Vous êtes ici : 
  • Accueil
dimanche 27 octobre 2013

Marcher en montagne avec des bâtons

Marcher en montagne avec des bâtons
Les bâtons sont de plus en plus utilisés en montagne. Les nouvelles générations d’alpinistes et de trekkeurs ont laissé de côté l'aspect péjoratif de la canne et adoptent les nombreux avantages des bâtons. Inutile d'attendre la quarantaine pour les utiliser. Avec eux, on gagne en stabilité et on ménage ses articulations. Après cette longue intro sur l'utilisation des bâtons en montagne, je parlerai de mon test des Distance FL, un bâton de montagne de la marque Black Diamond.

La vidéo


Le test

Pourquoi marcher avec des bâtons en montagne?

En France particulièrement, on associe le bâton à une canne. Donc une aide pour marcheur défaillant, emprunt d'un âge certain ou souffrant de séquelles anciennes. Il faut dire que son utilisation est finalement assez récente et son image n'est peut-être pas encore bien répertoriée dans l'inconscient collectif du petit monde de la randonnée.

Pour la montagne et les alpinistes, si on a vu Rebuffat avec son pull Jacquard, et Baquet avec son violoncelle sur les pentes du Mont Blanc, on a peu d'images références d'utilisation des bâtons. Il n'y a qu'en expé où l'altitude aidant, les conquérants de l'inutile s'arqueboutent sur des bâtons pour alléger leur fardeau et gravir les interminables pentes qui mènent au sommet convoité.

Pourtant, petit à petit, se diffusent des données impressionnantes qui mettent les bâtons sur le devant de la scène: pour un parcours d'altitude, une course en montagne, l'utilisation de bâtons soulage vos articulations de plusieurs tonnes de pression et diminue l'impact du dénivelé sur vos lombaires et d'ailleurs sur l'ensemble du rachis.

A là montée, c'est 40% d'impact en moins sur les hanches, genoux, chevilles, sur sol dur et 30% sur du souple. Davantage pour la descente dès qu'elle devient soutenue, c'est donc là que vous les apprécierez le plus.

Avec le sac bien lourd d'un retour de course, conjugué à la fatigue du parcours, c'est lors des descentes que les articulations et le rachis trinquent le maximum, que les genoux chantent et que les cambrures lombaires et cervicales vous disent combien elles ont profité du voyage...

 

Pourquoi attendre la quarantaine pour commencer à alléger ses articulations?  Utiliser des bâtons le plus tôt possible est un gage de longévité de tout l'organisme.

En diminuant les impacts fatigants, ils prolongent votre aptitude physique et éloignent les risques de blessures de fatigue.

Ils renforcent votre équilibre sur la neige ou la glace, la boue, les traversées de torrents, les pierriers. D'autant plus si vous avez un sac lourd. Ils favorisent le travail du haut du corps et aident à la répartition corporelle de votre effort.

Si ils sont à la bonne taille, ils favorisent une bonne attitude corporelle en redressant le haut du corps, ce qui a pour effet une meilleure oxygénation, une meilleure irrigation du cerveau et tout cela rend la marche plus agréable. Certains symptômes comme le gonflement des mains, dus à une circulation sanguine sclérosée, sont allégés ou effacés.

Ils ont aussi quelques utilités annexes: soutenir une toile pour un abri, faire une attelle, aider la progression de quelqu'un dans une pente.

Les inconvénients.

Il faut aussi parler des inconvénients qu'ils apportent avec eux : le bruit désagréable, tchik, tchik, et caractéristique du troupeau de marcheurs bâtonnés, l'encombrement dès que l'on veut prendre une photo, faire pipi ou serrer la main à quelqu'un...

                                        Bâton à la bretelle pour un passage où il faut poser les mains

Le rôle thérapeutique des bâtons

Avec l'utilisation d'une paire de bâtons bien réglés, c'est 660 muscles du haut du corps qui travaillent véritablement.

Avec deux bâtons, le corps évolue dans une position autoredressante qui ouvre la cage thoracique. Pratiquée au grand air cette activité régénère le sang et permet de retrouver une amplitude pulmonaire dont les effets physiologiques et psychologiques seront appréciables.

L'utilisation des bâtons simplifie grandement une reprise d'activité physique en ayant une surcharge pondérale.

Enfin, pour toute personne ayant été opérée dans le haut du corps (ablation d'un sein par exemple) l'utilisation des bâtons est une aide à la rééducation et à la remusculation du haut du corps.

                                                 Difficile d'utiliser 2 bâtons en terrain escarpé

Vaut-il mieux utiliser un ou deux bâtons?

L'utilisation de deux bâtons est plus dynamique et plus équilibrée. Dynamique car un mouvement de bras entraîne l'autre et l'équilibre entre le haut et le bas du corps est bien meilleur avec deux bâtons.

