 80m sera plus indiquée. Le choix d'une 70m se fait pour moi dans l'optique mesurée d'une utilisation mixte: moulinettes de petite falaise et grandes voies où les réchappes et les descentes peuvent être ok avec 35m de rappel max, et pas en montagne où je privilégie les deux brins de rappel.

J'ai testé cette 70m dans les innombrables couennes de Provence et dans quelques grandes voies des Calanques: Éperon NE du bec, Arête de Marseille (avec descente en face nord), les voies de plusieurs longueurs de Rumpe Cuou, du secteur de la paroi Noire, et en montagne dans certaines voies d'Ailefroide (descente par sente). En tout 3 années de tests.

Et de la Sainte... Éperon de la Vierge, arête de Genty, les jardins suspendus, le grand couloir...

En général tous ces itinéraires ont été accomplis par beau temps mais j'ai pu aussi manoeuvrer dans des ambiances humides, quelques averses, et même avec un bout de corde dans l'eau salée (Rumpe cuou).

 

                          Mousquetonnage à bout de bras dans la 5° longueur de l'Eperon NE du Bec

Bilan des tests

Des débuts torronants: Les deux premières sorties m'ont fait pensé que j'avais fait un mauvais achat. Malgré un délovage en règle à la première utilisation et systématiquement avant de commencer une voie, la corde prenait un tour contrariant, obligeant même le second à se désencorder au relais pour détendre le fil et le remettre dans le droit chemin.

Le caractère ombrageux et désobligeant de la corde a été traité avec douceur, en plongeant les deux brins dans le vide, puis en les lovant souplement. Puis par le mépris, et au fil du temps, je ne sais pourquoi, la corde est devenue moins contrariante. M'aurait-elle adopté? Force est de constater que dans un deuxième temps la Simond 9.8 torronait beaucoup moins. Je prends toujours le soin de la délover au pied de la voie.

9.8mm : un diamètre intéressant

J'apprécie ce diamètre. Il est relativement fin et léger pour me faire oublier les grosses de 10.2, et moins inquiétant que les petits diamètres, inférieurs à 9mm, carrément flippants lorsqu'ils sont neufs pour l'assurage à la plaquette, et que je qualifierais de réservés à des utilisateurs avertis; d'autant qu'ils ne sont pas donnés: environ 2.60€ le mètre contre 2€ pour cette corde en 9.8mm.

Le 9.8mm convient à l'utilisation des Gri Gri II et également de la première version qui tolère 9.7mm. On est donc en limite mais ça fonctionne.

Bilan des tests lors des deux premières années: Au niveau des sensations, j'aime cette corde dont la souplesse/rigidité est intéressante. Disons qu'elle est plutôt souple, facile à manier et à mousquetonner. Évidemment encore un peu lourde, si l'on la compare avec une toute fine, mais bien placée avec ses 63 g/m. C'est particulièrement appréciable pour les longueurs dépassant 30m. Maintenant qu'elle torronne moins c'est un bon outils que j'apprécie à sa juste valeur, elle vient bien au mousquetonnage à bout de bras, et sa fluidité est intéressante.

Le milieu de la corde est assez bien marqué en noir. Il m'arrive quand même de le chercher souvent et de tarder à le trouver. Le ton du marquage est peut être un peu discret.

... et évolution dans le temps (suivi des tests)

Dès la fin de la deuxième année d'utilisation, et trois vols encaissés, la corde devient rêche et abrasive. Par temps chaud elle devient contraignante, car elle brûle vite les doigts. La gaine ne donne pourtant pas de signe d'usure et les bouts ne s'effilochent pas. Mais l'ensemble s'est bien raidit et devient beaucoup moins agréable à manipuler. Les torrons sont vite de mise, et en grande voie, il me faut désormais prévoir un désenccordement au relais, pour relâcher les torrons.

Comparée à une Béal Tiger récente, il y a une différence de comportement notoire. J'espère que la Tiger vieillira mieux que la Simond.

Néanmoins je continue à utiliser cette corde en moulinette ou en grande voie. Elle reste opérationnelle même si elle n'est plus confortable d'utilisation.

Caractéristiques techniques : voir le site Simond

Les qualités

- Un diamètre de 9.8mm qui semble être le bon choix pour la polyvalence (courte couenne et grandes longueurs enchaînées)

- Une maniabilité intéressante (au début)

- Prix

à améliorer

- Dès le début, corde neuve, petite tendance au torronnage, malgré un délovage en règle lors des premières utilisations.

- Perte du confort d'utilisation durant la deuxième année de tests.

à visiter

Voir également: Tiger 10 ;