Vous êtes ici : 
  • Accueil
jeudi 13 février 2014

Millet Trilogy & GTX Pro

Millet Trilogy & GTX Pro
22 les gars v'la la nouvelle membrane GORETEX Pro!. La nouveauté est décrite comme apportant 28% de respirabilité supplémentaire par rapport à l'ancien matos, et dotée d'une grande résistance à l'usure et à la déchirure. Donc plutôt pour ceux qui vont fouiner dans les raidillons et qui vont manger du caillou gelé et de la glace en face nord; pour ceux qui forcent le trek et qui accumulent le dénivelé en toutes conditions. Et les autres..., tous les autres, pour qui le plus peut le moins... Je teste la Gore tex Pro 3 couches depuis l'automne dernier sur la veste Millet Trilogy GTX Pro. Je parlerai et de la membrane et de la veste...

Les données fabricant

La membrane Gore-Tex Pro 3L Astree :

Cette membrane Gore-Tex 3 couches, nouvelle génération, se distingue par sa grande robustesse et sa grande respirabilité jusqu'à 28% en plus par rapport aux autres membranes Gore-Tex. Elle vous assure une imperméabilité et un effet coupe-vent durables. Les produits Gore-Tex Pro intègrent un système de membrane multicouches constitué d’une microstructure unique. La membrane PTFE Gore-Tex® est laminée entre un tissu extérieur durable extrêmement résistant et une doublure intérieure en Polyamide ripstop également très robuste. Une résistance supérieure, une respirabilité accélérée pour une protection, sûre et durable sans oublier la garantie d’une protection durable contre les éléments parfaitement coupe vent.

La gamme Trilogy Millet :

La gamme Trilogy célèbre plus de 60 d'expérience Millet, elle fait référence à la "Trilogie des Alpes" réalisée par Eric Profit. En mars 1987, ce conseiller technique Millet a réussit l'exploit d'enchainer 3 des faces nords les plus mythiques des Alpes, celle de l'Eiger (3970 m), du Cervin (4478 m) et des Grandes Jorasses (4208 m), et cela en seulement 40 heures. Cet exploit révolutionne l'alpinisme et donne naissance au style Alpin Moderne.

Cette gamme innovante et ultra-technique répond aux exigences les plus pointues des alpinistes d'aujourd'hui, en termes de performances des matières, de protection, de liberté de mouvement et de fonctionnalité. Ces produits sont conçus pour faire face à un environnement extrême.

Nous retrouvons sur les produits de la gamme Trilogy, le logo historique de Millet bleu, blanc et rouge.

Veste Millet TRILOGY PRO GTX JKT - Finitions :

Construction ergonomique Flex Comfort™
Capuche attenante avec visière protectrice compatible avec un casque, avec un large champs de vision
Grandes ventilations zippées (zips déperlants)
2 grandes poches zippées (zips déperlants) + 1 poche poitrine à accès rapide
Double poche intérieure filet et zippées, loop de sécurité

La vidéo

Illustration des tests de la membrane Gore tex pro et de la veste Trilogy

Le test

Au fil des tests

Octobre 2013: Une première sortie assez concluante: Je l'ai gardé toute la journée malgré les écarts de température. J'étais à laise quand il faisait frisquet et bien quand il faisait doux.

Premières impressions pour ce GTX 3 couches: un confort intérieur plus souple que l'ancienne génération (ambiance moins "cartonnée"); et effectivement une respirabilité sans reproches pour ce premier essai en conditions de début d'hiver dans un environnement " plutôt facile".

                                       Capuche "retroussée" dans le mauvais temps pour plus de visibilité

 

Gros test dans le mauvais temps avec une tentative à 3000m les 19 et 20 novembre sous des chutes de neige continuelles. Neige fondante au départ et jusqu'à l'abri, à 2000m. Neige et vent le lendemain avec brouillard. Le résultat est bon: imperméabilité sans défaut pour cette veste neuve. Les trois couches restent assez souples et confortables. Le deuxième jour j'ai essayé plusieurs modalités d'habillage, et la veste se comporte bien avec une mini doudoune en duvet (sur 1000m de dénivelé) en ouvrant largement sous les bras. A la montée, avec une première peau en laine, la protection thermique est satisfaisante: en action continue, je n'ai pas eu froid dans la montée jusqu'à 2800m où nous avons fait demi-tour au vu des conditions. Même disposition pour la descente jusqu'à la première pause où j'ai ajouté une couche.