Cependant l'utilisation de deux bâtons, si elle est préférable, n'est pas toujours possible. Il est difficile et parfois dangereux d'utiliser deux bâtons dans les sentiers étroits et les parcours difficiles où le bâton va devenir un accessoire encombrant.

Dans ce cas, je n'utilise qu'un seul bâton. Idem dans les pentes de neige raide, je ne garde qu'un bâton que je double du piolet. Et quand cela devient vraiment raide ou technique, je n'utilise plus qu'un ou deux piolets.

J'ai vu des alpinistes en expé s'emberlificoter avec deux bâtons aux moments où le piolet leur aurait été utile. Il faut donc savoir se séparer des bâtons en alpinisme.

Les habitudes du ski alpin ou de rando sont un bon apprentissage de l'utilisation des bâtons en terrain montagneux. On l'utilise à la descente pour stabiliser, puis soutenir l'effort du corps et on peut "tourner autour" pour franchir certains obstacles, comme en ski.

En alpinisme, il faut savoir jongler entre l'utilisation du bâton et son remplacement par  le piolet quand la pente devient trop raide.

 

Test du bâton Distance FL de Black Diamond

En montagne et plus particulièrement en alpinisme, il faut pouvoir ranger ses bâtons facilement quand ça devient trop technique. Le Distance FL est un bâton intéressant par sa légèreté et sa capacité à être compacté.

Il est conçu pour la rando-montagne et le trekking. Donc le plus typé montagne de la série "Z pôle" de Black Diamond qui présente deux modèles plus légers: l'Ultra Distance et le Distance qui sont destinés au trail et à la rando légère.

Je test la grande taille (120-140)

Données fabricant

  • Poignée en mousse EVA légère, dragonne respirante et drainante
  • Petite extension de poignée moussée anti-dérapante
  • Bâton repliable à 3 brins avec déploiement rapide par cône et FlickLock
  • Brins en aluminium
  • Pointes Z-Pole en caoutchouc et pointes Z-Pole en carbure interchangeables et non marquantes
  • Housse de rangement
  • Rondelle d‘arrêt avec attache-brin pour tenir les brins repliés
  • Taille : 95-110 cm ; 105-125 cm ; 120-140 cm
  • Poids : 460 grammes la paire en 105-125 cm ; 30 grammes la housse
  • Prix public conseillé : 99,90 euros

 

Les tests

Les Distance FL restent légers. Je les ai pesé à 243g le bâton (grande taille), avec les pointes en alliage (pas les plastiques d'origine). Les bâtons sont livrés dans un sac de rangement avec une paire de pointes en alliage dur à visser et à serrer avec une pince. Par contre, pas de rondelles pour la neige profonde.

- Premiers tests en terrain facile avec les pointes d'origine en plastique. Les poignées en mousse sont de bonne qualité, elles sont fermes et agréables. La mise en forme du bâton ou le pliage se fait sans difficultés (voir fin de la vidéo).

- Après avoir changé les pointes, je les ai longuement utilisés sur des pentes raides avec des sacs lourds, en montagne ou dans les massifs côtiers n'excluant pas le dénivelé. Le Distance FL se fait léger, silencieux, et facile à plier pour le ranger dans le sac à dos.

Sa légèreté et sa faculté à se plier facilement pour être remisé dans le sac à dos sont deux avantages pour l'utilisation en trek et en haute montagne où l'on pourra facilement l'abandonner pour passer aux outils plus techniques comme le piolet. Une fois replié en trois brins le bâton fait 40 cm. On a ici un bâton peu encombrant, avec un système de rigidification facile à mettre en œuvre, et donc très souple d'utilisation pour les terrains variés d'une utilisation "trek d'altitude" ou "alpinisme".

Le Distance FL est conçu pour la randonnée, mais j'aurais aimé pouvoir l'utiliser aussi pour les sports de neige. Malheureusement la petite rondelle (3x2,6 cm) ne sera plus utile pour la neige profonde au delà de 30 cm. Et il n'est pas possible d'en installer une de plus grande taille. L'utilisation en ski de randonnée en est donc rendu impossible. Quel dommage pour un aussi bon bâton qui se prive d'une belle polyvalence!

Reste le prix : environ 100€ (prix constaté en nov 2013). Pas donné... C'est un très bon produit qui joue un rôle important dans les longues randonnées. Mais à ce prix là je suis tout de même un peu déçu qu'il n'y ait pas de rondelle adaptable pour la neige.

 

Suivi des tests: la dragonne est fragile, elle s'effiloche dramatiquement. Je me demande combien de temps elle va tenir. Après un an elle tient encore, par miracle... va falloir les changer.

Les qualités

- Léger

- Compact

- Robuste

- Bonnes poignées

- "silencieux"

 

à améliorer

- Rondelle inadaptée pour les sports de neige et non interchangeable.

- Les dragonnes se sont véritablement délitées assez rapidement. Remplacées par des sangles: un gros boulot qui ne donne pas un résultat aussi confortable.