Vous êtes ici : 
  • Accueil
samedi 30 novembre 2013

Batura GTX La Sportiva

Batura GTX La Sportiva
Mes Népal Top avaient tout de même la fâcheuse habitude de transformer mes orteils en glaçons, ce que je supportais de plus en plus difficilement. Ayant consulté mon gourou: un vieux campeur situé sur une artère commerçante de ma ville, j'accédais à son ultime conseil: un sacrifice matériel pour une élévation de mon confort intérieur. Arrivé chez moi je sortis du sac vert un carton et dedans... une paire de Batura GTX signée La Sportiva! Au vu du sacrifice effectué, j'étais un peu inquiet d'avoir fait le choix convenable et en droit d'attendre de belles performances de ces bijoux. Je vous invite à suive ci-dessous les résultats des tests effectués dans les belles ambiances de nos Alpes. Pierre-Olivier Blanc.

Les données fabricant

Une chaussure très technique conçue pour l’alpinisme de haute altitude avec double membrane Gore-Tex imperméable et respirante.

La méthode de construction innovante de cette chaussure est le résultat de recherches intensives et d’essais terrain conduits par La Sportiva en collaboration avec Gore-Tex. La première membrane Gore-Tex est intégrée à la guêtre de protection externe, tandis que la seconde, en Gore-Tex Insulated Comfort, s’insère dans le montage de la chaussure elle-même. Cette solution garantit la meilleure combinaison possible entre imperméabilité, respirabilité et thermicité. Le nouveau sous-pied carbone de construction alvéolaire procure de la structure et allège le bloc semelle. « Batura 2.0 Gore-Tex est le plus enthousiasmant des pas en avant dans l’univers de la chaussure d’alpinisme extrême », confiait Simone Moro, testeur produit officiel, durant la première ascension hivernale de Gasherbrum II.
Guêtre : coque extérieure de protection en Cordura® élastifié et résistant à l’abrasion + couche stretch supplémentaire pour protéger la membrane Gore-Tex® + mesh apposé à la membrane

Coque intérieure : couche isolante quatre couches + languette extensible d’une seule pièce avec renforts en microfibre
Doublure : Gore-Tex® Insulated Comfort
Sous-pieds: carbone isolant 3mm technologie alvéolaire. Intersemelle: polyuréthane 2mm, cramponnable
Semelle: Vibram® avec Impact Brake System. Resemelable avec crampons intégrés
Pointures: 37 – 48, (avec demi-pointures); Poids: 1800gr la paire.

Le test


J'ai testé les Batura (modèle 2011) en hivernale, dans des goulottes et couloirs (goulotte Chéré, goulotte Pélissier à la pointe Lachenal), en rocher (Râteau pilier Candau), en cascade de glace et en raid à pied ou raquette.

Au total, j'ai passé trois hivers avec, et je les ai testées à ski pour des approches et même  une descente de la vallée blanche.

En alpinisme estival je les ai utilisées sur des courses de neige un peu engagées comme la Küffner au Mont Maudit.

Poids: sur ma balance: 1kg en 41 modèle 2011. Ça fait bien 2 kg la paire. Tout le monde suit?... Reste qu'une paire de Batura, montante, avec guêtre intégrée reste une chaussure pleine de finesse et de légèreté. Je n'y ai pas trouvé de sensation de lourdeur, et au contraire, une faculté à la poser dans les écarts, une précision et une finesse dans les appuis et dans les prises d'équilibre. Pour moi, c'est un des points les plus positifs de ce modèle.

Confort: La semelle est rigide mais la tige reste bien souple sans aucune zone de frottement. J'ai pris une taille au dessus de ma pointure de ville (sans pour autant nager dedans) et je n’ai jamais eu de points de douleur même sur des sentiers rocailleux. J’ai tout de même dû changer la semelle intérieure pour une de meilleure qualité, mais c’est finalement ce que j'ai fait pour l'ensemble de mes chaussures. Au total, je suis très satisfait du confort.

J'ajouterai que je suis également assez impressionné par le confort qu'apporte la polyvalence. Je m'attendais à souffrir sur des passages moins raides et plus "marchants". Malgré la rigidité de semelle, le déroulé de pied fait le boulot et tout se passe bien... super!