Course d'arêtes de plusieurs jours dans le massif de l'Estrop, avec le retour des hautes pressions. Froid et ensoleillé le matin, puis assez chaud, sans vent, une bonne partie du milieu de la journée. J'ai apprécié les larges ouïes de ventilation, sous les bras, ainsi que le sentiment de solidité de la veste que j'ai manié sans ménagements, surtout lors du bivouac. J'apprécie bien la capuche qui permet, entre autre, de se retrousser pour augmenter la visibilité en recherche d'itinéraire. Aucun souci: c'est un vêtement de pro.

Escalade en janvier 2014 par mauvaises conditions. J'ai supporté les 3 couches et la capuche par dessus le casque. La respirabilité est impec... J'étais très à l'aise dans les mouvements, et pas froid, ni chaud. La capuche par dessus le casque facilite les mouvements de sangle. Par contre, une fois la capuche rabattue, on n'entend plus son compagnon de cordée, les trois couches de gore tex font un bruit continuel, pas désagréable mais qui limite la perception extérieure.

Avec un mistral soutenu à plus de 60km/h et un parcours le plus souvent à l'ombre, j'ai eu l'impression de faire l'intégrale de Peuterey, sur cette arête de la Sainte, en cette fin janvier. Avec mes friends et mes câblés, la grimpe en mitaine, cagoule sous le casque, et la Trilogy GTX en dernière couche... Une Peuterey méridionale évidemment, le sommet étant à 1000m ;-) Mais j'ai rudement apprécié le confort "thermique " de la veste et de la membrane qui joue très bien son rôle winstop. La capuche est bien ajustée et contient facilement le casque tout en protégeant agréablement le visage. La veste ne gêne pas du tout dans les mouvements d'escalade et facilite les mouvements de sac à dos aux relais. Après cette expérience, je le dis: le Gore tex Pro c'est pas du pipô!

Test d'imperméabilité fin janvier 2014. La déperlance de la veste est très bonne (normale pour un produit neuf). Je voulais tester les renforts en céramique au niveau des épaules. C'est bien nécessaire. Après quelques heures dans la pluie, j'étais bien mouillé au niveau du pantalon mais rien en haut. De retour à ma sweet home, j'ai senti à peine un peu d'humidité à l'intérieur du vêtement. Condensation ou pluie? En tous cas je suis resté au chaud et confortable sous la veste. Le test d'imperméabilité va être le point important pour cette membrane, car au niveau respirabilité, mon idée est faite.

Vent et averse de neige sur les crêtes de Lure, effet windstop confirmé et grande respirabilité pour une rando avec 4 couches de vêtements. L'utilisation de la capuche sans casque ne pose pas de problème. Je trouve que la visibilité est assez bonne avec la capuche fermée sur le visage. Le tissu ne blesse pas le visage et j'apprécie de pouvoir "retrousser" le bord de la capuche pour gagner en visibilité.

Longue séance d'artif à la sainte victoire dans une voie très peu parcourue, semble t-il. Plus de deux heures par longueur de 30 mètres et des passages en dièdre où il a fallu batailler avec la roche et la végétation. Petit vent du nord assez frisquet malgré le soleil et retour de nuit dans le maquis avec les sacs pleins de matos.

Bilan veste Trilogy Pro GTX

Premier impact: le prix!. J'avoue que le survol des 500€ me fait un petit quelque chose. Est-ce bien raisonnable? Tout un débat sur l'évolution de la technicité et le coût qui en résulte s'offre à moi. Bref, je ne vais pas m'étendre sur ce point (douloureux selon ma culture) et je laisse à chacun le soin de se faire une philosophie de l'évolution actuelle. Il faut s'attendre à un condensé de technologie et d'expérience de la part de Millet, et prendre en compte le surcout de la nouvelle membrane.

