Vous êtes ici : 
  • Accueil
jeudi 12 décembre 2013

La Fayette (Valandré)

La Fayette (Valandré)
Lorsque je l'ai acheté, en 2001, le Lafayette était une révolution. J'ai tout de suite été enchanté par les performances de ce petit sac de couchage, compressible et efficace. Mais je ne me doutais pas que j'en serais toujours fana 12 ans plus tard. Je suis étonné des performances de ce petit duvet que j'ai emmené dans de si nombreux endroits, pour des aventures aussi variées et que je découvre encore avec étonnement. Il n'a pourtant pas les dernières technologies développées par la marque, et il a bien quelques petits défauts, mais je ne vois rien de comparable en terme de poids/thermicité... et de longévité! Voici le résumé en texte et en image de mes 12 années de La Fayette! Un test de Pierre-Olivier Blanc

Les données fabricant

Tissu intérieur : polyester WR Ristop Asali Kasei.
Tissu extérieur : polyamide WR Ristop Asahi Kasei Impact.
Garnissage: duvet d’oie grise européen collecté « manuellement »
Longueur : 200 cm (170 cm)/215 cm (185 cm)/230 cm (200 cm).
Largeur aux épaules : 75 cm.
Volume : 5/5,5/6 litres.
Poids: 968 g/1 024 g/1 109 g
Thermicité (Test EN 13537) Extrême -26C ; Limite confort -8C ; Confort -2C

Nous affirmons une température limite confort à -15°C.
Non jumelable, capuche préformée par coupe et cloisonnements différentiels avec serrage statique, collerette d’épaule « tridimensionnelle » antifroid à serrage central semi-élastiqué. Conception en « Side Sleeper » avec fermeture à glissière ventrale protégée par rabats antifroid interne et externe (très pratique en position assise). Coupe différentielle par 19 compartiments préformés avec cloisons surélevées pour la partie buste. Au niveau des genoux, 3 compartiments sont garnis haute densité pour une meilleure protection grâce à une excellente stabilité du duvet. Housse de compression + housse de stockage.
Prix constaté en 2013: de 390 à 430€ selon les tailles.

 

La vidéo


Le test

En 12 ans de pratique alpine, d'expéditions, de treks et de voyages, j'ai embarqué mon La Fayette dans des situations et des altitudes si diverses qu'il me parait difficile de les relater ici.

                                          Bivouac en escalade artificielle au PENAY

 

Ce duvet me paraît être un très bon exemple de paradoxe: il passe pour être peu polyvalent à cause de sa fermeture limitée et de son étroitesse et pourtant, si je dois mettre un mot caractérisant la faculté qu'il a eu à me suivre sur des terrains aussi divers, je ne vois que "polyvalence"

En l'utilisant sans collerette, avec le zip ouvert, ou même en simple couverture, le La Fayette peut convenir pour des températures de 15 à 20°C.

D'un autre côté, bien emmitouflé, avec un bonnet, une première peau et une grosse polaire ou une doudoune, on peut supporter les -15°C. J'ai ce que j'ai fait en bivouac  sur les cols à plus de 5000 m autour de l’Ausangate au Pérou. On peut aller encore plus loin en le couplant avec un gros sac de couchage synthétique! Car le La Fayette, étant assez étroit peut s'y glisser facilement pour affronter les conditions extrêmes que l'on rencontre dans les zones arctiques notamment.

Je lui trouve donc un champs d'utilisation très vaste, et sa polyvalence se révèle finalement comme l'un de ses plus beaux atouts.


                                                    Bivouac du glacier carré à la Meije

Quelles sont ses limites?

L'étroitesse de ce sac de couchage peut déranger. Bien qu'il ait été prévu pour être utilisé avec plusieurs couches de vêtements, voir une doudoune, ce duvet est tout de même assez près du corps, et il faut s'y habituer.

La sensation intérieure n'est pas désagréable, et cette "gaine enveloppante" permet même de faciliter les positions assises.

La principale limite vient de son côté "individualiste". C'est un sac de couchage protecteur, au poids et au volume minimaliste, taillé pour les ambiances sévères et non pour les ambiances confortables où l'on a de la place et où un petit jumelage serait souhaitable.


Thermicité

Avec ses 538 grammes (en taille S) de duvet d'oie top qualité, le La Fayette est le duvet le plus efficace pour son rapport poids/thermicité. L'ajustement près du corps, le demi-zip , et un réglage de contention à la taille permettent de conserver la chaleur au maximum.

Les nouvelles normes EN13537 lui attribuent une température de confort de -2°C, mais tout les commentaires à ce sujet disent bien qu'il fait ses preuves à bien plus froid. En ce qui me concerne, je n'ai pas peur d'affronter les -10°C bien habillé, avec au moins deux couches sérieuses en haut, un collant épais en bas et toujours un bon matelas isolant. Les performances dépendent aussi, bien sûr, de l'altitude et de mon degré de fatigue et de déshydratation. Je dois également dire que je l'utilise très souvent avec un sursac respirant ce qui augmente l'aptitude thermique. J'ai même poussé jusqu'à -15°C, avec une petite doudounne en duvet et un pantalon en polaire... Avec si peu de garnissage, et un si petit volume compressé, j'en suis toujours étonné.


Confort d'utilisation

Le gonflant et la qualité des tissus apportent un confort douillet, toujours agréable et réconfortant après une journée de baston. Le plus dur est souvent de s'en extirper au petit jour pour recommencer la crapahute.

La fermeture éclair n'est pas intégrale et située sur le devant, sur le buste. C'est souvent souligné comme un inconvénient, mais pour ma part, je m'en suis très bien accommodé, y trouvant même un avantage: cette ouverture sur le devant permet me semble t-il de sortir plus aisément du sarcophage. Par ailleurs, j'apprécie aussi le gain de poids que procure ce dispositif simplifié.

Il y a trois réglages: un cordon de serrage au milieu du corps, au niveau de la taille, un cordon de collerette et un cordon de serrage de la capuche. Ce sont des réglages classiques qui fonctionnent bien.

Le sac de compression est bien dimensionné, avec des sangles efficaces pour lui donner au final la taille d'un ballon de rugby.

Petit bémol, la tirette du zip vient facilement brinquebaler devant le visage. D'autant que le zip est ventral. Lorsqu'il fait vraiment froid, c'est un peu ennuyeux.

 

Solidité / longévité

C'est là qu'il m'épate, après toutes ces années de loyaux services, il garde son soyeux, son gonflant et ses qualités thermiques. C'est à peine si j'ai vu , une ou deux fois, une plume sortir du tissu. Le zip fonctionne toujours bien, ainsi que les réglages.

Je ne l'ai jamais lavé. Et n'ai jamais non plus, entendu parler de dégradation après un lavage de ce duvet. Par contre je l'expose quelques temps au soleil après chaque utilisation.

 

Bilan: Un duvet pour ceux qui cherchent l'efficacité poids/performance. La meilleure du marché?...  Un prix assez élevé (399€), mais qui, au final, devient plus qu'acceptable au vu de la durée d'utilisation.

Les qualités

- Le meilleur rapport poids-volume/performances du marché (?)

- Des perfomances et un confort durables après 12 ans d'utilisation

- Bon rapport qualité/prix compte tenu de la longévité du matériel

à améliorer

- RAS sinon la tirette du zip qui vient sur le visage.