Technicité: Pour la comparer, elle est nettement plus précise que la Spantik qui a un chausson interne, et a une semelle plus asymétrique. Elle se révèle pour moi très précise, avec une rigidité de semelle qui favorise la tenue en ambiance verticale. Le laçage haut permet de bien rigidifier la zone du coup de pied quand on est en pointe avant. La fermeture éclair renforce aussi cette rigidité, et la guêtre augmente l’isolation et permet l'utilisation de simples "stop-tout" (mini-guêtres) pour la cascade ou les neiges dures.

J'ai eu de bonnes sensations en rocher et en mixte. La chaussure est vraiment légère, fine, et précise en bout de pied. Le laçage est facile avec un blocage du serrage sur le dessus du pied. Les lacets sont de qualité et ne se détendent pas. Il y a un blocage de la fermeture éclaire en position haute. Je n'ai jamais eu de mauvaise surprise lors de la marche.

Thermicité / Respirabilité / Imperméabilité:

 

                                                                             Sur la Küffner

 

C’est une chaussure très thermique prévue pour l’hiver. Mais elle passe finalement aussi très bien pour de longues courses de neige estivales.

Comme elle est vraiment imperméable, et utilisée en ambiances froides, elle aura un peu tendance à générer de la condensation.

C'est une des premières chaussures cuir qui a été équipée de la membrane intérieure Gore-tex/duratherm. Ce dispositif novateur et performant peut cependant avoir tendance à limiter la respirabilité du cuir et induire un peu de condensation.

Ces défauts de respirabilités constituent une limite de la thermicité. C'est pourquoi il faut en tenir compte si l'on a tendance à beaucoup transpirer des pieds.

 

Robustesse & longévité:
Je les ai depuis 3 ans sans noter d’usure particulière. La chaussure est solide et bien protégée par la guêtre. Par contre le modèle dont je dispose (2011) a été revu et modifié pour des problèmes de casse de la fermeture éclair. Problème qui semble maintenant réglé avec le modèle Batura 2.0 GTX.

Test en ski d'approche:
La Batura peut tenir sur des fixations classiques, en prenant le débord avant. J'ai pu le tester en approche dans la vallée blanche, et surtout à la descente où, en faisant attention, j'ai effectué sans problèmes les virages de la mer de glace. Évidemment, cela reste bien loin d’une chaussure de ski mais sur des descentes faciles c’est jouable... et intéressant pour l'approche printanière ou hivernale dans les Alpes ou les Pyrénées. Je pense aussi à quelques expés où certains parcours s'effectuent en ski.

Rapport qualité / prix:
A 450€ pour la Batura 2.0 (prix constaté en 2013) c'est un point délicat à évaluer. Il faut à mon avis bien déterminer si l'on aura vraiment l'utilité de ce genre de chaussure spécifique. Si c'est vraiment le cas, je dois dire que l'ensemble des qualités de la Batura et sa polyvalence surtout, permettent une utilisation finalement très vaste.. Un “multi usage” qui permet l'économie de plusieurs paires! Donc finalement ça peut être un calcul plutôt positif.

Evolution du modèle Batura 2.0 GTX
Le modèle dont je parle a fait l'objet de modifications qui ont données jour au 2.0. A ce titre, la fermeture éclair a été revue et protégée. Mais je trouve que le nouveau look est bien moins sympa avec un "La Sportiva" écrit en très gros en plein dans la chaussure.

La fermeture éclair imperméable de mon modèle 2011 a été remplacé par une fermeture éclair recouverte d'un rabat scratché. La Batura 2.0 conserve les mêmes caractéristiques que la mienne, mais avec une évolution des composants, ce qui la rend à la fois plus légère et plus thermique. Donc encore mieux...

Les qualités

- Rapport poids / thermicité

- Aptitudes techniques d’une chaussure compacte très près du pied.

- Polyvalence surprenante

à améliorer

- Si la fermeture éclair casse, c’est poubelle! (modèle 2011)

- Pas d’œillet à l’avant pour crocheter des guêtres classiques

- Pas de petite pointure pour femme