La Trilogy pro Gtx est dans le haut de la fourchette, mais ce n'est pas la plus chère du marché!. J'en reste incrédule mais il y a du matos à plus de 600€. 

Le matos léger est souvent cher: la Trilogy Pro Gtx pèse 455 grammes en taille L sur ma balance. C'est très bien pour une veste aussi protectrice.

 

Réglages et accessoires

Le TOP!: deux grandes poches, de 30 cm max, avec une petite boucle à clipper en haut de la poche de droite et une minuscule ouverture d'évacuation en bas de chaque poche, des aérations très dimensionnées avec chacune deux curseurs. Une poche extérieure zippée, avec petit soufflet, deux poches intérieures.

Les ouvertures se ferments ou se calfeutrent très bien, et toutes les fermetures éclairs sont étanches et équipées de tirettes faciles à manipuler.

La capuche est un modèle du genre. Très agréable à positionner, elle est impeccable pour le port du casque et peut aussi se porter sans casque et sans gène grâce à sa faculté de modeler et de se rabattre que j'ai utilisée souvent dans le mauvais temps pour gagner en visibilité. Les réglages sont précis (un de chaque côté + un à l'arrière) et la protection du visage très bonne.

Serrage de la taille par deux cordons, bleu pour serrer devant et jaune pour serrer derrière. La manip se fait d'une main grâce au stop automatique et est très utile thermiquement.

Confort et technicité

La coupe est ajustée mais la veste procure en même temps une grande liberté aux mouvements du haut du corps. En verticalité (mes tests en escalade hivernale et voie d'artif) la veste n'est jamais gênante dans les manips et la progression et j'ai apprécié sa présence protectrice mais tout en légèreté. C'est donc un très bon vêtement pour l'action et l'engagement.

La nouvelle membrane Gore tex Pro

Quel sont les + de cette nouvelle membrane?:

-Primo, une meilleure respirabilité!

Décrite dans mes essais au fil des tests, c'est pour moi du très bon, le meilleur que je n'ai jamais eu... Disons avec le MP+ ; mais qui semble plus efficace que le MP+ au niveau imperméabilité. A ce sujet j'ai eu deux tests d'imperméabilités qui m'ont plutôt convaincu.

- Un concept "Micro grid Backer" rend la couche intérieure plus légère mais plus robuste. La doublure interne est donc plus résistante à la friction (portage) ou au déchirement. De ce fait la veste est à la fois légère et solide.

C'est bien ce que j'ai pu ressentir lors de mes tests où je l'ai un peu frottée au rocher. On a vraiment la sensation d'un Hardshell solide, taillé pour la baston, mais qui reste assez souple et respirant, et surtout léger.

Il y a pas mal de tests d'usine et de comparatifs à lire au sujet des nouvelles membranes Gore tex Pro, sur la toile. C'est toujours des données fabricants, mais cela donne une bonne idée de ce qui se fait actuellement en matière d'imperméabilité/respirabilité. Ce qui me parait important c'est de voir la tenue des performances dans la durée.

C'est pourquoi, je poursuivrai mes commentaires dans le Suivi des tests.

 

Suivi des tests

En ski alpinisme, durant l'hiver 14/15 avec des parcours d'arête en crampons, la veste est légère est impeccable en confort. Avec des sommets jusqu'à 4000. Un vêtement impec pour ce genre d'aventures pour lequel je n'ai aucune remarque à soulever. En plus elle est belle.

Test d'imperméabilité 2 ans après: test de 5 minutes sous le robinet: RAS, très bonne sensation de déperlance, l'impact thermique de l'eau froide au touché est faible comparé à une 2.5 couches.

Les qualités

- Légèreté

- Technicité

- Solidité

- Confort

 

à améliorer

- Avec 500€ pour bénéficier de cette belle technologie, un matériel plutôt réservé à une minorité, me semble t-il.